Chouchouter vos futurs clients ou devenir…

Accueil - Autres - Chouchouter vos futurs clients ou devenir…

Chouchouter vos futurs clients ou devenir…

Chouchouter vos futurs clients ou comment devenir accro… à son nouveau garagiste ? En début de semaine, piaffant d’impatience, ma fidèle compagne à quatre roues m’a demandée de l’emmener chez notre garagiste habituel. Quand je dis notre garagiste nous parlons plutôt du lieu, de l’adresse car il y a eu un changement de propriétaire. Les qualités vantées par l’ancien propriétaire envers son successeur m’ayant séduite, j’avais donc gardé cette adresse sous le coude bien trop contente à ne pas avoir à chercher un nouveau prestataire. Ma compagne à quatre roues fila donc vérifier ces qualités. Quelle surprise ! Voilà un garagiste qui savait chouchouter ses clients. Nous avons été accueillies l’une et l’autre sans distinction…de « race ».

Chouchouter ses clients : l’importance du relationnel

Chouchouter ses clients

Chouchouter ses clients

Chouchouter ses clients, que cela évoque-t-il pour vous ? Ne trouvez que c’est tout un art ? Ou selon les personnes, cet art serait relié à ce qu’il y a de plus humain en nous ? C’est-à-dire le relationnel, vous savez ce fil qui relie deux personnes, le contact en somme. Par association d’idée, puisque nous sommes sur le sujet, quand vous mettez la clé de contact pour faire démarrer votre compagne à quatre roues, vous suivez ? Votre compagne à quatre roues et vous êtes en contact direct, vous ne faites plus qu’une et vous vous entendez à merveille, enfin j’espère. Revenons au garagiste, chouchouter ses clients, il sait faire, vous voulez savoir comment ?

Chouchouter ses clients :

Laissons dormir le porte-monnaie

Chouchouter ses clients n’est pas très compliqué, rassurez-vous cela ne vous demandera aucun investissement financier. Ouf ! Je sens d’ici votre porte-monnaie rassuré et continuant à dormir sur ces deux oreilles. Nous avons donc été accueillis avec le sourire, après discussion et accord des deux parties voir trois avec dame voiture, celle-ci est restée sur place, satisfaite de faire soigner ses rotules et de renouveler son huile, l’inflammation gagnait. A ma stupéfaction le garagiste s’est proposé de me faire raccompagner à mon domicile par son adjoint, je croyais avoir mal entendu, mais pas du tout et de me rajouter que c’était normal et que cela faisait partie du service. Voilà bien la première fois que je vois un tel service proposé, si ce n’est pas chouchouter ses clients…Une attention simple mais oh combien de valeur. Voilà un garagiste qui a compris le sens du relationnel pour son entreprise. Et c’est tellement plus agréable, n’est-ce pas ? Mais ce ne fut ma seule surprise…Bonne ou mauvaise ?

Chouchouter ses clients : touche finale pour devenir accro…à son garagiste

Chouchouter ses clients-se refaire une beauté

Chouchouter ses clients-se refaire une beauté

Deux jours plus tard, ma fidèle compagne à quatre roues commençait à me manquer, j’allais donc prendre des nouvelles de sa santé. Apprenant son bon rétablissement, je m’empressais de me rendre à son chevet, empruntant cette fois l’autobus (dommage, personne n’est venu me chercher, et oui on en veut toujours plus, je plaisante). Toujours le même accueil avenant, avant de repartir avec dame voiture je dois régler les frais de soins et après m’en être acquitté quelque ne fut pas ma surprise de retrouver dame voiture toute rutilante, pour se faire chouchouter la coquine dans un élan de coquetterie, en avait profité pour se faire shampouiner. Le garagiste voyant mon étonnement m’a répondu que cela aussi faisait partie du service et que le client aimait voir le résultat, c’est une vue de l’esprit qui m’étonne car le résultat n’est-il pas à l’intérieur pour ce genre d’intervention ? Enfin, chouchouter ses clients de cette façon-là, j’en redemande et je ne peux que louer ce genre de service qui nous rendent accro…à notre garagiste. Chouchouter ses clients : touche finale pour devenir accro…J’aime être chouchoutée, sans doute que c’est pareil pour vous ? Ce garagiste à de grandes qualités relationnelles.

 

2017-07-10T16:41:29+00:00 Par |Categories: Autres|Tags: , , , |14 Commentaires

14 Commentaires

  1. Christine Club Editeur Web 05/09/2013 at 21:54 - Reply

    Bonjour Hélène,

    J’ai été formée par Christian Godefroy. Il n’utilisait pas ce mot, mais le conseil correspondait à “chouchouter” ses abonnés avant même qu’ils soient clients et ses clients, bien entendu.

    Offrir beaucoup avant même de proposer une offre de vente.
    S’attacher à assurer le suivi et le SAV avec tous ses contacts, abonnés, clients.

    En fait, c’est ce qui développe la confiance, le plaisir et construit pour chaque partie une communication positive.
    Bien amicalement,
    Christine

  2. Hélène Hug 05/09/2013 at 22:24 - Reply

    Bonjour Christine,

    je suis heureuse que tu puisse parler de Christian de Godefroy. j’ai entendu parler de lui la première fois à la fin des années fin 80 (ça remonte !) et l’ai suivi sur le web ces dernières années tout en espérant un jour le rencontrer, rêve qui ne se réalisera jamais sauf dans l’au delà.

    Dans l’expérience citée dans ce modeste article, j’ai été frappée par cette capacité de mettre le client en confiance par cette approche humaniste.

    J’adhère totalement au principe d’offrir beaucoup avant même de proposer quelque chose à la vente. Pour moi, ce n’est pas de l’hameçonnage ou une manière de détourner l’attention, mais seulement un moyen de donner quelque chose de ses tripes, on appelle cela du vécu je crois ?

    Pour finir : je travaille à un eBook (gratuit) de mon cru…tiré de mon expérience bien sur.

    Bien amicalement,

  3. Tarik HANNANE 06/09/2013 at 09:27 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Chouchouter ses abonnés, ses prospects et ses clients, surtout sur le web, est encore trop rare. C’est ce qui fait que ce qui devrait être la norme devient une exception remarquable.
    Qu’on ait quelque chose à vendre ou pas, donner de l’importance à son interlocuteur, s’occuper de lui, être réactif est d’abord une histoire de “savoir-vivre”.

    C’est pour cela que j’écris que ca devrait être normal. Or, sur le web, ca devient rare.
    Et pourtant, comme tout e-marketeur qui se respecte, on sait qu’il ne peut y avoir de génération de revenus sans, au préalable, l’établissement d’un climat de confiance.
    Chouchouter autrui relève de cette démarche.
    Merci à vous Hélène de rappeler ce B.A-BA.
    Tarik

    • Hélène Hug 06/09/2013 at 09:51 - Reply

      Bonjour Tarik,

      Bravo et merci pour ce commentaire remettant les pendules à l’heure sur ce B.A-BA.

      Chouchouter autrui sur le web me semble être d’une importance capitale, comme vous le soulignez, c’est en premier lieu du savoir vivre.
      Dans cette jungle du web, celui qui se trouve en face du e-marketeur ira vers celui qui lui accordera le plus d’importance (a moins d’être maso…).

      Ce qui devient rare devrait pourtant être cultivé avec passion. C’est le monde à l’envers…

      Hélène

  4. franckwylliams 06/09/2013 at 12:18 - Reply

    Bonjour a vous,
    #christine Il y a chouchouter dans le sens d’appâter pour mieux vendre (la version de monsieur Godefroy) et chouchouter dans le sens établir un climat de confiance et vouloir en savoir plus sur ses abonnés, clients .. (la version de certains marketeurs/blogueurs qui ne veulent pas des milliers d’abonnés/prospect/clients sans rien savoir sur eux) …
    On est donc à se demander,chouchoutez ses client OUI, mais dans quel cadre ?

    J’ai été son élève comme vous et je n’ai jamais eu affaire à Monsieur Godefroy, même en adressant des mails perso, soit c’est sa charmante secrétaire qui me répondait, soit j’avais un message automatique , la seconde version étant la plus courante, mais jamais le grand manitou !
    Je ne remets pas en cause les qualités de ce monsieur, mais … le dite monsieur nommé s’en ai mis plein les fouilles en laissant sur le carreau des milliers de personnes qui croyait fortement en lui , même si ce dernier à la réputation qu’il a aujourd’hui, il a aussi des détracteurs, car il faisait tous sauf chouchouter ses clients.

    Pour l’exemple du garagiste, ce monsieur à tout compris, surtout le fait que les clients à proximité allaient lui faire sa pub … en ajoutant des services qui paraissent décalés par rapport aux autres garagistes le bouche à oreille va se faire rapidement ! Ces services ne vont pas lui coûter grand-chose puisque l’augmentation de son CA va les couvrir.
    Cependant sur le Net, c’est très très différent … (Confère le com’ de Tarik) cela reste très rare sans doute du fait qu’il n’y a pas de contact physique et finalement qu’il n’y a pas de véritablement engagement (le surf sur internet s’apparente à une balade ..)
    Les gens sont donc moins a même de faire confiance, il y a tellement d’embrouilles et de choix que fixer son choix reste compliqué.
    Mais même si un certain climat s’installe, même en prêtant beaucoup d’attention excusez moi, la préférence ira à celui qui pratique des tarifs bas … ou fait une offre mirifique… il y a malheureusement peu de gens sensibles à cela …et c’est effectivement le monde à l’envers.
    Je pense juste qu’on peut mélanger les deux c’est-à-dire être commercial, mais avec des sentiments humain, tout en se préoccupant réellement des besoins de son clients.
    Cependant pour ramener les choses sur terre, ceux qui pratique ça ne sont pas nombreux et ne font d’énorme CA…ceci explique cela sans doute !
    @+

    • Hélène Hug 06/09/2013 at 18:44 - Reply

      Bonsoir Franck,

      Quelle belle tirade bien à propos, merci à toi Franck.

      Gagner de l’argent sur le web…si cela est possible…même si ce n’est pas d’énormes fortunes, l’important est de garder une certaine éthique, un sens du service.

      “Je pense juste qu’on peut mélanger les deux c’est-à-dire être commercial, mais avec des sentiments humains, tout en se préoccupant réellement des besoins de ses clients.”

      C’est une très bonne conclusion à laquelle j’adhère.

      C’est un choix de vie pour chacun que de privilégier la qualité d’un service avec des revenus plus modestes que de brasser des foules sans ce soucier de chaque cas.
      C’est comme le commerce hors web : privilégier les grandes surfaces ou chacun est un parfait anonyme, mais tout en ayant soin de provoquer le besoin (faut bien rentabiliser), ou le petit commerçant de quartier ou chacun à son importance et est pris en considération…Cette dernière pratique à ma préférence pour le côté humain dans lequel je me sens reconnue.

      Choix de vie personnel : avoir des insomnies en pensant à mes impostures ou passer des nuits de bébé en ayant conscience d’avoir rendu service en mon âme et conscience…?

      le débat pourrait durer…

      Amicalement,

      Hélène

  5. Marie 06/09/2013 at 19:48 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Sur le web, c’est comme “en vrai”, si on aime ce que l’on fait, on donne et sans se demander ce que l’on recevra en retour et quand.
    C’est la passion comme motivation qui disparaît en fait,au profit de l’intérêt.
    Et ceux qui fonctionnent ainsi ne conçoivent même pas que l’on puisse avoir du plaisir à donner. Alors ils prennent sans vergogne…

    Merci pour ce sujet de réflexion.
    A bientôt.

    Marie.

    • Hélène Hug 06/09/2013 at 20:53 - Reply

      Bonsoir Marie,

      Belle réflexion, donner avec passion sans se soucier du retour, tu es dans le vrai, Marie.

      Donner sans espérer de retour pour autant… car donner de façon sincère donne beaucoup de plaisir. C’est un cadeau de la vie hors du commun.

      Merci de tout cœur de ton intervention,

      Hélène

  6. charlotte 07/09/2013 at 18:22 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Oui je pense qu’il faut respecter les personnes qui vous ont fait confiance. un échange d’honnêteté et de savoir vivre. Les échanges commerciaux, même à tres haut nivaux appliquent cette méthode.
    Pour revenir à Christian Godefroy, je suivais une formation. Il m’a toujours répondu à une demande directe. Je suis admirative pour son savoir faire. Il m’a appris beaucoup de choses et si aujourd’hui, je ne gagne pas autant que C.G, c’est qu’il me manque encore à apprendre et à intégrer un certain savoir.

    Amicalement

    Charlotte

    • Hélène Hug 07/09/2013 at 19:44 - Reply

      Bonsoir Charlotte,

      Nous sommes dans une société ou le respect et la confiance existe encore et c’est bienheureux.

      Ce n’est pas la course à l’argent qui est important même si celui-ci est important à notre survie, bon oui, vivre d’amour et d’eau fraiche, certains y croit, l’important est de vivre selon ses valeurs et de rester conforme à notre précieuse essence intérieure.

      Merci de ton intervention, Charlotte concernant C-H de Godefroy.
      Et bien sur merci de ta visite, celle-ci me fera toujours plaisir.

      Hélène

    • franckwylliams 08/09/2013 at 07:16 - Reply

      En réponse à Charlotte,

      Je n’ai pas envie de faire de troll à travers ce commentaire, car mon intervention ne changera pas grand-chose .

      Mais… ce n’est malheureusement pas lui qui vous répondait personnellement, mais sa regrettée secrétaire, qui répondait en son nom…d’ailleurs très sympathique…
      Tout comme vous j’ai un jour eu une conversation « de pointe « sur un sujet avec lui, sauf que tout le monde à ses limites et devant une demande de réponse assez insistante, sa secrétaire m’avoue non seulement que l’envoi de message automatique (très bien fait) est courant, mais aussi que monsieur G étant très pris il ne pouvait pas répondre aux messages …. c’était elle qui s’en chargeait !
      Alors effectivement sauf si vous faisiez partie de son cercle privé c’était bien lui, et vous avez de la chance, dans le cas contraire désolé, mais vous avez été dupée …

      Beaucoup de personnes sont dans votre cas et ne voit que l’aspect mentor et son savoir et s’en satisfont, mais en fait sans vouloir donner de leçon, n’y aurait-il pas mieux valu qu’il est moins de clients et plus de présence et d’échange avec eux ?
      En même temps visiblement il y a beaucoup de monde dans votre cas, ravis de la teneur des ebooks, prestation, etc … je fais donc parties des élèves non satisfaits qui n’ont pas été entièrement séduits, mais ça vous l’aurez compris 🙄

  7. Christian de Destresse Marketing 08/09/2013 at 11:29 - Reply

    Salut Hélène,

    J’ai deux questions:

    1)le garagiste a-t-il réparé ta voiture? Cela fait-il partie aussi du service?

    2) Si oui, as-tu l’adresse du garagiste en question.

    Pour le reste, moi, j’essaye de chouchouter mais je n’ai rien à vendre.
    Cherchez l’erreur.

    Ou alors, y ‘en a pas en fait?

    @micalement.
    @+
    Christian.

  8. Hélène Hug 08/09/2013 at 12:56 - Reply

    Bonjour Christian,

    Tu pose là des questions très importantes, d’ailleurs tu en pose trois et non deux.
    Le garagiste a t-il réparé ma voiture 🙄 ? En fait je ne sais pas, ça ne grince plus…Donc elle est réparée, au passage je signale que mon porte-monnaie s’est senti un peu dépossédé, bien que cela soit sa fonction première, il n’aime pas, je devrais lui demandé pourquoi…

    Tu clique sur garage sur le titre du dernier paragraphe et je te souhaite bonne route si tu as envie de le saluer.

    Continue de nous chouchouter avec ton humour et j’espère que mes réponses à tes trois questions auront bon accueil 😉 .

    Amicalement,

    Hélène

  9. […] Pourquoi ? Elle a trouvé comment se rebiffer […]

Laissez un commentaire