Confiance en soi et amour : comment l’enfant réagit

Accueil - Éducation & enseignement - Confiance en soi et amour : comment l’enfant réagit

Confiance en soi et amour : comment l’enfant réagit

Confiance en soi et amour : comment l’enfant l’a construit-il ? Ou comment démolir un enfant en le privant de confiance et d’amour. L’incompréhension des adultes transforme le monde des enfants en désert. Et où seul le brun d’amour cueilli sur le bord du chemin, est capable de transformer un désert en oasis. La règle d’or est d’aimer ses enfants sans conditions et de leur insuffler cette confiance en soi pour les voir grandir et s’épanouir. Nous sommes responsables de nos futurs adultes.

Confiance en soi et amour : commençons par une histoire de confiance en soi qui s’est passée au fin fond du désert de la maltraitance

Il était une fois, il y a fort longtemps, au pays de l’incompréhension, un enfant évoluait dans un environnement aride où l’amour maternel était inexistant et sans reconnaissance d’autrui. Cet enfant, vivant sur ce terrain hostile, avec une confiance en soi assez mal en point, n’en faisait qu’à sa tête, préférant laisser son imagination le conduire dans l’insouciance vers mille et une bêtises de son âge. Quoi de plus normal de s’essayer au monde des adultes pour attirer leur attention et de les tester dans leurs capacités à apprécier le talent d’un si jeune enfant.

Imaginez : un enfant dépourvu d’une confiance en soi solide, perdu dans un désert dépourvu d’amour et fatigué de ses bêtises, décide d’être sage à l’école et avec confiance, de s’appliquer pour écrire. Histoire de montrer à tous son talent d’écriture. Dans cet acte, cet enfant donne le meilleur de lui-même. Versant ses tripes sur le cahier, la langue pendue, le crayon obéissant aux doigts experts de sa personnalité, le crayon donne vie à une œuvre d’enfant.

S’en est-il suivi un miracle ?

Confiance en soi et amour Le moment vint d’évaluer les œuvres d’arts des élèves. Imaginez l’enfant fier de lui, attendant les résultats, s’apprêtant à recevoir les félicitations pour ses efforts. Pour après continuer en ce sens et prendre un nouveau départ et renforcer sa confiance en soi.

« J’ai donné le meilleur de moi-même. Personne ne m’a cru. L’enseignante a demandé aux élèves de la classe : « qui avait rédigé le texte de cet élève ? » Personne n’a répondu. L’enseignante ne pouvait croire que j’étais l’auteur de mon œuvre.

J’ai été dégouté, je me suis senti rabaissé et découragé de continuer à bien faire. J’ai donc abandonné. Même ma mère ne m’a pas cru. »  Le miracle n’a pas eu lieu du côté des adultes, la situation n’a fait que renforcer ce sentiment de non reconnaissance envers l’enfant. Insupportable !

Le désert de l’incompréhension alimente le manque de confiance en soi

Cette incompréhension est une belle fabrique infernale pour entretenir le manque de confiance en soi. D’un côté, un enfant parti à la dérive et qui tente de remonter sur la berge. De l’autre côté, des adultes qui ne savent pas dépasser leurs aprioris. Un gouffre sans possibilité de rencontre entre les deux parties.

Origine du manque de confiance en soi

Maltraitance physique et psychologique : origine du manque de confiance et soi et amour en détresse

Une petite vidéo pour réfléchir et rester en alerte :

Je ne vous dit pas la batterie de casseroles à nettoyer à l’âge adulte !

Allez encore une petite vidéo de conseils pour cultiver la confiance en soi et amour en détresse des enfants

Valable pour les parents, mais aussi pour les grands-parents. Ce n’est pas grave si vous avez fait des erreurs, tout est rattrapable. L’enfant pardonne les erreurs dans la mesure où il sent qu’il est aimé.

Et comme dans la conclusion de cette vidéo : le plus important est déjà soi-même avoir confiance en soi. C’est la loi du miroir, ne l’oubliez pas.

 

Confiance en soi et amour Et surtout, faites confiance en en votre enfant. Dans cette petite histoire que je vous ai conté, en plus du non amour, la confiance n’existait pas. Bien difficile pour un enfant, de se construire dans un tel univers.

L’enfant est devenu grand, l’enfant est devenu adulte. Il s’en est bien sorti et a conduit sa vie contre vent et marées pour se sortir la tête hors de l’eau.

Mais il garde en lui les stigmates d’une enfance de maltraitance. Ce qu’il y a de merveilleux, c’est que le peu d’amour qu’il a reçu lui a donné la force de nourrir  ses racines et de les renforcer. Il est comme le roseau, il ne plie pas et est solide comme le chêne. (Non, le héros de cette histoire, ce n’est pas moi, mais un de mes proches)

Compréhension et amour entre parents et enfants : confiance en soi et amour assuré

Aimez-vous, aimez l’autre, comprenez, aidez, accompagnez. Peu importe si vous vous trompez. L’essentiel est que l’enfant sente que vous avez confiance en lui. C’est ainsi qu’il va construire sa confiance en lui. Sacré confiance en soi ! Cette grande dame que l’on appelle CONFIANCE EN SOI se nourrie uniquement d’amour, de reconnaissance. Bon, elle n’est pas difficile et ne demande pas trop en moyens. Juste un zest d’amour.

Au plaisir de vous lire tous et merci de partager vos expériences.

 

Laissez un commentaire