Comment dompter votre creativité en fidèle amie

Accueil - Cerveau & Créativité - Comment dompter votre creativité en fidèle amie

Comment dompter votre creativité en fidèle amie

Comment dompter votre créativité : êtes-vous sur de savoir ce que vous voulez dans votre vie ? Comment formulez-vous vos désirs pour que ceux-ci se réalisent ? Comment pensez-vous votre quotidien ? Pensez-vous petit ou pensez-vous grand ? Comment vous exprimez-vous ? Quelle image avez-vous de vous-même ? De quelle manière vous projetez-vous dans votre avenir ? Vous laissez-vous influencer par le négativisme ambiant qui vous entoure ? Vivez-vous en fonction de l’empreinte reçue par votre éducation ? Savez-vous comment dompter votre créativité en fidèle amie ? Ah j’ai dit quoi là ? Oui vous avez bien lu, dompter sa créativité pour en faire votre meilleure amie  est possible mais soumise à condition…Cet article est inspiré d’un des chapitres de « La force est en vous » de Louise L.Hay aux éditions Marabout.

Comment votre créativité peut élargir votre horizon

Comment dompter votre creativité Avez-vous l’impression de ne pas être au bon endroit ? D’avoir raté votre vie, de ne pas pouvoir vivre à ce que vous aspiriez ? Vos rêves sont-ils enfouis au plus profond de vous ?

Quel que soit l’étape ou vous en êtes de votre vie, il est possible d’éveiller votre force créatrice. Reliez-vous à votre sagesse, à votre intelligence intérieure, écoutez votre moi intérieur.

Comment dompter votre creativité en fidèle amie

J’entends déjà certains me dirent : « nous ne sommes pas tous égaux à notre naissance, tout dépend aussi de notre milieu social » ou « tout parait « simple » dans ce que tu écrits, la réalité est différente ». Oui, vous avez tous raison. En ce qui me concerne j’ai fait le choix de regarder le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide. D’ailleurs pour ce qui est du verre à moitié plein, je retiens cette réflexion entendue à plusieurs reprises quant à mes écrits : « Ce que je lis me dynamise, j’en ai besoin ». J’aimerais vous dire également que la force peut jaillir encore plus fortement pour certains issu d’un milieu un peu plus difficile. Être issue Un milieu socialement favorable n’est pas le gage d’épanouissement de la personne et de productions créatives. Mais quelque soi notre milieu, nous sommes tous sensible à l’empreinte de notre éducation. Comment votre créativité peut élargir votre horizon ? Voici les conditions, passons en revue quelques exercices pratiques :

Comment dompter votre créativité en fidèle amie

Comment dompter votre creativité Vous êtes-vous demandé ce que vous vouliez réellement ? Il est tellement plus facile de ce dire ce que l’on ne veut pas. Allez, commençons.

·         Tout d’abord formulez toujours vos affirmations au présent. Ce que vous affirmez va se produire, la pensée et la parole crée, si cela ne se produit pas c’est l’indice que vos croyances en vous refusent ce qui est bien pour vous.

·   Lorsque vous êtes confronté à un problème, sachez que c’est l’opportunité pour vous de grandir. Ce problème est l’occasion pour vous de puiser en votre intelligence, de faire appel à votre pouvoir créateur. Votre créativité est votre amie.

·         Avez-vous l’habitude de vous regarder dans un miroir et de vous regarder dans les yeux ? Difficile n’est-ce pas ? Allez, regardez-vous…si…si…et dites « je t’aime et je te soutiens dans ton choix, je te soutiendrai de toutes les façons possibles ». Pas facile ? Allez recommencez, vous allez bientôt aimez cela. Reconnectez-vous avec votre être intérieur, votre intelligence, votre intuition profonde. Votre enfant au fond de vous est persuadé que vous vous raconter des histoires, mais votre côté adulte (enfin !) vous dit le contraire, écoutez le…par pitié pour vous, é-c-o-u-t-e-z-l-e-S-V-P, merci pour vous.

·        Comment dompter votre créativité en fidèle amie

    

     Comment dompter votre creativité Prenez une feuille de papier, un crayon et écrivez toutes les opinions négatives que vous avez de vous, vos croyances négatives qui vous empêchent d’avancer. Puis transformez tout cela en opinions positives et croyances positives…Ouah, ça change non ?

·         Un supplément : fuyez l’ambiance de la conjoncture économique, ces espaces de « lourdeurs » ne vous hissent pas vers votre sommet. La crise ? Oui, mais vous lamenter va-t-il changer quelque chose ? Non surement pas, vous saper pas le moral dans votre coin, égoïste en plus ? Bon c’est votre  choix que je respecte. Comment dompter votre créativité en fidèle amie : allez au travail et j’attends vos demandes, réactions, conseils…je n’ai fait que vous donnez l’eau à la bouche…Allez à bientôt dans les futurs articles à venir.

5 Commentaires

  1. Tarik Hannane 01/07/2013 at 21:49 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Bien vu le sujet de votre article, surtout en ces moments où tout le monde déprime à cause de la crise.
    Car si on y regarde de plus près, j’entends personnellement parler de crise depuis ma naissance et ca ne m’a empêcher d’avancer dans la vie.

    Il faut se retrousser les manches et garder espoir.
    Après la pluie vient toujours le beau temps.

    La foi en soi et en ses propres capacités doit être le fil conducteur de notre motivation. Ainsi, nous pourrons déplacer des montagnes.

    Crise ou pas crise !

    Merci pour votre travail.
    Un lecteur fidèle.
    Tarik

    • Hélène Hug 01/07/2013 at 22:21 - Reply

      Bonjour Tarik,

      Quelle réaction rapide…! Merci à vous.
      Ce soir au lieu de cliquer sur brouillon, me voilà en train de cliquer sur publier !
      Comment revenir en arrière… merci de m’éclairer…

      Bon oui crise ou pas crise il nous faut avancer…La crise, j’en entends parler depuis les années 1970, heu non un peu plus tard (depuis le choc pétrolier, je crois) quelque soit l’époque, l’humain à toujours fait face. Ce que nous vivons ne peut être pire que l’époque de Zola, connaissez-vous “Les mystères de Marseille”… de Zola bien sur ?

      Merci de vôtre fidélité,

      Hélène

  2. Christian de Destresse Marketing 03/07/2013 at 06:59 - Reply

    Salut Hélène,

    Si je te dis que j’adoooore la première image de ton article, moi qui suit un grand fana d’avions, et que je te dis après ça, salut au revoir et merci, tu vas avoir l’impression que je n’ai pas lu ton article.

    Faux, archifaux.

    En ce qui me concerne j’ai entendu parler de crise depuis 1961.

    Enfin, quelques années après, le temps que je comprenne ce qui se disait autour de moi si tant est que ce soit arrivé un jour.

    D’ailleurs, pour relever la tête face à cette morosité ambiante qui dure depuis toujours, qui est incontournable, j’ai préparé ma boîte de feutres et deux blogs format A4 pour écrire toutes les forces négatives qui me tirent vers le bas.

    Et puis, j’en profiterai pour retranscrire tout ça en articles rigolos.

    Comme quoi, rien n’est jamais perdu, on les aura.

    @+
    Christian.

    • Hélène Hug 03/07/2013 at 11:20 - Reply

      Bonjour Christain,

      C’est une très bonne idée de songer à transformer la morosité ambiante en histoires rigolotes.

      Déjà ton blog nous aide à garder la tête hors de l’eau avec ton humour décapant, très bon pour les muscles du visage, ça entetient notre jeunesse éternelle.

      Pas mal non plus les blagues pour entretenir notre moral, je suis en progression, j’ai compris d’un seul coup la dernière sur claude François…

      En sommes tu contribue au maintien de notre bonne santé mentale, tu devrais organiser un partenariat avec la sécurité sociale. Ca pourrait renflouer les caisses de l’état car : moins de médecins, moins d’ordonnances…Il y a des économies à faire…A réfléchir ! (c’est une blague…pour ceux qui n’auraient pas bien compris…)

      Bonne journée,

      Hélène

  3. […] j’ai conscience de mon ambition effrontée et j’assume en totalité. Marre de me considérer en vilain canard incapable, sonate lancinante […]

Laissez un commentaire