Bonheur à vendre au rayon maraîcher

Bonheur à vendre au rayon maraicher

Pour vous offrir un été tout en légèreté, voici une petite série d’articles sur le thème du bonheur. Tout frais de ce matin : sortant pour remplir mon panier de légumes chez mon maraicher préféré, je tombe nez à nez sur une grande pancarte en carton avec une inscription écrite à la main : « Fermé pour l’été ». Un comble pour la pleine saison des légumes ! Voyant la tête hilare de mon maraicher, Eric, je me dis, il se passe quelque chose et en égoïste que je suis, je pense de suite que ne n’aurai pas de tomates pour le mois d’aout. Montrant du doigt sa pancarte, je lui demande ce qui se passe…

Bingo, j’ai mon article en introduction aux autres qui suivront ! Pourquoi Eric est-il si heureux ? Pourquoi nage-t-il dans le bonheur ? A-t-il gagné au loto ?

“Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous… “

Dalaï-Lama

Bonheur à vendre au rayon maraîcher, ce n’est pas cher

Bonheur à vendre au rayon maraicherNon Eric n’a pas gagné au loto. Il y a quelques jours un de ses fils lui apprend qu’il va se marier fin aout et qu’il va être papa ! Quel bonheur ! À combien de personnes Eric a dû raconter son histoire ce matin sur le marché ? Les ondes de son bonheur communicatif pouvaient se sentir des mètres à la ronde. Un tel évènement se prépare et pas question de passer à côté de tous ces préparatifs.

Le choix est vite fait. Eric fait une pause pour se consacrer dans la joie à cette future fête. Des moments comme ceux-ci sont importants et Eric décide avec sa femme de vivre pleinement ses moments. Au fil de nos conversations passées, j’ai bien compris que les valeurs familiales sont une priorité à ses yeux. Donc fermeture et réouverture en septembre.

“Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l’entendre comme récompense et non comme but”.

Antoine de Saint-Exupéry

Encore du bonheur à vendre au rayon maraicher… SI… Si…

J’attendrai donc le mois de septembre pour mettre des tomates sans mon assiette, de toute façon cette année la saison est en retard. Son bonheur me rend heureuse et nous refaisons le monde sur l’art d’être grands-parents avec la découverte de nouvelles émotions. Et voilà Eric en train de me dire qu’il faut qu’il s’achète un costume, lui qui n’en met jamais, c’est une faveur que son fils lui a demandée.  Va-t-il l’acheter, va-t-il le louer pour ne pas avoir le même quand viendra le tour de sa fille de se marier ? Que de questions pour lui s’imposant à son esprit.

“L’homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d’un plus grand nombre d’autres”.

Diderot

Avez-vous encore du Bonheur à vendre dans votre rayon maraîcher ?

Bonheur à vendre au rayon maraicherCette grande nouvelle a mis Eric dans un bonheur sans bornes, ça fait quand même deux évènements d’un coup ! Même si ce sont des évènements positifs, il y a de quoi être bouleversé. Quand je suis arrivée devant son étal avant même de voir sa pancarte annonçant la fermeture pour l’été, j’ai pu constater que ce n’était pas comme d’habitude. C’était comme une impression de quelqu’un de très pressé de replier son étal (il y avait du désordre).

Mon intuition première ne m’a pas trompée. Et comme pour partager sa joie, mon panier s’est rempli pour une somme ridiculement basse. Parmi mes légumes, trois belles bottes de carottes avec des fanes toutes fraiches. Je peux vous dire que je me suis fait de suite (dans la joie et la bonne humeur) un potage délicieux avec. Il fait chaud en ce moment, mais ce potage peut se consommer froid. Voici l’adresse « Les légumes de chez moi »

Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux.

Mère Teresa

Je vous ai partagé mon bonheur (encore un) de la journée. Le bonheur est en nous et autour de nous. Avez-vous un bonheur à partager ?