Musique-neurosciences : formidables moyens de réussite

Accueil - Cerveau & Créativité - Musique-neurosciences : formidables moyens de réussite

Musique-neurosciences : formidables moyens de réussite

Musique-neurosciences, couple formidable à notre service. Dans un précèdent article, je mettais à l’honneur la musique parmi les 7 points pour garder la pêche toute l’année. Reprenons donc ce point pour notre plus grand plaisir « auditif ». Écouter de la musique ou jouer d’un instrument aide à améliorer nos fonctions cérébrales. C’est ce qui s’appelle joindre l’utile à l’agréable.

La musique agit même sur la santé, les musiciens sont peu atteints de la maladie d’Alzheimer, curieux non ? Savez-vous que la musique entretient la jeunesse de nos neurones ? La musique est un précieux médiateur favorisant l’apprentissage pour les enfants. Bravo à Musique/neurosciences.

Les enfants ont de plus grandes chances de réussite dans la pratique d’un instrument que ceux qui n’en pratique pas. Donc l’apprentissage de la musique n’apporte que des avantages. Des tests cognitifs, publié dans la revue PloS ONE ont confirmé cette hypothèse.

Musique-neurosciences excellent duo

Étonnant ? Comment est-ce possible ? La musique à un fort pouvoir de stimulation sur la fonction exécutive. La fonction exécutive, qu’est-ce ? C’est la capacité à exécuter plusieurs activités en même temps. Raisonner, planifier, retenir, de manière flexible et adaptée, ce que vous faite en permanence en somme.

Cette fonction se développe par l’apprentissage de la musique chez l’enfant. Cette gymnastique neuronale développe en lui des atouts intellectuels. L’apprentissage de la musique aide dans la compréhension des mathématiques par exemple. La fonction exécutive a un impact positif sur la réussite scolaire. La musique sculptant le cerveau et développant la mémoire. Musique-neurosciences sont décidément inséparables.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la stimulation cognitive, je vous mets un lien à disposition sous forme de PDF : fonctions exécutives, si vous êtes pressés, lisez directement la conclusion avec le plus sur les implications pour les parents, les services et les politiques. Je me réjouis d’être tombé sur ce petit document donnant de l’eau à mon moulin. Est-ce que nos politiques ont vraiment à cœur l’avenir de nos enfants ou petits-enfants ? Hum… Musique/neurosciences n’est pas un programme systématique, dommage.

Musique-neurosciences emportées dans une valse d’idées lumineuses

Les leviers du bonheur s’appelleMusique/neurosciences aux mains des enfants pour leur bonheur

En profite pour vous donner rendez-vous sur cet article traitant de l’éducation des enfants en détresse. Quel lien allez-vous me rétorquer ? Le lien : attirer votre attention sur l’éducation que vous voulez donner à vos enfants. Et surtout de quelles motivations êtes-vous capable pour leur donner ce dont ils ont besoins pour devenir autonome. Car permettre l’apprentissage de la musique est un excellent moyen à leur disposition pour développer leur intelligence.

Écouter cette excellente vidéo de l’émission Télé matin de France 2 sur l’intérêt de l’apprentissage de la musique, musique/neurosciences au rendez-vous.

Pour faire suite à cette dernière idée et vous parlant d’éducation donnée à nos enfants:

Je ne peux m’empêcher de mentionner le Professeur FEYE, qui allie enseignement et musique pouvant s’apparenter à musique-neurosciences, mais qui est le professeur FEYE ?

« En 1995, Stéphane Feye décide de fonder sa propre école d’humanités gréco-latines. Pourtant, il est chef d’orchestre, pianiste et professeur d’Écriture musicale au Conservatoire Royal de Liège. Dans le privé, il est surtout passionné par ses traductions de traités latins, grecs et hébreux, qu’il publie régulièrement. »

Voici l’article ou le professeur FEYE a laisser trace de sa visite.

Musique-neurosciences vous invitent dans un voyage inoubliable

Je ne saurais également vous recommander la lecture des ouvrages du Docteur LEMARQUIS. Celui-ci, « Sérénade pour un cerveau musicien » a séduit mon âme.

Dans la section, page 167 : Voir, entendre, reproduire dans leçon de tango :

Ode pour musique-neurosciences pour le plaisir de l'oreille

« Vers huit ans, le jugement esthétique d’un enfant est constitué : il a acquis une perception nette de la consonance, de la tonalité et du rythme. S’il est habitué à la musique occidentale, les accords consonants symboliseront l’ordre, l’équilibre ; les accords dissonants, l’inquiétude, le désir, le tourment ; un tempo rapide, un mode majeur, évoquera la joie ; un tempo lent, un mode mineur, la tristesse…. »

Musique/neurosciences n’ont plus de secrets dans cet ouvrage pour comprendre ce que la musique peut vous apporter tout le long de votre vie : un enrichissement sans limite…

En conclusion, musique-neurosciences…

Vous livre quelques avantages sur l’apprentissage de la musique, ou voir même sur l’écoute de la musique quelle qu’elle soit et à tout âge :

  • Amélioration des fonctions cérébrales en générale
  • Mémoire immédiate renforcée
  • Mémoire à plus long terme développée
  • Maitrise de ses émotions
  • Concentration de l’esprit sur l’essentiel
  • Meilleure apprentissage des enfants
  • Capacité d’anticipation, de raisonnements décuplés
  • Ouverture sur la beauté « du monde »
  • Cerveau du plaisir et créativité à son apogée

Concentration, mémorisation, maitrise de soi… tout est là !

Musique-neurosciences sont passées par la…Pas étonnant que je sois restée jeune et dynamique, pfft… j’ai les chevilles qui ont tendances à gonfler, à défaut d’avoir le temps de caresser mon piano, j’écoute énormément de musique… classique pour ma part, en laissant mes doigts caresser le clavier d’ordinateur pour vous écrire. A chacun son clavier, soit dit en passant, mon accordeur de piano m’a gentiment conseillé de m’occuper de mon piano aux harmonies chantantes. Dixit ses propos. Réaction de sa part au son de mes doigts sur le clavier d’ordi… A chacun sa musique. Musique-neurosciences, toute une partition au service de nos performances. Sujet inépuisable à mon sens et surement serez-vous inspiré pour en écrire la suite… Avant que je n’y revienne…

 

 

12 Commentaires

  1. Bernadette GILBERT 13/09/2014 at 13:11 - Reply

    Bonjour Hélène,
    C’est tout le principe d’Alfred Tomatis, non ? La musique agit sur les troubles fonctionnels. Mais lui, il avait une nette préférence pour Mozart et ses pairs… Moi aussi, d’ailleurs.
    Je doute que le type de musique en boucle qu’écoute ma fille agisse de manière efficace sur ses neurones… Note que grâce aux MP3, je n’ai pas à dealer avec le son d’une batterie. Dur-dur !
    😉
    Merci et à bientôt !

    • Helene Hug 13/09/2014 at 17:03 - Reply

      Bonjour Bernadette,

      Merci de rappeler la méthode d’Alfred Tomatis. Je n’en parle pas dans cet article plus axé sur l’impact de la musique sur notre cerveau et de comment elle peut inter-agir dans nos vies.
      En ce qui me concerne, j’ai une préférence pour J-S Bach et aussi pour les Nouvelles suites de Rameau jouées par Alexandre Taraud au piano qui ont le don de me rendre créative.

      Pratique pour l’entourage les MP3, moi j’ai horreur de ça. Ce n’est pas confortable pour les oreilles. L’essentiel est que tu puisses, toi, écouter ce que tu aimes 😉

  2. Dorian 13/09/2014 at 14:23 - Reply

    BOnjour Hélène,

    Un sujet très intéressant !
    Je me permets de rajouter que les styles de musique ont des effets très différents.
    Dans l’extrait que tu cites, on voit cela. Ecouter du Rap US n’a rien à voir avec de la musique baroque, cette dernière étant réputée pour avoir une fréquence vibratoire très élevée.
    Y a t-il des musiques néfastes ? Je n’en sais rien mais fonctionnons au ressenti !

    Bien amicalement,
    Dorian

    • Helene Hug 13/09/2014 at 17:17 - Reply

      Bonjour Dorian,

      Sujet intéressant, certes mais aussi inépuisable.
      La science qu’est la musicothérapie nous en confie tous ses secrets.
      Quand j’exerçais en tant d’infirmière, la musique (chants accompagnés à la guitare et au piano)nous servait de médiateur entre les enfants autistes et nous, soignants. Les enfants aimaient.
      A chacun ses gouts en matière de musique, à chaque âge, culture, sensibilité… apporte ses préférences.

      Merci Dorian d’être passé par ici 😉 !

  3. Sco!@couple routine 14/09/2014 at 21:56 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Il me semble que j’aurais le goût de me taper un solo de drum… Ce serait un exercice drôlement défoulant. En as-tu en à ma disposition pour que j’essaie un peu?

    Ce qui est dommage au sujet de la musique, c’est que si ça empêche la maladie d’Alzheimer (ou presque), ça n’empêche pas la surdité… Et un musicien sourd ce n’est pas drôle… d’où l’expression des parents quand leurs enfants jouent du drum trop fort : arrête un peu, tu me casses les oreilles! 😀

    Amicalement,

    Sco!

    • Helene Hug 15/09/2014 at 19:09 - Reply

      Bonjour Sco!,

      Les parents n’ont qu’à se mettre des boules Quiès dans les oreilles. Car depuis quand est-il permis d’interdire aux enfants de s’exprimer avec leur drums ?
      Un musicien (un peu dur d’oreilles)perçoit les vibrations, Sylviane site Beethoven ci-dessous.
      Si tu n’as pas de batterie à ta disposition , tu peux toujours utiliser ta batterie de cuisine 😉 ! Avec les différents formats de casseroles, tu auras une variété de tonalités dignes de figurer au palmarès des meilleurs musiciens, pour peut que tu ne chantes pas comme une casserole, ton succès est assuré.

  4. sylviane 15/09/2014 at 08:55 - Reply

    Bonjour Hélène

    Ma fille et moi avons suivi la méthode Tomatis elle pour le plaisir et moi pour l’étude de l’anglais et franchement c’est une méthode extraordinaire et je la recommande à tout le monde surtout que les français n’ont pas trop l’oreille pour les langues (heureusement j’adore la musique baroque donc c’était super)

    Mais pour répondre à Sco!, il vaut mieux être sourd que perdu dans les limbes de l’oubli quant à moi et Beethoven a écrit sa dernière symphonie alors qu’il était totalement sourd comme quoi !

    • Helene Hug 15/09/2014 at 19:16 - Reply

      Bonjour Sylviane,

      Moi qui suis sourde (complètement hermétique)à l’apprentissage des langues, tu me donne l’idée d’essayer la méthode Tomatis. Puisque la musique est dans mes gênes, cela ne peut qu’aider 😉 ! Les français n’ont pas l’oreille pour les langue : je confirme, hélas…

      Être sourd comme un pot n’enlève rien au génie. J’admire Beethoven et son génie, justement, à cause de sa surdité et il a souffert de cet état. Malgré tout, il a continué coute que coute. Un bel exemple de passion.

  5. Amine Richer 15/09/2014 at 15:02 - Reply

    Bonjour,
    La musique est une énergie, surtout celle faites avec des vibrations et des brainwaves bien étudiés, peut certainement affecter le psychisme d’une personne. Mais il ne faut pas exagérer comme meme, car certains prétendent que le fait de juste écouter la musique , permet de changer la vie. Il y a un effet, mais la décision conscient pour changer doit etre prise en meme temps 😉
    je vous invite à visiter supermindmusic.com, un site extraordinaire qui offre des morceaux mixés avec des brainewaves et des affirmations positive.
    Bonne Journée !

    • Helene Hug 15/09/2014 at 19:22 - Reply

      Bonjour Amine,

      Merci pour l’adresse que je vais aller découvrir.
      Toute musique est énergie. La preuve en ait que j’en tire mon inspiration chaque jour dans l’écriture.
      Toute musique est preuve de ce que nous sommes capable de créer. Un art adoucissant nos mœurs, élevant nos esprits dans la création, nous donnant des ailes pour nous surpasser.

      Belle journée aussi;-)

  6. Cat 08/10/2014 at 02:23 - Reply

    Bonjour Hélène,
    J’ai adoré lire ton article tout comme j’adore écouter la musique. Je suis plutôt portée à aimer découvrir et rares sont les sortes de musique que je n’aime pas. Le baroque fait grincer mes oreilles car je n’y trouve aucune mélodie et le hard-rock (que j’écoutais volontiers à l’adolescence) m’agresse pas mal plus maintenant 🙂 Je ne suis pas surprise d’apprendre que les musiciens ne souffrent pas (ou peu) de la maladie d’Alzheimer parce que justement, ceux qui en sont atteints semblent “revenir” et retrouver le bonheur lorsqu’on leur fait écouter de la musique qu’ils aiment. La musique a un langage secret et le faire découvrir à nos enfants, juste en l’écoutant, c’est le plus beau cadeau que nous pouvons leur faire. Ma fille adore la musique aussi, elle me fait découvrir de nouvelles chansons et écoute les miennes avec intérêt. Combien de fois quand elle était petite, on a chanté (fort faux mais on s’en moque 🙂 et dansé ensemble et maintenant, dans l’auto on chante à tue-tête, moi au son 🙂 elle avec les vraies paroles des chansons de ses groupes préférés 🙂
    Dernièrement, on est allées voir Si je reste au cinéma et la fille qui joue du violoncelle est à ce point captivante que lors d’une scène j’ai eu le réflexe d’applaudir, sans le faire heureusement, imagine au cinéma 🙂 Mais j’étais envoûtée littéralement par sa musique…
    Je remercie de tout mon coeur tous les artistes musiciens et chanteurs de ce monde pour nous apporter tout ce bonheur de chaque instant car c’est des moments merveilleux, permanents et d’une ouverture sans limite de bonheur et de plaisir qu’ils nous donnent.
    Ce langage secret et magique de la musique a le pouvoir magnifique de réunir tous les hommes de cette terre, quelles que soient leurs différences et ça c’est merveilleux!
    Merci ma belle Hélène pour cette passion qui se ressent dans tes mots comme elle doit, je suis sûre se ressentir dans ta musique!

    • Helene Hug 10/10/2014 at 12:40 - Reply

      Bonjour Cat,

      La passion pour la musique transpire au travers de tes lignes.
      Je me sens honorée que tu lise mes articles comme tu écoute la musique.
      Mon rêve serait de pouvoir traduire en mots les partitions de musique.
      Le pouvoir des notes est de justement traduire ce qui n’est pas traduisible par des mots.
      Un film, qui n’est pas d’aujourd’hui,”Tous les matin du monde” avec Jean-Pierre Marielle, m’a laissé une trace indélébile en moi. Le son de la viole de Jordi Savall est sublime. J’écoute de temps à autre la bande originale du film.

      Voici une citation de Pablo Casals (1876-1973): “La musique chasse la haine chez tous ceux qui sont sans amour; Elle donne la paix à ceux à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.

      Belle journée toute en musique et au plaisir 😉

Laissez un commentaire