“je suis Charlie”, hommage et revendication de l’expression libre

Accueil - Blog - Autres - “je suis Charlie”, hommage et revendication de l’expression libre

“je suis Charlie”, hommage et revendication de l’expression libre

« Je suis Charlie ». Par cet attentat monstrueux, ou je souhaite confier mes états d’âme avec des sentiments horrifiés, de révolte… D’impuissance… Hélas. « Je suis Charlie ». La liberté d’expression est atteinte au plus profond d’elle-même.

« Je suis Charlie », en s’attaquant à la liberté de la presse, c’est chacun d’entre nous qui est assassiné. Outre la perte de nos chers et illustres dessinateurs et journalistes, je me sens atteinte au plus profond de mon être dans ma liberté d’expression.

« Je suis Charlie », imaginez que vous soyez assassinez à cause de vos idées, de votre ligne éditoriale de votre blog ?

“Je suis Charlie”, liberté d’expression

« Je suis Charlie », Imaginez que vous soyez assassinez parce que vous abordez un sujet original qui vous est cher et que vous avez envie de partager ?

"je suis Charlie" et je le revendique

« Je suis Charlie », je reste horrifiée, sans mot, avec des difficultés pour partager avec vous, mais je continue… L’article sera court, tant l’émotion me saisit, mais il sera ma contribution pour rendre hommage aux victimes et soutenir leurs proches.

« Je suis Charlie », oui, je revendique, « je suis Charlie ». Nous nous sentons chacun assassiné dans notre intégrité. Assassiné dans notre expression.

“Je suis Charlie”, revendication

« Je suis Charlie », je me sens orpheline. L’émotion ne me permet pas de continuer à m’exprimer. Bon, je continue malgré tout, avoir le courage d’exprimer mon horreur devant ce barbarisme est un acte de civisme.

« Je suis Charlie », la liberté d’expression sera toujours le drapeau de notre idéal. Chapeau bas à nos artistes. La démocratie est notre force, restons soudé. Sachons garder notre bien le plus précieux qu’est la liberté d’expression.

« Je suis Charlie », Un bien modeste hommage que voici au regard de l’évènement douloureux et de la souffrance des proches. Mais au combien sincère. Au revoir chers amis, je ne vous lisais pas régulièrement, j’en retiens cependant de succulents souvenirs.

« Je suis Charlie », envie de rajouter vos témoignages ?

2016-07-25T20:56:28+00:00 Par |Categories: Autres|Tags: , |10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Bonjour Hélène,
    Je te rejoins dans ton hommage, moi aussi je suis horrifiée de voir ce que des humains peuvent faire à d’autres humains.
    J’ose à peine te souhaiter une belle journée en pensant à toutes ces personnes qui ne passeront plus jamais une bonne journée.
    Danièle

    • Helene Hug 12/01/2015 at 20:51 - Reply

      Bonjour Danièle,

      Merci pour ton témoignage.
      3 millions 700 milles personnes présentent dans les rues pour témoigner… Bel hommage rendu pour défendre la liberté d’expression et de s’imposer comme être humain solidaire des uns des autres!
      NON à ces actes de barbarisme, plus jamais ça ! Le respect pour tous.

  2. Tarik 19/01/2015 at 16:26 - Reply

    Bonjour Hélène,

    J’apporte ma modeste contribution au débat que tu lance.
    Oui, Je suis Charlie !
    Oui, je suis pour la liberté d’expression !
    Oui, je suis pour la laïcité (qui n’est pas le rejet des religions comme le pensent certains, mais bien au contraire, l’acceptation d’un “vivre ensemble” dans le respect de la religion de chacun, qui doit rester une affaire strictement personnelle et intime).
    Oui, je suis aussi de confession “musulmane”, faut-il préciser “musulman laïc, mais ce qui s’est passé ne peut l’avoir été au nom des musulmans de ce pays !
    Not in my name !

    Après tous ces OUI, je vais tout de même mettre un bémol :
    En tant que démocrates, laïcs et républicains, nous avons accepté que notre liberté s’arrête là où commence celle des autres, et c’est tout à notre honneur je pense.

    Bien que j’approuve le fait que la liberté d’expression doit inclure la liberté de blasphémer, je me demande si blasphémer, c’est-à-dire concrètement se mettre à dos des pays entiers comme on l’a vu, est bien pertinent.
    Charlie Hebdo serait-il moins “libre” s’il évitait de stigmatiser toute une frange de la population (les musulmans) ?
    N’y a-til pas un juste milieu à trouver, sans pour autant tomber dans l’auto-censure ?

    Pour parler crument, quand on est en face d’un con, on évite généralement de lui dire qu’il est con. C’est plus une histoire d’éducation que de liberté d’expression, non ?

    Ne combattons pas les extrémismes de tous bords par un extrémisme libertaire sous couvert de liberté d’expression. Nous savons tous que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.

    Voilà, je terminerais en rappelant que le terrorisme n’a ni religion ni frontières comme on peut le voir aux infos tous les jours. ces terroristes se cachent derrière l’Islam pour commettre leurs forfaits, mais en y regardant bien, ils n’ont ABSOLUMENT rien de musulmans !

    Voilà, c’était mon humble contribution au débat. Merci à vous tous.
    Tarik

    • Helene Hug 21/01/2015 at 01:27 - Reply

      Bonsoir Tarik,

      Merci pour cette liberté d’expression !

      j’apprécie les idées que tu avance et défend, à chacun de venir s’exprimer… S’il en en éprouve le besoin.

      Je suis Charlie pour le respect des droits de chacun. Je suis Charlie pour que l’on respecte ma dignité de citoyenne, quelle que soit ma confession culturelle.

      Je suis Charlie pour que l’on me respecte… En toute simplicité.

      Ne suis pas très forte pour faire des discours, seulement, avec mes mots, je demande que le respect de chacun soit !

      Le respect envers tous, je le proclame !

      Merci Tarik pour cette précieuse contribution, apportant de l’eau au moulin de la tolérance et aux échanges d’idées constructives.

  3. Héloïse 21/01/2015 at 19:00 - Reply

    Coucou Hélène
    Je suis mitigée sur ce slogan, tout dépend ce que l’on met derrière.
    Mais je rejoins les mots de Tarik. C’est exactement ça.
    Et ta conclusion dans ta réponse: le respect envers tous ♥
    Parce que rappelons-nous que respecter l’autre, c’est aussi se respecter soi-même.
    Enfin je dirai ceci: au lieu de regarder chez l’autre, de juger, de comparer… regardons déjà en nous. Nous parlons d’amour, de paix… mais pratique-ton au quotidien?
    C’est facile de dire “je rêve d’un monde en paix” et 2′ après de casser du sucre sur le dos du voisin. Bref, tout cela commence chez soi, en soi 🙂
    Peace & Love

    • Helene Hug 25/01/2015 at 01:38 - Reply

      Bonsoir Éloïse,

      Tu as raison et si je résume ta pensée : “balayer devant sa porte avant de balayer celles des autres”.
      La tolérance, le respect commence chez soi.
      Que rajouter ? J’aime tes réflexions ouvrant… réflexion sur nos façons d’être au quotidien envers autrui.

      Merci pour ta contribution que j’apprécie à sa juste valeur (pour moi précieuse).

  4. sylviane 26/01/2015 at 14:40 - Reply

    Bonjour Hélène

    J’ai mis du temps à répondre à ton article car personnellement je suis d’accord avec Tarik et reprendrai à mon compte les paroles de Jamel Debbouze qui a dit à peu près cela : “les dessins de Charlie Hebdo me mettent mal à l’aise mais ce n’est pas une raison pour tuer leurs auteurs” et cela résume tout à fait ce que je ressens par rapport à ça.

    Faire son fond de commerce de dessins blasphématoires me met franchement mal à l’aise et je ne suis pas d’accord car si le droit à l’expression est un droit inaliénable il ne permet pas quant à moi de dire et faire n’importe quoi et au moment de ces terribles moments tout le monde s’est engouffré dans l’émotionnel et nous savons toi et moi que nous ne voyons pas les choses avec lucidité dans ces moments-là. Beaucoup de gens ont payé pour ces dessins et eux n’avaient aucune responsabilité dans les dessins, des victimes collatérales comme on dit, néanmoins c’est une barbarie sans aucun doute et je pense à ces 20 gosses qui sont aujourd’hui orphelins

    • Helene Hug 29/01/2015 at 00:07 - Reply

      Bonsoir Sylviane,

      Avec la prise de recul nécessaire après un évènement comme celui-là, je peux dire à ce jour que quel que soit la haine engendrée par ces dessins dérangeant pour certaines cultures, ce n’est pas une raison pour tuer. Et entre autre, par ricochet, tuer des innocents.
      Le temps s’écoulant, chacun pourra se faire une opinion, du moins réfléchir sur la conséquence de ses actes au quotidien que ce drame affreux nous enseigne.
      Merci Sylviane, pour ta prise de position,

  5. Timothée Piedalue 10/02/2015 at 13:02 - Reply

    Bonsoir les gens, J’ai, pour ma part, apprécié , et je suis tout à fait d’accord avec le rédacteur. Je considère aussi que ces horreures sont dramatiques et terrifiants. Je trouve qu’il serait l’heure de lutter contre ce type d’ atteintes contre la liberté d’expression. Je trouve également qu’il est nécessaire dans ce but de re-trouver et faire comprendre pourquoi Charlie c’est la république. Pour cela j’ai immaginé la page facebook https://facebook.com/ledaily.charlie/. L’objectif du site est de ressortir d’anciennes Unes de Charlie et de les recontextualiser notamment d’un point de vue historique, pour permettre à ceux qui n’aurait pas connu de comprendre l’esprit de Charlie. Malgré le climat, n’oublier pas de rire, c’est ça le message de Charlie !

    • Helene Hug 12/02/2015 at 00:13 - Reply

      Bonsoir Timothée et bienvenue,

      Très belle initiative de nous faire découvrir l’historique de la naissance de Charlie. J’aime par dessus tout cette phrase : “Malgré le climat, n’oublions pas de rire, c’est ça le message de Charlie !”

      Bel apport Timothée, vive la liberté d’expression… constructive comme vous l’exprimer et que j’apprécie. A chaque lecteur maintenant de venir déposer leur empreinte, le temps ayant fait son œuvre… Rien n’est facile : accepter et comprendre ce qui est, intégrer et faire avec ces nouvelles données… assimiler encore et toujours… S’adapter… Tout comme vous, j’ai un peu de mal à me situer face à mes convictions et valeurs de vie.

      Affaire à suivre…

Laissez un commentaire