Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison?

Accueil - Chroniques de livres - Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison?

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison?

Zone de confort ou de non-confort :Jonathan le goéland de Richard BACH : Voici un livre m’a été offert par un ami cher en 1988, en le relisant actuellement, je revois ma vie se dessiner en filigramme au travers de ce récit  toujours d’actualité en 2013. Je vous invite cependant à laisser de côté la lecture de cet ouvrage car vous allez perdre vôtre temps. Pourquoi ? Mon souci est de vous faire gagner du temps, nous en avons tous très peu n’est-ce pas ? Alors ça tombe très bien car je n’ai pas de temps à perdre non plus si vous voulez rester dans votre zone de confort. C’est un choix que je respecte totalement n’ayant pas toujours adhéré moi-même aux idées de ce livre.

Richard BACH : Ancien Pilote réserviste pour l’US Air Force, il s’est passionné toute sa vie pour l’aviation. Il a collaboré à de nombreuses revues spécialisées. Richard Bach a eu un énorme succès avec Jonathan Livingston le goéland (1970).

 Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison?

« Exigez la liberté comme un droit, soyez que vous voulez être, tel est le message de Jonathan et de Richard BACH ».

·         L’excellence dans la routine c’est savoir  se contenter des rudiments de la vie pour survivre.

·         La quête de la connaissance peut conduire au bannissement de vôtre entourage.

·         Assumer d’être dans le hors norme, c’est accepter la traversée du désert.

·         Se sentir différent et savoir l’assumer, l’art de briser ses chaînes pour aller au bout de soi.

·         Se réaliser envers et contre tout en dépassant ses limites.

·         Être reconnu en tant qu’expert et à son tour enseigner.

 Zone de confort ou de non-confort : Vous êtes toujours là ? Bravo, je suis ravie de partager avec vous une expérience de lecture. Si vous êtes hésitant, passez votre chemin, je serais sincèrement ennuyée de vous faire perdre votre temps. Sans que vous en rendiez compte, Je viens de vous donner le secret de cet ouvrage.

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ? En quoi ce livre peut ’il  vous aider ?

Oser être soi et se libérer de ses chaînes

Une histoire de vie : A une période de ma vie, j’ai quitté la stabilité financière et sociale pour vivre ce à quoi j’aspirais et surtout  ne pas mourir à petit feu en faisant bonne figure à mon entourage en taisant mes ambitions .

Comme le goéland, j’ai quitté le nid pour vivre mon expérience qui a eu pour conséquence d’être exclue de la communauté et mise au ban des accusés. J’ai fait souffrir mon entourage par mon courage (pour moi) de quitter cet environnement qui ne me correspondait pas.

J’ai connu la traversée du désert comme Jonathan le Goéland.

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ?

En rédigeant ces lignes je m’aperçois aussi qu’un de mes enfants a aussi suivi ce parcours, en écoutant sa propre voix intérieure, le conduisant vers son propre destin. Cet enfant a pris des risques pour donner vie à ses projets en laissant derrière lui la stabilité de l’emploi et créér sa propre socièté. Cet enfant m’avait d’ailleurs avoué à l’époque avant de se lancer : « si je continue dans cette voix, je me mets sous un train ». Ce jour-là j’ai compris le bienfondé de son choix.  Il a essuyé les critiques de l’entourage, il a traversé son propre désert faisant fi de toutes critiques, son chemin était tout tracé. A ce jour ce même entourage l’admire. Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ?

Ainsi l’histoire de Jonathan le goéland démontre que vivre sa différence conduit au succès, vôtre propre succès si vous osez être vous-même. Oser être soi !

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ? Envie d’embarquer ? Apprendre, progresser, évoluer, être libre de vivre sa propre vie, suivez le parcours de Jonathan le goéland.

“Sachez que la peur, l’ennui, la colère sont le quotidien des gens ordinaires”, Jonathan l’avait bien compris. Dominer sa peur et laisser les futilités de la vie pour se donner les moyens d’apprendre, encore et encore, vivre pour soi et non pour les autres, accepter une vie en solitaire parfois pour mieux appréhender ce choix de vie et enfin connaitre le partage enrichissant de connaissances avec d’autres.

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ?

Je réitère le condensé de cet ouvrage qui vous séduira uniquement si vous voulez sortir de votre zone de confort:

·         L’excellence dans la routine c’est savoir  se contenter des rudiments de la vie pour survivre.

·         La quête de la connaissance peut conduire au bannissement de vôtre entourage.

·         Assumer d’être dans le hors norme, c’est accepter la traversée du désert.

·         Se sentir différent et savoir l’assumer, l’art de briser ses chaînes pour aller au bout de soi.

·         Se réaliser envers et contre tout en dépassant ses limites.

·         Être reconnu en tant qu’expert et à son tour enseigner…

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ? Qu’allez-vous choisir?

Zone de confort ou de non-confort

Quelques citations de Richard BACH :

« Apprendre, c’est découvrir ce que tu sais déjà »

« Faire, c’est démontrer que tu le sais ».

« Enseigner, c’est rappeler aux autres qu’ils savent aussi bien que toi. Vous êtes tous apprenants et enseignants. »

« Ta seule obligation en n’importe quelle vie est d’être vrai envers toi-même. »

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ? « Tu es toujours libre de changer d’idée et de choisir un futur différent ou un différend passé. » Applique la tienne : « Ta seule obligation : apprend et donne seulement ton avis après ».  Et pour vous voici ma citation,

“Apprendre, être reconnu en tant qu’expert et à son tour enseigner”…

Zone de confort ou de non-confort, liberté ou prison ? Et vous allez-vous choisir la liberté ou la prison…?

Avez-vous envie de découvrir cette leçon de vie et suivre le parcours de Jonathan Livingston le Goéland?

4 Commentaires

  1. Tarik [SGAR] HANNANE 02/05/2013 at 07:49 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Merci de nous avoir fait découvrir ce livre. Je pense que je vais l’acquérir mais je ne trouve pas de lien.
    Habituellement, quand je lis une critique de livre, il y a toujours dans le texte, ici et là, un lien pour l’acheter directement.
    Je n’ai malheureusement pas trouvé ce lien. Pouvez-nous nous le communiquer ?
    Sinon, j’adhère totalement au concept.
    Depuis que je n’ai plus de patron, je suis entré dans une zone de confort qui aujourd’hui me permet de vivre la vie de mes rêves (enfin presque).
    Merci pour votre article.
    Tarik

    • Hélène HUG 02/05/2013 at 08:17 - Reply

      Bonjour Tarik,

      Voilà qui est réparé. Merci de me l’avoir signalé. Prise dans le partage de mes passions, j’ai oublié effectivement de communiquer le lien.
      Donner l’eau à la bouche a son lecteur et ne pas le conduire là ou il a envie d’aller c’est désarçonnant.

      Merci pour vôtre fidélité.

      Hélène

  2. Maxime 09/06/2013 at 06:40 - Reply

    Bonjour Hélène !
    Heureux de te retrouver suite à ton commentaire sur mon blog.
    J’ai adoré lire cet article.
    Une amie m’a offert Jonathan Livingston le Goéland il y a quelques années et j’ai acheté le DVD dans la foulée.
    Peut-être que ce livre m’a inspiré pour me lancer dans ce que je fais aujourd’hui ?
    Je vois beaucoup de parallèle dans ce que tu décris de la vie de ton fils qui a osé se lancer et ce que je suis en train de vivre actuellement en sortant de ma zone de confort.
    Belle continuation à toi.

    Vis un merveilleux dimanche.
    Maxime

    • Hélène HUG 09/06/2013 at 10:34 - Reply

      Bonjour Maxime,

      Oh là là ! Je n’ai jamais offert ce livre à mon fils ! Heureusement qu’il na pas eu besoin de Jonathan le goéland pour oser sortir de sa zone de confort.

      Oui, qui sait si ce livre ne t’as pas inspiré? Aller au bout de soi permet de se sentir bien vivant. Je te souhaite une belle continuation dans tes défis.

      Merci pour le partage de mon lien mis dans ta réponse via mon commentaire. C’est un des livres qui à compté dans mon existence.

      Bon dimanche et belle semaine.

      Hélène

Laissez un commentaire