Appel SOS : éducation des enfants en détresse

Appel SOS

Appel SOS : comment devenir soi dans des conditions favorisant l’épanouissement de la personne. Ou comment guérir le monde de ses bêtises.

« J’aurais donné n’importe quoi pour qu’une personne s’intéresse à moi et me comprenne, pour me montrer une voie si dure soit-elle mais qui me donne des rails où faire avancer le train. »

Catherine.

Vous lisez cette phrase, quel effet cela vous fait-il ? Cette phrase est tirée d’un ouvrage collectif dont je vous ai déjà parlé : « Nous ne sommes pas une fiction » dans un précédent article. Catherine m’a redit cette phrase oralement dernièrement quand nous avons échangé sur les écrits de cet ouvrage. Je peux vous dire que j’ai ressentie tout le poids de ce que cela impliquait en charge émotionnelle de l’époque de ce vécu.

Appel SOS, qui va entendre ?

« J’aurais donné n’importe quoi pour qu’une personne s’intéresse à moi et me comprenne, pour me montrer une voie si dure soit-elle mais qui me donne des rails où faire avancer le train. »

Catherine.

Appel SOS, quelle résonnance ressentie dans les esprits s’occupant d’enfants. Ceux justement en souffrance, ceux qui n’ont pas la chance de vivre dans un milieu aimant, structurant ? Ce vécu remonte à quelques décennies soit, mais je suis sure qu’il encore d’actualité. Combien d’enfants se retrouvent en rupture de foyer aimant et lâchés dans un milieu hostile tel que les foyers d’accueil parfois bien limite dans les prises en charges individuelles. Ce qui a été le cas de Catherine.

Appel SOS pour l’éducation des enfants en détresse

Comment c’est arrivé ? Un drame familial a éclaté la cellule familiale déjà bien fragile. Cet enfant de deux ans à l’époque,  s’est retrouvé dans un milieu où tout était souffrance.  Enfance ballottée, enfance malmenée : Appel SOS

« J’aurais donné n’importe quoi pour qu’une personne s’intéresse à moi et me comprenne, pour me montrer une voie si dure soit-elle mais qui me donne des rails où faire avancer le train. »

Catherine.

Entendez-vous cet appel ? Cette demande ? Cette phrase pourrait être dite par combien d’enfants encore à ce jour ? Une multitude, j’en suis sure !

Nos insuffisances en matières d’éducation de nos enfants peuvent engendrer bien des ravages et détruire bien des vies en devenir. Appel SOS

J’aime par-dessus toute cette citation sortie du cœur et d’un vécu personnel :

Appel SOS : combien d’enfants pourraient s’approprier cette phrase ? Une multitude encore à ce jour, j’en suis sure. Merci d’apporter vos témoignages ou vos idées sur le sujet.

« J’aurais donné n’importe quoi pour qu’une personne s’intéresse à moi et me comprenne, pour me montrer une voie si dure soit-elle mais qui me donne des rails où faire avancer le train. »

Catherine.

Je n’ai pu m’empêcher de vous réécrire cette phrase clé, c’est comme un clou que j’enfonce, j’espère alerter chacun sur l’enfance maltraitée. Appel SOS, ma contribution est bien modeste. J’oubliai : Catherine va très bien, elle a su tirer son épingle du jeu.