Cerveau en révolte, ictus amnésique, sauvez votre vie

Accueil - Cerveau & Créativité - Cerveau en révolte, ictus amnésique, sauvez votre vie

Cerveau en révolte, ictus amnésique, sauvez votre vie

Cerveau en révolte : Ce soir un appel à une heure peu habituelle et de surcroît en semaine, une de mes sœurs m’informe d’une chose étrange. Le début de la conversation commence par des banalités comme « comment vas-tu ma sœur ? » Et moi de répondre sans me douter de rien, je viens de péter un câble, j’ai perdu  toutes mes données Facebook.  Et ma sœur de me répondre, je viens moi aussi de péter un câble.  Oh de quel câble s’agit-il ? Mon sang se glace quand ma sœur me raconte comment elle s’est retrouvée aux urgences de l’hôpital. Dans le quotidien, ma sœur a pour habitude de s’occuper des uns et des autres sans discontinuer. Une petite grand-mère par ci ou par là. Faut dire qu’elle est dans un village ou la vie n’est possible que grâce à la solidarité des uns et des autres.

Cerveau en révolte :

Et voilà qu’un soir en téléphonant aux uns et aux autres, certaines personnes s’aperçoivent que ma sœur se répète, voir à une heure d’intervalle. Certains, inquiets appellent un ami qui à son tour appelle le mari. Force de constater que ma sœur a besoin d’aide. Fort heureusement, les secours arrivent et voilà ma sœur préparant sa petite valise aux dires de son mari. Ma sœur très obéissante, état normal, elle était devenue amnésique et obéissait à ce que l’environnement lui envoyait comme ordre. Véridique ce que je vous raconte, je ne vous cache pas que je frémissais de tout mon être à l’écoute de son récit.

Cerveau en révolte, sacrée histoire

Je suis tombée des nues car ce petit bout de femme était pour moi la force personnifiée du chêne. Et de m’annoncer tout ceci comme si de rien n’était, mazette…En parlant de cerveau en révolte, tout ce qu’elle vient de me raconter est du vécu, rien que du vécu. Épisode ou elle obéissait aux suggestions,  sa lucidité de ce moment lui permettait seulement de capter ce que son  environnement immédiat lui autorisait  de saisir.

Cerveau en révolte :  A ce jour tout va bien, tous les examens cliniques s’avèrent positifs. Il n’y a aucune anomalie.  (Sauf la peur que chacun a eu pour elle).  Quand j’ai posé la question du pourquoi de cet incident…

  • Accumulation d’inquiétudes….Souvenez-vous le cyclone dans l’ile de la réunion. Comment réagiriez-vous en sachant vos enfants en danger ?
  • Mutation  d’un autre enfant  vers un lieu géographique bouleversant  des habitudes  déjà bien encrées. Celles-ci bordant un nid familial porteur de stabilité à un tout un noyau.
  • Maîtrise de la cellule familiale, garder un équilibre envers et contre tout, pas toujours évident.

Cerveau en révolte :

Pour conclure à ce billet très spécial, je tiens à porter hommage à tous ceux et celles qui aident leur prochain sans compter. À vous de réagir si l’envie vous démange par ici.  Cerveau en révolte, soyez-le mais dans la bonne direction. Ne laissez pas le trop plein vous envahir, prenez soin de vous avant que votre cerveau ne se révolte.

4 Commentaires

  1. Jean-Louis 19/01/2014 at 16:40 - Reply

    Bonjour Hélène!

    http://www.happyneuron.fr/

    Ce n’est pas un lien affilié.
    Je me suis abonné chez eux il y a longtemps, c’est sympa même i je n’y vais pas souvent (j’ai payé pour l’inscription à vie, ça aide à la procrastination).
    Plein de jeux pour travailler le cerveau : mémoire, calcul mental, comparaison, rapidité…
    ça peut peut être aider?

    • Hélène Hug 19/01/2014 at 18:38 - Reply

      Bonjour Philippe,

      Bienvenue sur ce blog en te souhaitant d’agréables lectures 😉 .

      Etant convaincue de la grande plasticité du cerveau, je te remercie pour le lien.

      Le cerveau est très gourmand en exercices de fond en tous genre pour se garder en grande forme.

      Merci pour a visite et à bientôt,

      Amicalement,

  2. hannah@technique Tipi 23/01/2014 at 07:47 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Déjà une bonne nouvelle que ta soeur aille bien.
    Dans mes interprétations psy, nous développons
    un faux self sur le dos de nos blessures afin
    d’offrir aux autres de meilleurs services que
    ceux qu’on a reçus.
    En théorie c’est louable mais à un moment donné,
    la vie reprend le dessus comme l’herbe sous
    l’asphalte et le vernis du faux self craque.
    Résultat, c’est elle qui a besoin d’aide maintenant
    et tout le monde se débrouille sans compter sur elle.
    C’est un des buts du cerveau, qu’elle se mette au
    repos et s’occupe d’elle plutôt que des autres.
    Ce qui est formidable c’est que le cerveau crée
    toujours dans le sens de l’évolution ou la survie
    donc non seulement il ne fait rien par hasard
    mais en plus il nous donne de précieuses indications
    sur ce qu’il est nécessaire de modifier dans notre vie.
    Je souhaite donc à ta soeur beaucoup de détente à venir.

    • Hélène Hug 23/01/2014 at 20:18 - Reply

      Bonsoir Hannah,

      je ne peux qu’aller dans le sens de tes explications. Ma soeur à compris ce qui lui ai arrivé. D’ailleurs elle est la première à me mettre en garde. Elle prend soin de sa personne et se fait aider dans la compréhension du pourquoi de certains maux.

      Le cerveau fait bien les choses. Cet incident va permettre je pense, à l’entourage proche de comprendre qu’effectivement, le besoin de souffler s’impose.

      Pas toujours facile selon le contexte, donner et encore donner jusqu’à se mettre en danger. Ou plutôt n’avoir que cette attitude de donner pour se sentir avoir une valeur, je dirais davantage, avoir une raison de vivre, d’exister.

      Donner de soi agit parfois comme un pansement à l’âme et donne un sens à sa vie. Chacun se “sauve” comme il peut et parfois au péril de sa vie.

      L’important est de rester entier sur le bateau de la vie.

      Merci pour tes souhaits sincères,

Laissez un commentaire