Respect et bienséance dans ce monde

Accueil - Autres - Respect et bienséance dans ce monde

Respect et bienséance dans ce monde

Une phrase dite à mon intention ce soir m’a fait quelques instants planer : « Je vous souhaite une bonne soirée madame ». Banal ? Je ne suis plus habituée à tant d’attention et de respect de la part de personnes travaillant au service du consommateur. J’ai risqué l’accident de voiture tant cette phrase à raisonné dans ma tête me mettant dans un état de béatitude, de reconnaissance…Je venais de recevoir un précieux cadeau sans prix. Et voilà l’idée d’un nouvel article pour vous faire partager ce fabuleux trésor.

Respect et bienséance dans ce monde, le commencement

Finissant ma journée de travail sur une note de lassitude suite à un énième disfonctionnement à régler absolument, c’est mon quotidien et celui de tous les cadres d’ailleurs, bah, nous avons signé, on y ait, on y reste, un peu maso ce milieu on dirait… Respect pour la fonction, nous avons une éthique que nous assumons et respectons. Je disais donc que finissant ma journée, j’avais hâte de rentrer chez moi pour commencer ma deuxième journée avec mon blogue. Ah oui, je ne vous ai pas dit : je suis mariée (pour l’instant) avec mon (mes) blogue. Ceux-ci sont très exigeants et demandent beaucoup d’attention de ma part. Les jeunes mariés, vous savez ce que c’est…

Respect et bienséance dans ce monde, c’est promis cette fois, droit au but

Respect et bienséance dans ce monde

J’avais hâte de rentrer chez moi mais voilà qu’au moment de prendre ma voiture, je m’aperçois que le réservoir à essence réclame sa ration de carburant. La réserve n’était pas encore entamée et je me souviens avoir lu qu’il n’était pas conseillé d’attendre d’être au plus bas car vous faites remonter toutes les saletés déposées au fond du réservoir.

En plus ce soir je n’avais pas envie de faire chauffer ma carte bleue… (Par respect pour elle bien sûr)Et encore… oui vraiment, j’avais envie de profiter de mon parcours préféré pour me ressourcer. J’ai la chance de pouvoir longer le parc départemental le plus côté de par sa superficie de l’Ile de France. Bon ma voiture crie le manque  d’hydratation,  je prends pitié et me décide, par respect pour elle.

Je change donc de parcours et décide de me diriger vers la station-service donnant le moins de crampes d’estomac à ma carte bleue. Bienséance oblige et respect envers ses biens, ceux-ci vous le rendront au centuple.

Respect et bienséance dans ce monde, pardon je me suis encore échappée

Décidément il est bien difficile d’aller droit au but mais après tout je vous ai un peu promené et fait un peu monter le suspens, vous aimez ?  Me voici me dirigeant vers la station-service d’un centre commercial que j’aime seulement de par sa bienséance envers ma carte bleue, bon j’espère que vous avez compris mon esprit de grande bonté envers elle.

Me voici arrivée devant la pompe à essence, j’ai entendu un soupir de soulagement parvenant du moteur commençant à se sentir déshydraté. Gentiment j’ai ouvert le réservoir pour y engouffrer  le savant liquide demandé et j’ai entendu : encore….encore…J’ai rempli jusqu’à plus soif et d’un seul coup le réservoir m’a dit STOP ! Je me suis exécutée et ai refermé le réservoir pour ensuite me diriger vers la caisse.

C’est là que j’ai ressentie une drôle d’impression, ma carte bleue était en train de frétiller toute joyeuse de me soulager côté finance. Pas la peine de me le rappeler me disais-je !

 Respect et bienséance dans ce monde, ca existe

Respect et bienséance dans ce monde

Me dirigeant vers la caisse, je me sentais satisfaite de mettre débarrassée de cette corvée pour rentrer chez moi et entamer ma deuxième journée de travail. Me voici devant une cabine ou je dois m’acquitter de ce que ma voiture a bu tel un chameau se réapprovisionnant dans un oasis après un long périple.

 Une charmante dame me demande mon paiement, je m’exécute, respect oblige.  Au moment de la restitution du ticket de caisse, le regard de la caissière, telle une flèche atteignant sa cible longtemps convoitée capte mon regard. Instant authentique de vérité, connexion établie entre elle et moi, mon cerveau reçoit de suite la qualité et la rareté de l’instant présent. Et c’est à cet instant que j’entends « Je vous souhaite une bonne soirée madame ». Je me suis empressée de la remercier chaudement sans avoir le temps d’en dire davantage…Restant sur ma faim de communication avec cette personne. Au suivant…D’autres automobilistes attendent derrière moi.

Respect et bienséance dans ce monde, la fin, quel effet sur ma personne

 « Je vous souhaite une bonne soirée madame ». Phrase magique chargée de sens rien qu’avec la voix et le regard. Derrière cette caisse entourée d’une cage de verre, cette caissière a partagé une parcelle de sa personnalité, de ce qu’elle avait de plus précieux de chaleur humaine. cet échange simple, cette part d’authenticité partagée, cet instant éphémère m’a marqué par sa spontanéité et sa franchise. Instant précieux presque oublié de mon quotidien. Je ne peux vous cacher mon bonheur d’avoir découvert cette pépite de  Respect et bienséance.

Je suis sure que avez aussi des pépites à partager, j’en suis friande. Merci de les partager.

2016-11-23T22:46:46+00:00 Par |Categories: Autres|Tags: , , |20 Commentaires

20 Commentaires

  1. Patricia LACROIX 09/08/2013 at 12:51 - Reply

    Bonjour Hélène (enfin sur ton blog) puisque voisine de bureau nous nous sommes déjà saluées en cette dernière journée de la semaine mais aussi de travail en ce qui me concerne…et oui le moment temps attendu des vacances est enfin là.
    Respect, bienséance, courtoisie et aussi bienveillance, attention, bref autant de mots qui semblent ne plus trop faire partie du monde d’aujourd’hui…et que l’on ressent absent tout autour de nous dans la vie mais tellement bienfaiteur pour ceux qui en bénéficient…alors Hélène merci pour cet article plein d’humour et de parrallèle et qui me parle véritablement. Bien amicalement.

    • Hélène Hug 09/08/2013 at 22:18 - Reply

      Bonjour Patricia,

      En toute priorité, je te souhaite d’excellentes vacances bien méritées. Occupant chacune des postes bien différents mais au combien stratégiques…et sensible…, je sais que tu attache de l’importance aux valeurs humaines et vois-tu, j’ai un peu pensé à toi à la rédaction de cet article de part nos échanges sur les relations humaines en général et à la valeur de la vie en elle même.

      Merci pour ton témoignage.

      Amicalement,

      Hélène

  2. La Dryada Jessica 10/08/2013 at 16:28 - Reply

    Bonjour Hélène ,

    merci pour ton récit tout en humour et sensibilité …
    dans la grande ville où j’habitais avant , il n’était pas rare que j’entrais et sortais d’un magasin , même d’une petite boutique , sans un “Bonjour” ni “Au revoir” , qui donnait une vraie impression de déranger…je ne demande même pas que l’on soit souriant , mais tout au plus que l’on me respecte un tant soit peu …était-ce trop demandé de leur part ?
    de mon côté , j’essaye le plus souvent possible d’échanger quelques mots avec les caissiers/ères par exemple , histoire de les considérer comme un être humain …

    • Hélène Hug 10/08/2013 at 17:25 - Reply

      Bonjour Jessica,

      Bonjour, au revoir, des mots qui n’ont plus la côte en bourse.

      Les caissiers, caissières du magasin près de chez moi sont agréables, toujours un regard, un sourire. je ne me verrais pas “oublier” de les saluer ou de croiser leur regards. J’échange aussi quelques mots. Bon avec mon maraicher, c’est plus que des mots, c’est carrément un débat sur comment devrait tourner le monde.

      Quand je rentre dans un endroit (sauf dans les églises…), je dis toujours bonjour haut et fort, de ce fait je reçois bonjour en écho.

      A bientôt,

      Hélène

      • La Dryada Jessica 11/08/2013 at 14:20 - Reply

        Bonjour Hélène ,

        ton histoire m’a fait revenir en mémoire cette anecdote-ci : il y a quelques années à l’approche des fêtes de fin d’année , je faisais un achat dans un grand magasin de bricolage … en payant à la caisse , je dis au revoir à la caissière en lui souhaitant un ” Bon Noël ” …
        l’expression sur son visage qui s’en suivit était de quelqu’un qui avait l’impression que le ciel lui était tombé sur la tête ! elle me le souhaita également … assurément , j’étais la première personne à le lui avoir souhaité ce jour-là , et qui sait , peut-être la dernière aussi …

        A bientôt
        Jessica

        • Hélène Hug 11/08/2013 at 21:20 - Reply

          Bonsoir Jessica,

          Rappelons nous d’être égale à nous même et de ne rien y changer. Donner du bonheur et en recevoir est un trésor hors du commun. 😉

          Amicalement,

          Hélène

  3. sylviane 10/08/2013 at 15:34 - Reply

    Bonjour Hélène
    Nous avons ici à Lisbonne un grand magasin (une chaîne espagnole) dont le succès vient précisément de l’attention qu’ils donnent aux clients et à leur service après-vente qui est vraiment sensationnel

    Respect, écoute, gentillesse certains me dissent oui c’est commercial mais franchement je préfère un vendeur “commercial” et souriant à une vendeuse qui fait la tronche comme chez nous en France ou dans certains magasins portugais où tu as toujours l’impression de déranger

    Oui, respect, gentillesse,bonne éducation oui je sais ce sont des mots d’une époque … ancienne mais il suffit de les remettre à la mode puisque le “vintage” est super tendance

    • Hélène Hug 10/08/2013 at 17:09 - Reply

      Bonjour Sylviane,

      Commercial…Commercial…Mais nous sommes tous des humains !

      Nous avons tous besoin d’attention, de respect, d’écoute, de gentillesse.
      je fais la différence entre un vendeur me parle sur un ton mielleux (celui là je le fuit, il ne sait pa vendre) et un vendeur capable de considération à mon égard.

      Ceux qui dirigent ton grand magasin ont su allier commercial et considération et respect envers la clientèle. Voilà du marketing intelligent.

      Tu as raison remettons à la mode ces mots : respect, gentillesse,bonne éducation…

      Quelque soit l’époque, tout individu à besoin d’être reconnu dans ses vrais valeurs, c’est son essence même. Sans cela, c’est la maladie, la dépression et tout ce qui s’en suis.

      Ah là tu m’as dégoté un sacré sujet à exploiter.

      Hélène

  4. Marie 12/08/2013 at 09:54 - Reply

    Bonjour Hélène,

    En voilà des préoccupations et des mots démodés !!

    Là où j’habite, qui n’est pas ma région d’origine, que l’on se trouve dans un village ou dans une ville, remarquer l’existence de l’autre, en lui disant bonjour et au revoir, est vécu comme une incongruité s’il ne fait pas partie de tes connaissances de longue date. On s’attire des regards terribles.
    On m’a souvent reproché d’être bien trop souriante, ce qui devait cacher quelque acte malhonnête à me faire pardonner…! Je ne m’y suis jamais habituée en plus de 10 ans.
    Et je n’ai pas envie de m’y habituer d’ailleurs !!

    A une autre fois.
    Marie.

    • Hélène Hug 12/08/2013 at 16:34 - Reply

      Bonjour Marie,

      En te lisant, tu fais remonter des souvenirs de gamine. Deux ans passée en Bretagne, en campagne, je peux te dire que ne pas saluer celui ou celle que l’on croisait était vraiment mal vu, c’était vraiment très impoli.

      Maintenant, la tendance est complètement renversée, du moins en ville. Et puis maintenant, chacun communique avec son téléphone ou sa tablette, on ne se voit plus.

      Continue de sourire et de rester égale à toi même 😆 , je n’ai jamais entendu un reproche à mon égard sur ce point et il ne faudrait pas que je l’entende, je saurais quoi répondre.

      Amicalement,

      Hélène

  5. Jean-Luc (de Moralotop) 13/08/2013 at 06:16 - Reply

    Hélène, cette phrase que tu rapportes est à classer au rang des “petits bonheurs”.

    De ces instants qui font que tu te sens tout à coup plus “guillerette”, comme quand quelqu’un que tu as laissé traverser te sourit pour te remercier.

    On en redemande.

    • Hélène Hug 13/08/2013 at 06:36 - Reply

      C’est tout à fait cela Jean Luc, petit bonheur à ranger dans la malle au trésors.

      Merci de ta visite et belle journée,

      A bientôt,

      Hélène

  6. Philippe 13/08/2013 at 11:35 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Super ton article, ces marques d’attentions ne sont pas si fréquentes mais tout de même elles existent encore … heureusement !
    J’en suis personnellement un fervent adepte, et certaines personnes considèrent parfois (indifféremment de leur âge) que ça fait “vieille école” !
    Je pense au contraire que c’est très important. je me suis même déjà entendu dire “qu’est-ce que ça peut te faire, tu ne reverras pas cette personne” … et bien justement, c’est là où c’est important de le comprendre :
    Le vie c’est “Ici et Maintenant”
    Donc, si on veut que quelque chose change dans cette vie, qu’elle soit un peu plus humaine, qu’il y ait moins d’indifférence, il ne faut pas attendre, c’est à chaque instant qu’il faut promouvoir les comportements de courtoisie et d’écoute!
    Bravo à toi Hélène de l’avoir remarqué et souligné !
    Bien à toi

    Philippe

    • Hélène Hug 13/08/2013 at 13:23 - Reply

      Bonjour philippe,

      Bienvenue par ici et merci de ta visite, heureuse de voir qu’il existe encore des adeptes des marques d’attention.
      Oui, tu as raison, la vie est “Ici et Maintenant”, revendiquons-le haut et fort.

      Nous sommes des humains et non des machines, alors comportons nous comme des humains respectueux, je suis d’accord avec toi.

      Vive la courtoisie et l’écoute 😉 !

      Amicalement,

      Hélène

  7. Jean-Claude 14/08/2013 at 21:33 - Reply

    Bonsoir Hélène,
    J’arrive un peu par hasard sur votre blog et suis touché par le sujet qui me concerne également.
    J’étais dans une grande gare il y a quelques jours soudain seul d’avoir conduit mes enfants au départ de leurs colonies respectives. Je vais donc me commander un casse-croute chez “Paul”. Là un jeune homme m’accueille, me parle. La tension baisse tout de suite. Vous savez il y a souvent la queue et on veut faire vite. Mais le vendeur prend son temps et me considère comme quelqu’un d’exceptionnel et “révolutionne” un peu son métier. Il me fait l’article et me récapitule les plats que j’ai choisi me décrivant la composition des différents articles. Allant régulièrement vers cette enseigne, je sais que ses collègues n’en font pas tant. Il a soin de parler distinctement rendant ce moment important. Je suis touché par cette marque d’humanité et après avoir payé, je le remercie pour son amabilité. Grand sourire et remerciement. J’ai mangé de bon appétit et n’ai eu aucun problème de digestion. Ce sont de petits gestes qui devraient (pourraient?) être la norme mais qui tiennent (encore) de l’exceptionnel pour être soulignés. Mais les temps changent, la crise économique aidant et sachant qu’on ne pourra pas tout avoir et tout faire en une seule vie, n’y aurait-il pas une prise de conscience chez les gens et un début de “désindustrialisation” des rapports humains?
    Merci pour cet article
    Jean-Claude

    • Hélène Hug 15/08/2013 at 08:01 - Reply

      Bonjour jean Claude,

      Bienvenue et merci pour vôtre partage d’expérience. Le vendeur a surement perçue en vous une attitude accueillante, symbiose entre deux personnes à l’écoute l’une de l’autre.

      Pour un vendeur il est normal de chouchouter sa clientèle, tous ne l’ont pas à l’esprit.
      Dans cette vie ou tout va trop vite, ne sommes nous pas en recherche de davantage d’authenticité dans les contacts avec autrui ?

      Très belle journée à vous et à bientôt,

      Hélène

  8. Diego 15/08/2013 at 05:39 - Reply

    Bonjour,
    C’est vrai que d’entendre des mots comme bonjour, au revoir, s’il vous plait et merci, ce n’est pas grand chose, mais vu que se sont des mots en voie d’extinction, cela fait toujours plaisir quand on les entend. Heureusement la politesse existe encore, je veux dire celle qui est sincère et non forcée 🙂

    • Hélène Hug 15/08/2013 at 08:08 - Reply

      Bonjour Diego,

      Bienvenue et merci pour vôtre remarque pertinente. Ces mots en voie d’extinction, c’est à nous de les ressortir pour les faire briller de mille feux :!:.
      Je déclare le lancement de cette mode aujourd’hui même ;-).

      Belle journée et à bientôt,

      Hélène

  9. […] Attitude honnête vaut mieux que mensonge…Perles de vie à cultiver […]

  10. […] la nuit des étoiles mais pour vous, lecteur qui avez la bonté de me lire ici,  bien présents. Mon écriture n’est pas de la poudre aux yeux mais un réel besoin de communiquer et rester en contact avec […]

Laissez un commentaire