Arroser votre vie de toutes les abondances reçues

Accueil - Bonheur - Arroser votre vie de toutes les abondances reçues

Arroser votre vie de toutes les abondances reçues

Merci à Marie de m’avoir inspiré sur ce thème. Arroser votre vie : ce mot me renvoie à l’arroseur arroser, vous savez… de Charlie Chaplin. Pourquoi…pourquoi vous parler de ce joli mot : « arroser » ? Me voici encore en train d’arroser mon blog de mots encore et toujours. Pardon, mais le robinet est ouvert. Après tout non,  pas pardon puisque je me suis promise d’être sincère dans l’expression de mes idées. Lors d’un récent commentaire de Marie, un mot et oui un seul mot m’a fait vibrer : arroser.  Quelle est donc cette réaction  en résonance à l’instant avec ce que je suis ? Ou de ce que vous êtes ? Car ce mot, chacun pourra en convenir,  n’a pas la même signification pour chacun d’entre nous. Alors…J’arrose ? Allons-y…

Je vous dis arroser votre vie… Bon oui, Il en est de même pour tous mots que nous employons dans notre quotidien envers notre entourage proche ou moins proche. Abondance de mots, c’est fou comme j’aime cette expression… Abondance de mots, offerte pour qui veut s’exprimer. Abondance de mots à manier avec subtilité sans heurter les diverses sensibilités, cultures différentes… Ou autres options que j’aurais omises.

Arroser votre vie sans risque d’inondation…”mortelle”

Arroser de belles pensées

Arroser votre vie  : pour chacun d’entre nous, de belles pensées peut être d’une grande utilité, dans le sens que nous avons tous besoin d’être reconnu. De se sentir considéré, d’être vécu comme important par tous ceux qui nous côtoient de près ou de loin. Mais arroser chacun de quelle façon ? Mais avant j’aimerai savoir comment vous interprétez ce mot « arroser ». Car nous avons tous une notion différente selon notre vécu. Vision différente de tous ces mots ou expressions, que nous employons chaque jour sans y porter grande attention. Sans penser à l’impact que cela pourrait produire sur l’autre.

Devons-nous nous surveiller en permanence ? Évidemment que non sous peine de nous enliser et perdre ainsi notre identité. Car nous avons tous notre personnalité et c’est à chacun donc, de faire l’effort de comprendre l’autre. D’avancer d’un pas et encore d’un pas dans la compréhension de chacun. Arroser…Arroser votre vie de bonnes pensées. Il en restera toujours quelques choses, mais sachons arroser avec parcimonie sous peine d’arroser jusqu’à l’inondation. Car l’abondance pourrait nuire plutôt que servir.

Arroser votre vie de mots sa vie ou celle des autres avec parcimonie et bienveillance

Arroser votre vie de toutes les abondances reçues

Arroser de mots avec parcimonie la vie de chacun est un exercice difficile. Sachant que chaque personnalité à son propre vécu, sa propre perception selon sa culture. Sa propre sensibilité surtout de par son parcours, avec une éducation scellée comme une empreinte  indélébile.

Une petite anecdote pour terminer ? C’est très court : durant toute mon enfance j’ai entendu que jamais je n’arriverais à rien, que toute personne qui me connaîtrait me fuirait… Avec tout le « tintouin » qui va avec… Ou je veux en venir ? Arroser de mots la vie de vos proches avec parcimonie et bienveillance. Ne vous offusquez pas de leurs réactions sans doute hors propos et que vous ne comprenez pas dans l’immédiat. Un dernier mot : profitez de l’abondance de mots sortis tout droit du robinet de mon jardin qui vous disent belle et heureuse fin d’année et prenez le temps d’arroser ce fabuleux parterre de fleurs de vos commentaires.

2016-08-18T09:36:19+00:00 Par |Categories: Bonheur|Tags: , , , |12 Commentaires

12 Commentaires

  1. Sco!@couple routine 04/01/2014 at 14:20 - Reply

    Bonjour Hélène,

    En tout cas, j’espère que tu as arrosé la nouvelle année avec du champagne!

    Il y aussi l’expression l’arroseur arrosé, mais ça c’est une autre histoire. 😆

    Bonne et heureuse année 2014.

    Amicalement,

    Sco!

  2. Hélène Hug 04/01/2014 at 15:04 - Reply

    Le champagne va couler demain en famille, je boirai une gorgée à ta santé Sco!
    Et puis je vais en profiter pour penser à tous mes amis qui viennent si gentiment sur mon blog.

    Bonne et heureuse année 2014 à toi aussi 😉 .

    Bien amicalement,

  3. sylviane 04/01/2014 at 17:22 - Reply

    Bonjour Hélène

    L’arroseur arrosé c’est drôle comme expression et me rappelle les vieux films muets de Charlot.

    Arrosons , arrosons de gratitude, de gentillesse et de bonnes intentions notre entourage et tout ce qui passe car à force d’arroser il poussera de belles plantes, fleurs, intentions et gentillesse dont nous pourrons à notre tour nous remplir les narines

    • Hélène Hug 04/01/2014 at 22:10 - Reply

      Bonsoir Sylviane,

      Belle synthèse poétique que voila. Un jardin bien soigné donnera de jolies fleurs.
      Donnons, donnons de l’amour, il en restera toujours quelque chose.

      Merci Sylviane et belle soirée,

  4. cécile 05/01/2014 at 23:43 - Reply

    Salut Hélène,
    Complètement d’accord! Les mots peuvent aussi bien aider à notre épanouissement de jolies fleurs qu’à notre asphyxie…Nous les femmes, ont tant besoin d’être arrosées avec soin…
    Je te le souhaite aussi! 😉
    Amitiés,
    Cécile

    • Hélène Hug 06/01/2014 at 22:06 - Reply

      Bonsoir Cécile,

      Pourquoi que les femmes ? Les hommes je pense 😆
      Chacun d’entre nous avons besoin de belles fleurs pour nous épanouir, j’en suis sure.
      Il y a des mots assassins mais aussi les mots qui nous aident dans notre épanouissement, les mots porteurs des sens et vitaux à notre survie comme l’air que nous respirons.

      A bientôt Cécile,

      Amicalement,

  5. hannah@technique Tipi 06/01/2014 at 04:12 - Reply

    bonjour Hélène,
    Surveiller ses pensées me paraît malgré tout
    une bonne idée puisque nous arrosons en permanence
    notre vie et celle des autres avec notre énergie.
    Surveiller ses paroles aussi comme tu l’expliques
    afin de ne pas alourdir les autres de nos propres
    mémoires et faire notre chemin intérieur est une
    façon de nettoyer la planète comme on nettoie les
    jardins…

    • Hélène Hug 06/01/2014 at 22:15 - Reply

      Bonsoir Hannah,

      Voila une belle réflexion que tu nous propose ici, faire attention aux paroles distribuées autour de nous. J’ajouterais que savoir écouter est aussi important que de distiller nos “savoirs”.

      Arroser de nos énergies, c’est aussi écouter, je me répète car en ce jour, j’ai encore un exemple de par les confidences d’une amie qui après m’avoir parlé et demandé conseil, m’a confié que cela l’avait soulagé d’un poids que d’avoir pu partager son vécu et entendu mon point de vue.

      Amicalement,

  6. Janine CESAIRE 06/01/2014 at 07:20 - Reply

    Bonjour Hélène

    J’espère que cette année sera arrosée de bonnes nouvelles pour toi !
    Je te souhaite tout le bonheur du monde
    Amitiés
    Janine

    • Hélène Hug 06/01/2014 at 22:19 - Reply

      Bonsoir Jeanine,

      Merci de tes bons voeux. je suis contente que le cyclone ne t’est pas trop atteint mis à part les fruits tombés à terre mais c’est bien peu de chose comparée à des “dégâts” humains. Vois-tu j’ai eu peur aussi pour ma famille qui comme toi s’en ait bien sorti.

      Belle et heureuse année à toi et à tes proches,

      Amicalement,

  7. Bernadette GILBERT 08/01/2014 at 14:51 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Au Québec, on a une expression qui exprime bien le contraire d’arroser avec parcimonie. C’est “beurrer épais”… Je l’adore comme bien des expressions québécoises.
    Une autre image me vient, que j’avais reçue dans un cours en naturopathie : si vous arrosez une plante sèche, l’eau passe tout droit jusqu’à la coupelle. Si vous l’arrosez régulièrement, elle s’abreuve. Il en va de même pour les mots doux et réconfortants, non ?
    A bientôt !

    • Hélène Hug 08/01/2014 at 21:16 - Reply

      Bonsoir Bernadette,

      “Beurrer épais”, ça me fait penser à mes tartines du matin…miam….miam…et avec de la confiture dessus…encore miam, miam…

      Ce ne sont pas des pétoncles, hélas…Si j’en avais pour le petit déjeuner, ma foi, je n’en serai point fâchée. Avis à la population…Qui va me préparer la recette de Bernadette pour mon petit déjeuner ? Un prix sera décerné, si, si…

      Abreuver doucement chaque jour, oui je suis d’accord, j’aime la comparaison de la plante sèche.

      Bien amicalement et abreuvons…régulièrement…Merci à tous,

Laissez un commentaire