Enfant génial j'étais et suis encore à ce jour

Accueil - Résilience - Enfant génial j'étais et suis encore à ce jour

Enfant génial j'étais et suis encore à ce jour

Enfant génial … Enfance..L’enfant génial que j’ai été me dit que… Enfant génial j’ai été… Stop, bon sens ! Oui et oui… stop ! Ah mais non d’une pipe ! L’enfant que j’ai été… Waouh. Après quelques décennies je repense à cette enfance bien lointaine et pourtant si proche, croyez-moi ! Vais-je employer le langage d’un de mes  chanteurs préférés comme celui de Renault ?  Pourquoi pas ! Allons-y :

Mais avant, sachez que j’ai été vraiment un enfant génial !

L’enfant que j’ai été à frappé à la porte de la famille et à rencontré austérité. J’ai quémandé de l’amour et ai rencontré austérité. J’ai cherché des marques de confiance sur lesquelles m’accrocher et j’ai encore rencontré austérité. J’ai tenté de donner ma confiance à autrui et j’ai essuyé les plâtres, beaucoup de plâtres… J’ai cru aux belles paroles, paroles… paroles…. De traites…. Ma foi… Fallait comprendre… ma foi.

L’enfant génial que j’ai été a eu des rêves qu’il croyait possibles mais impossibles au vu de … La dure réalité du terrain, du quotidien… J’ai longtemps cherché refuge dans l’espoir du possible. Voir du rêve jamais réalisable, même pas au sommet de l’échelle du possible…

L’enfant que j’ai été a eu beaucoup de rêves jamais assouvis, mais encore présents quelques décennies après… J’ai trop souvent rêvé et imaginé des scénarios de vie heureuse sans jamais vivre ces scénarios rêvés. J’ai passé mon temps à espérer que mon horizon allait changer d’un coup de baguette magique. Car oui, les rêves aident à tenir et à se projeter dans un futur…

J’ai imaginé une vie de l’impossible maintenant possible, comme quoi tout arrive… Vie tellement imaginée en rêve…

Enfant génial en questionnement sur le comportement des adultes

L’enfant génial que j’ai été c’est trop souvent questionné sur le comportement des adultes envers les enfants, justement… J’ai cru pendant trop longtemps avoir été un rebut de société. Une tâche dans le ciel comme un nuage noir dans l’univers, ça ne fait pas propre vous ne croyez-pas ?

Enfant génial que j’ai cru avoir été rejeté de la société… J’ai longtemps pris pour argent comptant ce que j’entendais au quotidien.

L’enfant génial que j’ai été a passé sa jeunesse à gober toutes les âneries entendues toutes ses années durant par certains très proches membres de sa famille et surtout d’un seul membre de la dite famille… J’ai rejeté à ce jour toutes ces « jolies étiquettes » et de me dire que l’enfant génial que j’ai été et que je suis encore, et bien il est formidable ! Oui vous aussi vous êtes formidables ! Puisez en vous vos forces vous conduisant vers ce quoi vous êtes fait et en toute confiance s’il vous plait ! Et vous quel enfant génial avez-vous été ?

12 Commentaires

  1. zenie 19/02/2014 at 09:01 - Reply

    Bonjour Hélène, quand on est petit, on gobe tout un tas de trucs comme des éponges.
    Quand on est grand, on peut se défaire de tous ces trucs et donner la parole à cet enfant .
    J’ai choisi de lui donner de la place et on se marre bien !

    Zenie

    • Hélène Hug 19/02/2014 at 18:44 - Reply

      Bonjour Zénie,

      Laisser vivre l’enfant que l’on a en soi en l’acceptant et en l’écoutant donne bien des joies, tu as bien raison. Moi aussi je me marre bien 😀 et ça fait le plus grand bien, pas vrai ?
      Dans tes 3 phrases, tu as dit l’essentiel, merci à toi.

  2. Janine Césaire 23/02/2014 at 01:27 - Reply

    Bonjour Hélène
    Je suis restée une grande enfant et je suis très heureuse comme ça !
    Amitiés
    Janine

    • Hélène Hug 23/02/2014 at 09:55 - Reply

      Bonjour Jeanine,

      Alors surtout ne change rien ! Ça aide à prendre la vie comme elle vient.

      Amitiés,

  3. sylviane 23/02/2014 at 12:12 - Reply

    Bonjour Hélène

    Le tout est de ne pas croire aux âneries mais quand on est petits si nous ne croyons pas ce que disent les grands alors qui allons-nous croire ?

    Je dis souvent que l’enseignement de l’auto-estime devrait être une matière OBLIGATOIRE dès la maternelle et crois-moi il y aurait moins de malheur sur terre

    Quand nous sommes plus grands, infestés par ce fichu virus de la non confiance en soi ou de notre non-valeur nous allons traîner ce fardeau toute notre vie alors il devrait y avoir vraiment des campagnes d’information pour dire à tous ceux qui en souffrent que ce n’est pas irréversible

  4. Hélène Hug 23/02/2014 at 17:32 - Reply

    Bonjour Sylviane,

    Si les grands mentent, comment les petits peuvent-il alors se construire une identité solide ?
    Il peut y avoir des failles dans l’éducation, cependant un enfant qui a grandi dans l’amour devrait s’en sortir.

    Pourquoi ne pas lancer un mouvement pour réclamer au ministère de l’éducation ce que tu préconises 😀 ? je me sens l’âme d’un coup d’une révolutionnaire :mrgreen: !

  5. Bernadette GILBERT 24/02/2014 at 18:38 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Je ne sais pas si ce que nous ont raconté nos adultes étaient des âneries. Mais j’ai dû faire un sacré tri ! Le pire, c’est que mes enfants devront en faire un sacré aussi…
    On ne fait jamais que ce qu’on peut faire, finalement, qu’on soit enfant ou adulte !
    A bientôt !

    • Hélène Hug 24/02/2014 at 19:11 - Reply

      Bonjour Bernadette,

      Tous les parents ne racontent pas forcément des âneries, heureusement ! De toute façon rien n’est jamais parfait et c’est tout aussi bien.

      Il y a malheureusement des situations ou l’enfant entends de grosses âneries et les traînent ensuite quasiment toute leur vie, à moins d’un travail sur lui arrivé à l’âge adulte pour s’en débarrasser, lassé de cette pesanteur inutile.

      Amicalement,

  6. hannah@technique Tipi 26/02/2014 at 10:09 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Bel article… c’est sur qu’on s’est construit
    avec l’éducation mais aussi la transmission de
    l’arbre généalogique qui n’est pas piqué des
    vers;
    Quand on sait que les enfant héritent des schémas non
    résolus de leurs parent jusqu’à 18 mois avant la naissance,
    ça fait peur.
    heureusement, il y a des parents qui font un travail sur
    eux-mêmes et cela libère beaucoup les enfants.

    • Hélène Hug 26/02/2014 at 21:14 - Reply

      Bonsoir Hannah,

      Merci pour ton appréciation de “bel article”.
      Je reviendrais un peu plus tard pour te répondre étant quelque peu préoccupée par les soucis de santé de mon fils, nouvelles reçues ce matin. Mon esprit est un peu ailleurs, merci de ta patience. Bon, une maman est toujours inquiète plus que de mesure… non ? A bientôt pour la suite.

  7. Sco!@couple routine 08/03/2014 at 19:31 - Reply

    Bonjour Hélène,

    J’aime beaucoup ces dessins qui sont tout à fait charmants! Ils représentent bien mon enfance que j’ai beaucoup aimée! Mais je ne dessinais pas aussi bien!

    Oui, tout est possible, même ce que nous ne savons pas qui est possible!

    Amicalement,

    Sco!

    • Hélène Hug 08/03/2014 at 20:32 - Reply

      Bonsoir chère Sco!,

      Je suis sure que tes dessins étaient géniaux, tous les enfants ont tellement de spontanéité qu’ils en sont désarmants et que l’on fond de tendresse devant leur art.

      Encore merveilleuse fête en ce jour du 8 mars, journée de la femme 😀

Laissez un commentaire