7 leçons de vie pour aborder la nouvelle année en sérénité

Accueil - Blog - Cerveau & Créativité - 7 leçons de vie pour aborder la nouvelle année en sérénité

7 leçons de vie pour aborder la nouvelle année en sérénité

7 leçons de vie tirées d’une année riche en évènements uniques dans une période de  vie bien définie. Ce n’est pas tous les jours que l’on prend sa retraite après de bons et loyaux services ! Que va-t-il se passer maintenant ? Regardons en détail cette fameuse année pour en tirer l’essentiel et que 2017 profite de ce terreau riche en évènements uniques.

1- 1er janvier 2016 : chouette dans à peine 2 mois j’arrête mon activité de salariée. Leçon de la bonne décision au bon moment.

2 – 19 février 2016 : tout est fini, mes tiroirs et étagères sont propres pour mon successeur. Leçon de nettoyage pour plus de fluidité.

3- Mars 2016 : naissance de ma 2ème petite fille. Leçon de découverte de l’autre et de soi.

4-  1er avril 2016 : le congé est terminé, le temps de la retraite sonne ! Leçon pour acquérir la liberté.

5- Avril, mai, juin : je flotte dans une nouvelle organisation de vie. Leçon pour apprivoiser un nouvel espace-temps.

6- Juillet, aout, septembre : la chaleur de l’été me berce dans un rythme de lenteur. Leçon pour apprendre la nécessité de la lenteur.

7- Octobre, novembre, décembre 2016 : me voilà assise dans ma nouvelle vie, et après ? Leçon pour s’installer en soi.

Voyons plus en détail chacune de ces 7 leçons de vie pour en extraire l’essentiel et l’essence vitale pour 2017. Un sacré tournant déterminant après une vie aux couleurs d’activités de salariée plus qu’active. Place maintenant à ces 7 leçons de vie aux enseignements et aux couleurs futures.

1- 1er janvier 2016 : Leçon de la bonne décision au bon moment

Pour décider de sa fin d’activité, il est nécessaire de s’y prendre 6 mois à l’avance, du moins dans la fonction publique. Retour en arrière : je suis en congés d’été, complètement épuisée. Un éclair fulgurant m’aveugle comme pour m’avertir d’un danger. Ou vais-je ainsi ? Je cours après un plus financier pour ma retraite, mais quel en est le prix ? Merci pour cet éclair fulgurant de lucidité me conduisant vers une décision sans appel : STOP ! Ouf, la décision est prise. Soulagée, me voici en route pour encore 6 mois de travail, avec de la légèreté dans le cœur. J’ai pris la bonne décision malgré la difficulté d’accepter qu’il me fallait lâcher ce grand pan de ma vie.

2- 19 février 2016 : Leçon de nettoyage pour plus de fluidité

Depuis ma décision d’arrêt de mon activité, j’ai dû procéder au toilettage de dossiers et tiroirs. Mise en place de procédures pour accueillir mon successeur à son poste. Première période de deuil ! Quel délice de voir les sacs poubelle se remplir ! Pas facile le nettoyage après 10 ans sur une fonction où je me sentais comme une reine dans son royaume ! Bon j’exagère un peu, je me mousse un peu et c’est fait du bien.

1ère période de deuil : savez-vous combien de poubelles j’ai remplies ? Au fur et à mesure que je passais les dossiers et tiroirs en revue, je me suis aperçue que je gardais bien des choses inutiles. Merci le changement. Au soir du 19 février, le cœur léger, je suis rentrée chez moi sans trop réaliser ce qui m’arrivait. Le cœur léger ? Non, le cœur était un peu lourd…

3- Mars 2016 : Leçon de découverte de l’autre et de soi

Commence à ce stade une phase de flottement tout en questionnements. Un évènement me tire de ma léthargie au tout petit matin : « Maman vient vite prendre soin de ma fille, la 2ème arrive ! Et moi de courir presque en pyjama pour câliner ma 1ère petite fille. A la fin de cette journée, ma petite fille part avec son parrain. Toute libre, je cours à la maternité. Petit bout de chou relié à une machine et des fils partout. Et oui, quelques difficultés à la naissance.

Des peurs faisant surgir des monstres me font craindre le pire. Et que dire pour les parents inquiets. On se calme… La petite bout de chou est tirée d’affaire. Juste une fracture d’épaule avec des nerfs touchés suite à sa naissance un peu difficile. Faut dire que c’était un sacrément beau bébé. Normal dans cette famille de géants ! Séances de rééducation intensives viennent à bout petit à petit de ce traumatisme. Les séquelles sont à peine visibles après plusieurs mois de rééducation. Elle compensent admirablement en prenant appui sur son autre bras pour se déplacer et chercher appui pour se mettre debout.  Franchement admirable !

4- 1er avril 2016 : Leçon pour acquérir la liberté

Un mal-être pas possible m’accable. Devant ce changement de rythme radical, j’éprouve une incapacité à m’adapter. Quoi, cela m’arrive à moi, la femme la plus organisée ? La femme la plus préparée ? Hé, hé…. Ne jamais dire « Fontaine, je ne boirais jamais de ton eau »… ou quelque chose de ce genre, vous voyez ? Que se passe-t-il exactement ? Je suis libérée de mes chaines et libre comme l’air. Mais je n’en ai pas l’habitude : je suis comme une prisonnière libérée de sa peine en ne sachant pas comment utiliser ce nouveau temps libre. Comment apprivoiser cette nouvelle liberté ?

5- Avril, mai, juin : Leçon pour apprivoiser un nouvel espace-temps

Ce nouvel espace-temps est à apprivoiser, faire connaissance avec ce nouvel état, c’est comme faire connaissance avec un ami. Qui es-tu toi ? Qui suis-je ? Quelles sont nos richesses mutuelles à partager ? Le temps est une richesse, que vais-je en faire ? Je suis une richesse, que vais-je en faire ? De nouveaux repères sont à construire. D’anciennes habitudes sont à abandonner. Une en l’occurrence ne m’a posé aucun problème : celle du réveil matin ! Maintenant je m’en sers uniquement quand j’ai quelque chose d’important à ne pas rater et qui me fait plaisir. Je suis dans une phase d’apprivoisement de ce temps sans garde-fou, élastique à loisir. Ça donne un peu le vertige, ça vous bouscule, ça vous chatouille les neurones.

6- Juillet, aout, septembre : Leçon pour apprendre la nécessité de la lenteur

Je lâche prise et me laisse porter dans ce nouvel espace-temps. La chaleur me transporte dans une torpeur bienheureuse. C’est l’apprivoisement de la lenteur et celle-ci me va comme un gant. Je suis à la limite de l’oblomovisme. Ce terme a été imaginé par Gontcharov qui fait référence à l’apathie légendaire d’Oblomov, héros de son roman éponyme. Mais faisons plus simple, parlons plutôt de procrastination.

Ne rien faire est fabuleux. Mes neurones n’ont jamais si bien chauffé ! Un pur délice d’avoir le temps de penser, de lire, d’écrire, d’élaborer… C’était comme si toute mon énergie avait basculé dans les hautes sphères cérébrales. Histoire sans doute, de me reconnecter à moi-même et d’effectuer un sacré nettoyage d’habitudes de pensées de ma vie de salariée.

7- Octobre, novembre, décembre 2016 : Leçon pour s’installer en soi

Un nouvel équilibre s’installe. Certaines nouvelles habitudes cherchent encore leur place, laissons le temps œuvrer. Mes neurones ont fini par se calmer et trouver leur équilibre. Je n’en pouvais plus de ce tintamarre, quoique… je suis en train de vous mentir. Oui, j’aime assez quand les idées sont libres de fuser pour s’épanouirent en de magnifiques soleils.  Être soi-même sans devoir se surveiller donne des possibilités inimaginables. Presque bien assise dans ma nouvelle vie, quelques ajustements sont encore à parfaire, plus de 50 années d’habitudes de labeur se s’évaporent pas en un clin d’œil ! Toute une vie pour atteindre la liberté ! Liberté d’être Maitre de son temps, de ses projets… Liberté infinie pour s’envoler…

Si je devais résumer ces 7 leçons de vie en quelque presque plus ou moins 7 mots ?

  1. Décision
  2. Nettoyage
  3. Découverte
  4. Libération
  5. Nouvel horizon
  6. Apprivoiser la lenteur
  7. S’installer en soi

Voilà de quoi méditer et le moment d’approfondir ces 7 leçons de vie :

Pas de panique ! Je n’ai nullement envie d’étaler encore quelques milles ou 2 milles mots. Non, recette qui tient en quelques phrases pour résumer l’essentiel sur ces 7 leçons de vie :

  1. Décision : sans réfléchir, en baissant votre garde, quelle décision avez-vous envie de prendre pour vous sentir en harmonie avec vous-même ?
  2. Nettoyage : qu’avez-vous envie de nettoyer chez vous pour vous sentir bien ?
  3. Découverte : quel chemin allez-vous emprunter pour vous découvrir ?
  4. Libération : comment allez-vous vous libérer pour vous sentir plus libre et heureux ?
  5. Nouvel Horizon : dans votre nouvel état d’esprit, comment voyez-vous votre nouvel environnement ?
  6. Apprivoiser la lenteur : savez-vous que la lenteur est synonyme d’efficacité ?
  7. S’installer en soi : le petit dernier s’invite pour vous aider à vous reconnecter à vous-même. Qui êtes-vous réellement, le savez-vous ?

Bonne méditation sur ces 7 leçons de vie. Quelle que soit l’étape que vous vivez en ce moment, il y  a forcément une leçon qui vous correspond en ce moment-ci.

Hidden Content

2 Commentaires

  1. Dorian 31/12/2016 at 15:34 - Reply

    Coucou Hélène,
    Joli petite rétrospective 🙂
    Et la leçon ultime sera celle de l’affirmation pleine et totale de soi en 2017 après tout ce nettoyage…
    Joyeux passage à toi 🙂
    Dorian

  2. Hélène Hug 31/12/2016 at 16:18 - Reply

    Hello Dorian,

    2017 s’annonce tout feu tout flamme !
    Nous allons entrer en année 1 : nouveau cycle et c’est merveilleux !
    Joyeux passage à toi également 🙂
    Hélène Hug Articles récents…7 leçons de vie pour aborder la nouvelle année en sérénitéMy Profile

Laissez un commentaire