Patchwork de vie rime avec synchronicité et recyclage

Accueil - Humeur & Humour - Patchwork de vie rime avec synchronicité et recyclage

Patchwork de vie rime avec synchronicité et recyclage

Patchwork de vie en détresse : débordant d’un panier placé parmi d’autres paniers, un patchwork a attiré mon attention et fait ressurgir quelques merveilleux souvenirs bien lointains. Dame Synchronicité s’était encore invitée à mon insu pour organiser cet évènement. J’ai rendu visite à un membre de ma famille venant d’emménager dans un nouvel appartement, d’où la multitude de paniers attendant courageusement d’être pris en charge, pour se délester de leurs contenus devenus pesants.

Ce Patchwork attira comme un aimant mon regard pour m’emmener en voyage vers quelques décennies en arrière. Patchwork de vie …Mon Doudou, enfin presque… Pardon, j’oubliais de vous dire que ce patchwork était un vrai patchwork fait main, avec des carrés multicolores, fait au crochet par ma grand-mère, avec des restes de pelotes de laine aux couleurs chatoyantes. Un flux de souvenirs m’a submergée à la vue de ce patchwork, débordant d’un panier, il cherchait à tout prix une issue de secours, sentant sa fin approcher.

Patchwork attendait belle et bien ma visite !

Je n’ai aucun doute sur le pouvoir et la mémoire des objets. Celui-ci, comme ce patchwork, avait décidé de se faire remarquer. Ayant eu vent de ma prochaine visite, il décida de saisir de cette opportunité. Car sentant son heure arrivée pour une mise à la retraite, il cherchait comment retrouver un regain d’énergie. Faisant confiance en son instinct de survie, il déploya une stratégie en invitant dame Synchronicité pour l’aider à se faire remarquer et reconquérir un cœur du passé.

Sauvé ! Les efforts de Patchwork étaient amplement récompensés.

Merci à Dame synchronicité :

  • Ce patchwork… Mais je le reconnais ! Que fais-t-il ici ?
  • Je ne sais pas quoi en faire.
  • Heu… Je pourrais le prendre ?
  • Oui.
  • Je prends !

Et comme une gamine heureuse de retrouver un trésor, je m’empare de ce patchwork en le serrant contre moi, nos cœurs palpitant ensemble d’un même rythme. Renouant avec des souvenirs heureux, je revoie ma grand-mère crocheter tous ces petits carrés de couleurs lors d’après-midis de causette. Dans un moment de complicité, nous égrenons avec ma tante tout un chapelet de souvenirs autour de ce patchwork que j’avais totalement oublié jusqu’à ce jour.

Grâce à Dame Synchronicité, une nouvelle vie s’annonce pour ce patchwork : témoin d’un temps heureux du passé, ce patchwork avait retrouvé ce regain d’énergie qui lui manquait tant. Depuis trop longtemps, il se sentait inutile, fatigué, déprimé. Certaines parties du patchwork étaient un peu usées, preuve d’une vie bien remplie.

Ou nous mène cette belle histoire de patchwork ?

Patchwork à partager

Ça sent le recyclage, hein ? Recyclage d’objet, recyclage d’énergie, recyclage d’émotions… Ma réflexion m’incite à penser que nous sommes comme ce patchwork. Nous cherchons parfois un sens nouveau à notre existence quand celle-ci prend un nouveau tournant.

La vie se charge au fil des ans, de nous rappeler que tout un passé est à nos pieds. C’est le signe que le temps du « recyclage » est arrivé. Notre vie est un patchwork de mémoires, d’émotions, d’expériences, de compétences, connaissances et bien plus.

Votre jeunesse est sans doute du domaine du passé, mais quel passé ! Votre jeunesse s’est transformée en bibliothèque remplie de rayons de livres précieux : vous avez tant de richesses à partager comme ce patchwork ! Recycler tous ces trésors, sortez-les de l’ombre, secouez, aérez, transmettez, faites fructifier, partagez, transformez. En voilà des verbes d’action qui secoue les puces… et les neurones !

C’est fou ce qu’un objet peut provoquer comme émotions, réflexions… et d’envie de partager. Merci à mon Doudou de Patchwork qui a bien voulu se rappeler à moi.

Comment notre patchwork de vie peut-il enrichir notre quotidien et celui des autres ?

Puisons à la source de nos connaissances

Cette source de vie d’éternelles puissances

J’ouvre de nouveau l’espace de mes souvenirs d’enfance

Heureux certains, d’autres teintés de souffrances

Se transformant en pépites multiples de magnifiques chances

Patchwork multicolore aux facettes de vie de chance ou malchance

Les souvenirs d’enfance ont leur force de transcendances

Portant vers des chemins enchantés de magnificence

Ce retour sur soi est une chance de découvrir ce que l’existence a pu déposer au fil des ans sur nos rayons personnels de vie. Nous sommes de magnifiques patchworks aux couleurs de nos multiples expériences, avec des carrés tricotés de moments heureux, de moments moins heureux, tricotés avec tout ce qui fait le sel de la vie. Sortez votre patchwork, son côté réconfortant est bon pour vous rappeler toutes vos richesses accumulées. Le temps de les partager est arrivé… Le temps de les transformer aussi !

2016-07-25T18:34:16+00:00 Par |Categories: Humeur & Humour, Résilience|Tags: , , |10 Commentaires

10 Commentaires

  1. sylviane 16/02/2015 at 11:51 - Reply

    Bonjour Hélène

    Il fut un temps (il a quand même belle lurette) où je ne voyais rien de positif dans ma vie et les autres étaient, bien sûr, les coupables de mon malheur et j’étais une pauvre petite chose malheureuse et puis avec le temps et pas mal de travail sur moi j’ai regardé le beau patchwork de ma vie et je suis passée du “c’est à cause de” à “C’EST GRÂCE À” tous les bobos de la vie que je suis qui je suis aujourd’hui et je pense que finalement nous sommes venus sur cette terre pour passer de l’un à l’autre et apprécier le tricot que nous avons fait de notre vie

    • Helene Hug 16/02/2015 at 21:26 - Reply

      Bonsoir Sylviane,

      Rassures-toi, tu n’es pas la seule à penser que les autre étaient coupables de nos malheurs. Je me suis aussi vautrée dedans jusqu’à l’overdose !

      Ce temps est passé, “les bobos de la vie” sont à notre service pour nous aider à construire une vie formidable et pourvoir l’offrir en partage.

      Pas évident à comprendre ce merveilleux patchwork, si tu y regarde de plus près, un patchwork est constitué de pièces différentes, tout comme notre vie, et qui constitue au fil du temps, une œuvre admirable, en bout de course.

      Ce qui veut dire que tout à sa raison d’être, pas facile à accepter car nous ne comprenons pas toujours ce que nous rencontrons sur nos chemins.

      Sacré tricot de vie ! En tout cas, tu es un sacré bout de femme qui sait nous transmettre toute une expérience, tout un patchwork de vie… 😉 !

  2. Bonjour Hélène,
    L’apprentissage vers le bonheur est parfois long et semé d’embûches, une maille à l’endroit une maille à l’envers, c’est le reflet de notre vie.
    Parfois gaie et parfois triste, parfois riche et parfois pauvre.
    C’est pour cela qu’un patchwork représente bien ce que nous sommes. Ce que nous sommes ? Des petits bouts de tous pour n’être qu’un.
    Belle et douce journée.
    Danièle

    • Helene Hug 16/02/2015 at 21:34 - Reply

      Tiens tiens Danièle, je ne savais que tu étais une adepte du tricot !

      Une maille à l’envers, une maille à l’endroit, image idéale pour décrire nos vie avec ses hauts et ses bas.

      Des bouts de tous comme les mailles d’un tricot, la vie se charge d’assembler nos expériences pour en faire un ensemble qui a du sens, même si ce sens nous échappe parfois.

      Montons sur notre escabeau pour prendre de la hauteur pour comprendre le sens de nos vies.

      Bien à toi 😉 !

  3. Dorian 17/02/2015 at 16:44 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Jolie histoire mais je suis partagé. Parfois, on préfère laisser au passé ce qui appartient au passé. Notre passé nous a construit. Il est bon de s’en rappeler. Mais on veut aussi laisser derrière nous certains bagages pour nous focaliser sur ce qui compte vraiment pour nous.

    Alors oui, une petite pensée pour les joyeux événements de temps en temps pour nous booster dans nos projets actuels. Mais parcimonieusement. Et la formule que j’aime adopter est celle de se focaliser entièrement sur ici et maintenant avec en ligne de mire ce que je veux vraiment 🙂

    Au plaisir !
    Dorian

    • Helene Hug 17/02/2015 at 23:28 - Reply

      Bonsoir Dorian,

      D’accord pour dire que notre passé nous a construit.
      Ce passé, justement peut aider à vivre notre présent selon le parcours de chacun.

      Se focaliser ici et maintenant : yes, mais sans oublier ce qui nous a construit et qui continue à nous porter tout le long de notre vie.

      Ce que nous avons reçu ont enrichi nos racines initiales et font partie de notre patrimoine. Ce patchwork de vie qui est le mien m’a construite dans ce que je suis actuellement et j’en suis fière.

      Et de le partager, c’est encore mieux 😉 !

  4. Marie 17/02/2015 at 21:26 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Ma jeunesse est du domaine du passé, non mais !!
    Une histoire bien tendre liée à ta grand-mère.

    Personnellement je suis adepte du contraire, les objets sont porteurs d’une énergie morte et qui ne nous placent pas dans le seul moment où nous vivons, c’est-à-dire maintenant.
    Les souvenirs nourrissent l’égo, cela peut être plaisant ou pas, mais ce n’est pas le problème. Ils ne nourrissent pas la vie puisqu’ils nous font repartir en arrière vers ce qui n’existe plus.

    Avec eux on n’est pas dans le courant de la vraie vie vivante, mais dans celle du mental, source de tous nos maux…

    Bonne soirée et soigne bien ta doudou !
    Marie

    • Helene Hug 17/02/2015 at 23:56 - Reply

      Bonsoir Marie,

      Ton opinion compte par dessus tout, j’aime que l’on ne soit pas d’accord avec les idées ici partagées.

      Et justement, je ne suis pas d’accord avec ce que tu avances et c’est génial car tu me donnes l’occasion de m’exprimer davantage.

      Je ne prétends surtout pas détenir la vérité. N’ayant pas connue une jeunesse heureuse, l’épisode du patchwork a donné une “note de chaleur” dans le monde de brutes ou je vivais. Ce sont ces moments heureux qui m’ont aidés à me construire et qui ont fait en sorte ce que je suis devenue maintenant.

      Dans ce sens, pour moi, certains objets restent avec une énergie vivante. Énergie qui donne sens à nos vies. Énergies positives que je ne puis oublier tant elles ont comptée dans l’orage, que j’ai traversé par ailleurs, durant toute ma jeunesse.

      Merci Marie, car ta réaction me montre le chemin pour approfondir ce sujet. J’apprécierais d’ailleurs que d’autres viennent s’exprimer sur ce thème.

      Je reste persuadée que nous avons tous besoin d’avoir des points de repères quel que soit notre âge sur ce qui nous a rendu heureux et aidé à nous construire.

      Au plaisir chère Marie 😉 !

  5. hannah@techniqueTipi 28/02/2015 at 19:18 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Je ne suis pas très fan des mémoires du passé
    car j’ai l’impression de toutes les porter
    dans ma mémoire cellulaire.
    Cependant il y a quelques objets qui font exception
    (comme ton patchwork en crochet) et qui ramènent
    la conscience que je suis devenue ce que je suis
    aujourd’hui grâce à tous ces instats passés.

    • Helene Hug 28/02/2015 at 20:08 - Reply

      Bonjour Hannah,

      Avoir une vision globale de nos mémoires est une façon de savoir d’où nous venons et qui nous sommes. Mais de les garder toutes avec moi, ce n’est pas non plus ma tasse de thé, sauf si c’est pour en faire quelque chose de constructif, aider l’autre ou s’aider soi.

      Quelques heureux objets du passé ne font pas de mal au présent, bien au contraire.
      N’avons nous pas tendance à nous parfumer avec des odeurs qui ont enchanté notre enfance ? Pour moi, c’est l’eau de lavande. Et quand je reçois de la lavande séchée du sud de la France, ramassée avec amour par un membre de ma famille, je suis la plus heureuse 😉 !

Laissez un commentaire