Courage et peur : ingrédients indissociables

Courage et peur : ingrédients indissociables

Courage et peur embellissent votre vie pour vous faire avancer avec un courage hors du commun, agrémenté d’une pointe de peur donnant du piment à votre existence. Instinct de survie obligé : courage et peur se présentent à vous comme des ingrédients aux multiples facettes colorées, indispensables et indissociables à votre survie, tout comme l’eau que vous buvez et l’air que vous respirez. Mais avant d’aller plus loin dans cette réflexion, prenons le temps de définir qu’est-ce que le courage et qu’est-ce la peur. Lire la suite

Comment optimiser le contenu d’une formation

Comment optimiser le contenu d’une formation

Comment optimiser le contenu d’une formation : combien êtes-vous à emmagasiner des formations et les commencer les unes après les autres sans jamais aller jusqu’au bout ? Soyez rassuré, je fais partie de cette espèce humaine sous-développée, parfois incapable d’aller au bout d’une formation. Comment rendre efficace l’utilisation de ces outils ? Lire la suite

Comment organiser votre vie : 7 recettes

Comment organiser votre vie

Comment organiser votre vie en 7 recettes : lors de bouleversements dans votre vie, comme le départ à la retraite, il est nécessaire de savoir réorganiser votre vie. Après quelques semaines de vacances, histoire de lâcher la vapeur et de récupérer, l’énergie retrouvée vous pousse maintenant à réfléchir sur ce après. Comment allez-vous organiser cette nouvelle vie s’offrant devant vous ? 7 recettes philosophiques et pratiques, à méditer sans modération pour vous aider dans votre réflexion. Lire la suite

Projets pour une retraite sereine : premier jour

Projets pour une retraite sereine : premier jour

Projets pour une retraite sereine : premier jour:  Waouh…. Synthèse d’une première journée de formation « Préparation à la retraite, nouveau projet de vie ». Ce premier jour, je suis complètement vidée avec l’envie d’aller me coucher de bonne heure, contrairement à l’habitude. Il me reste encore quelques forces pour vous écrire ce billet aux couleurs scintillantes de partages divers aux odeurs de fleurs exotiques, de notes de musique façonnées par les personnalités de chacun, chacune de ce groupe. Une vie aux effluves chargées de labeur s’achève pour chacun, chacune pour commencer bientôt un autre chapitre de cette merveilleuse vie. Lire la suite

Programmer votre cerveau avec la PNL : bonne nouvelle !

Programmer votre cerveau avec la PNL :

Programmer votre cerveau avec la PNL est possible. Avez-vous encore en tête ces notions erronées que le cerveau vieilli en même temps que vous ? A la naissance, le cerveau du bébé n’est pas finalisé. Il lui faudra au moins deux ans pour terminer sa maturation. Ensuite, ce cerveau ne fera que se développer tout le long de la vie. Savez-vous que votre cerveau peut être au top sans jamais se fatigué et perdre en puissance ? Lire la suite

Passion enrichissante, tiédeur appauvrissante : réussir ou stagner ?

Passion enrichissante

Passion enrichissante ou tiédeur appauvrissante : que choisissez-vous, réussir ou stagner ? Le fait d’écrire ma pensée du jour en réponse à un article sur le blog de Dorian, m’a déclenché une frénétique envie de débattre de ce sujet : Passion enrichissante ou tiédeur appauvrissante, action ou inaction dans nos vies, envie de connaitre le succès en agissant, ou de continuer à rêver de succès sans jamais passer à l’action ? Stagner ou réussir ?

Quel est le prix à payer pour continuer à penser que le succès n’est pas pour soi ? Quel est le prix à payer pour choisir la procrastination comme amie plutôt que Dame Action, positive bien sûr ?

Passion enrichissante nous emmène sur les chemins de l’action positive pour réussir

Le prix à payer… Je dirais plutôt qu’est-ce que j’ai à gagner si je me prends les moyens pour améliorer ma vie ?

Quitter le traintrain quotidien n’est facile pour personne, pourtant quand une passion enrichissante nous anime, c’est fou ce que l’on est capable de mettre en place en terme de moyens pour arriver à nos fins.

Gouverner sa passion enrichissante vers le succès, réussite asurée

Tout est choix dans la vie, à chacun de savoir ce qu’il veut faire de sa vie avec le prix à payer qui s’impose. Passion enrichissante contre tiédeur de nos vies nous appauvrissant, votre choix est fait ? Bravo ! Réussir grâce à une passion enrichissante est vraiment porteuse de succès. C’est la première face de la médaille, à mon gout la plus sympathique et la meilleure !

La seconde face de la médaille, bon oui, il y a deux faces dans une médaille ou une pièce de monnaie, c’est comme vous voulez… Allez, je vous sers un petit pavé dans la marre, j’adore et je m’en délecte ! : chacun est libre de rester dans ses pantoufles mais qu’il ne vienne pas se plaindre. Pourquoi parler de pantoufles ?

Vous savez quoi ? Chacune de nos actions à son incidence. Il n’y a pas de fumée sans feu, dit-on. Voici une petite histoire de pantoufles justement…

Passion enrichissante ou pas

Ma passion dans mon management d’équipe, au début de ma carrière de manageur, m’a fait faire quelques gaffes. Je m’en délecte encore maintenant.

Mon expérience de vie m’a fait connaitre le milieu de l’entreprenariat privé où chaque action était pensée, travaillée au prix du temps passé sans limite pour aboutir à son objectif. Ce que je veux dire : travailler en indépendant demande beaucoup d’efforts, d’abnégation, pour résumer : le courage doit être à toute épreuve avec tout ce que cela implique en prix à payer au quotidien.

Passion enrichissante ou tiédeur appauvrissante : réussir ou stagner

Le choix s’impose de lui-même lorsque l’on travaille pour soi. Les pantoufles ! J’ai failli oublier, un jour j’ai reçu une paire de pantoufles (très élégantes avec des doigts de pieds larges comme pas…) de la part de l’équipe que je manageais. Pourquoi ?

Histoire de pantoufles revêtue de ma passion enrichissante

Agacée d’entendre les plaintes concernant la charge de travail et autres « broutilles » de ce genre, me rappelant mon rythme de travail en tant qu’indépendante, je n’ai pu m’empêcher de lâcher : « vous ne vous rendez pas compte, vous êtes dans des pantoufles comparée à…». Ce qui voulait dire qu’avoir le statut de fonctionnaire apportait bien des avantages… Bien entendu, la foudre m’est tombée droit dessus !

Pantoufles jetées à la poubelle

Revenons à nos moutons : dernièrement j’ai jeté ces pantoufles, geste symbolique marquant la fin d’un état d’esprit étriqué d’une époque. Réussir ou stagner, c’est tout choisi ! Payer le prix pour réussir n’a pas de prix, n’est-ce pas ?

Basta la tiédeur appauvrissante de ma vie au chaud dans le canapé, la stagnation n’est plus au programme. Bonjour à la passion enrichissante m’accompagnant chaque jour au prix… En fait il n’y a pas de prix ! Seulement le prix que je veux bien y mettre. Juste prix me permettant d’atteindre mes objectifs avec la passion enrichissante, allant puiser sa force au plus profond de mon être.

Canapé et scarlatine au pouvoir :

Après avoir jeté les pantoufles, j’ai décidé de laisser mon canapé au repos, sa tiédeur appauvrissante commençait à me ramollir le cerveau, sérieux : la stagnation s’installait en mon esprit comme les plaques rouges de la scarlatine.

En quarantaine de l’inaction, j’étais. Pas confortable du tout pour le personnage atypique plein de fougue que j’étais. Alors, quittant la quarantaine, j’ai préférée déplacer mon énergie débordante vers ma chaise de bureau pour accueillir ma passion enrichissante et me mettre à l’ouvrage. Chaise de bureau ? Étant donné le temps passé devant mon ordinateur à la construction de mon empire, je vais investir pour un FAUTEUIL ! C’est mieux, non ?

Prise de hauteur face à ma passion enrichissante,  passage piéton oblige :

Je vole vers ma passion enrichissante du moment... Allez, j'y vais !Moi je vous dis : je préfère nettement la passion enrichissante qui m’habite au risque de me brûler les ailes, à la tiédeur appauvrissante environnante me laissant un gout amer d’inaboutissement.

Pour conclure en matière de passion enrichissante, histoire de clouter votre parcours de quelques astuces et pensées philosophiques huilant vos projets de vie, les menant soit vers le naufrage, soit vers la réussite, c’est vous qui en détenez  la clé, c’est vous qui décidez :

  • Tiède ou chaud : comment envisagez-vous vos projets ?
  • Votre canapé : à quand remonte votre envie d’en changer ?
  • Canapé poussif devant la télé ou fauteuil moelleux devant l’ordi ?
  • Vos idées : dépoussiérage prévu pour cet automne ou pour le printemps prochain ?
  • Ce qui veut dire à la saint Glinglin ?
  • Vos choix : vers quel côté penche la balance ?
  • Scarlatine et pantoufles ?
  • Ou émotions décoiffantes enrobées de réussite ?
  • Vos pensées sont-elles comme un navire ?
  • Avec un plan de route établi avec des objectifs bien définis ?
  • Ou un navire naviguant sur les flots au hasard au risque de se heurter aux récifs ?
  • Naufrage en mer ou abordage sur l’ile de vos rêves ?

Votre vie peut vêtir des habits ornée de passion enrichissante comme de pensées habitées de tiédeur appauvrissante, à vous de prendre la décision de réussir ou stagner. Pas possible, voire impossible de prendre la décision à votre place. Vous seul avez le pouvoir de gouverner votre vie. Le capitaine du bateau de votre vie, c’est vous… Tout simplement, ben oui, votre passion enrichissante et constructive agit comme un gouvernail que vous êtes seul à manier, êtes-vous d’accord avec ce principe de vie ? Stagner ou réussir, à vous de choisir.

Parole aisée en public et confiance en soi : duo d’enfer…

Parole aisée en public

Parole aisée en public va-t-il de pair avec confiance en soi ? Et puis la confiance en soi, c’est quoi ? Une parole aisée, c’est quoi ? Et en public de surcroit ! Réponse plus bas (je tiens à vous faire gagner du temps si vous êtes pressées). Pourquoi la prise de parole en public peut en paralyser plus d’un ? Après tout la voix n’est qu’un outil pour s’exprimer tout comme les oreilles… Qui sont elles aussi des outils pour entendre et comprendre ce que l’on nous dit, non ? D’accord ou pas d’accord ? Lire la suite

Assoiffée de culture, pourquoi partager cette passion

Assoiffée de culture

Assoiffée de culture…. Rencontre… Partage d’un article à l’état pur tel que je l’ai lu. Pourquoi ? Ayant quitté les bancs de l’école à l’âge de 14 ans, j’ai toujours gardé un sentiment de gaspillage concernant mes capacités d’emmagasiner un savoir dans le domaine de la culture générale. Pour moi, cet aspect à toujours présenté un problème. Assoiffée de culture… Sentiment d’infériorité ? Lire la suite

Harmonie intellectuelle avec ressources aux saveurs de succès

Harmonie intellectuelle

Harmonie intellectuelle et ressources aux saveurs de succès sous forme d’annuaire : un article pas comme les autres s’invite sur ce blog sous forme d’un listing aux ressources multiples, vous allez comprendre pourquoi je vous offre ces liens un petit peu plus loin.

Je vous informe également de la décision prise concernant le rythme de mes productions d’articles.  Vous n’êtes pas s’en savoir que j’exerce déjà une activité à temps plein, me prenant pas mal d’énergie au quotidien. Métier que j’adore par-dessus tout. Lire la suite

Obstination et persévérance : goût sucré de l’effort

Obstination et persévérance

Obstination et persévérance à la sauce « mouiller la chemise », la saveur de l’effort à un gout de sel. Êtes-vous plutôt plats sucrés ou plats salés ? Parce que si je vous parle de l’effort, vous allez forcément mouiller la chemine. La transpiration ayant un gout de sel, votre attirance pour les plats sucrés ne va pas faire bon ménage avec l’effort de l’apprentissage avec une obstination à toute épreuve. A moins que vous ne pensiez que les plats sucrés et plats salés peuvent faire bon ménage. Et vous auriez tout à fait raison car obstination et persévérance ne mènent-ils pas vers la satisfaction de l’effort ?

Une satisfaction est un plat sucré. Et quel plat délicieux ! Belle récompense après l’effort. La satisfaction du résultat sera votre moteur pour continuer dans l’obstination et la persévérance. Obstination et persévérance vous offrent 10 étapes pour atteindre la réussite, à découvrir si le cœur vous en dit, sans obstination de ma part, en fin de cet article.

Obstination et persévérance en plat salé pour commencer

L’heure de mouiller la chemise est arrivée, prêt ? Je mouille la mienne, de chemise, pour vous expliquer le comment du pourquoi. Suivez le guide, top départ avec une petite histoire… Je crois savoir que vous adorez les histoires. Moi aussi j’aime… ça tombe bien, surtout celle qui traite d’obstination et de persévérance.

Plat salé de l’effort entre en scène : les condiments obstination et persévérance se sont invités dans mon quotidien en forçant la porte de mes résistances. Faut savoir que lorsque pointe une difficulté, mon ego à horreur de rencontrer un mur semblant infranchissable. Je dis bien semblant, car Dame Difficulté aime bien s’amuser avec mes nerfs avec une véritable obstination. Mais je ne sais pas si Dame Difficulté à conscience de ma volonté à vaincre chaque épreuve que la vie m’envoie… comme un cadeau.

Un cadeau, me direz-vous ? Eh bien oui, Dame Difficulté ne se présente jamais à vous sans que vous ayez la possibilité de résoudre cette épreuve. Comment je le sais ? Oh, je crois que c’est une autre histoire, revenons à ce que que je voulais vous compter, si vous le voulez bien bien. Voici Obstination et persévérance bien pressées de se raconter.

Obstination et persévérance prennent du galon avec Dame connaissance

Apprentissage du dictionnaire avec perseveranceIl était une fois une gamine qui rêvait avec obstination d’apprendre tout le dictionnaire, pensant que toute la connaissance du monde était déposée en cet endroit. La cohérence de son idée était en harmonie avec ce qu’elle savait du monde à son âge. Rêvant de princesses et d’histoires insolites se passant sur des îles lointaines, la gamine que j’étais pensait dominer le monde avec quelques connaissances acquises en trois temps trois mouvements. Obstination et persévérance n’avait pas encore opéré son charme sur cette gamine en devenir.

N’ayant pas eu d’autres opportunité, une chance ? Peu importe, la gamine s’est vue propulsée dans le monde des adultes sans qu’il lui soit demandé son avis. Qu’à cela ne tienne… A peine sortie de l‘enfance, façon de parler car déjà bien adulte de par les expériences vécues à son âge… La gamine s’est vue en train d’apprendre un métier.

Obstination et persévérance au service de la survivance de la famille

Apprendre un métier, quelle chance ! Quel honneur également ! Je me sentais très fier à l’époque de participer à la survivance de la famille. Montant rapidement en compétences acquises avec obstination, cela va sans dire, dans ce nouveau métier, bien vite est arrivé le moment où je me sentais à l’étroit dans mes multiples capacités prenant naissance en moi, en me faisant sentir bien à l’étroit. Quelles projets allais-je mettre en œuvre ? Le moment de la réflexion s’imposa … Et et avant la recherche de solutions menant à la réalisation de mes rêves jusque-là inassouvis. Il était une fois une gamine qui avait aussi, bien évidemment d’autres rêves… que de rester apprentie dans son métier de maroquinière. Obstination et persévérance déjà à l’œuvre insistaient davantage….

Obstination et persévérance s’apprêtent à changer d’habits

 

Quel chemin passionnant allais-je parcourir ? Quels rebondissements dans cette persistance d’aller de l’avant ? Le choix de la reprise d’études s’imposa de lui-même. Entre autres obligations familiales, me voici en partance avec obstination pour un voyage aux infinies facettes. Bonjour neurones en effervescences, crayons, papiers et réflexions en devenir. Obstination et persévérance ont creusé leurs sillons dans un quotidien déjà chargé, mais sillons tellement vitaux pour l’adulte en devenir, que tout naturellement la voie s’est gravée d’elle-même s’imposant comme une évidence et obstination.

De nouveaux habits ainsi endossés par obstination et persévérance, le gout du sel parsema mes efforts au quotidien. Mouiller la chemise prenait sens au-delà de ce que j’avais imaginé en me propulsant sur des chemins allant au dépassement de soi. Obstination et persévérance prenait forme avec insistance dans le prolongement de ma projection dans un avenir diffèrent à aujourd’hui.

Que m’ont apporté Obstination et persévérance dans ce parcours ?

Ayant mouillée ma chemise et goûté aux plats au gout de sel, j’ai omis de vous confier que j’avais une préférence pour ces fameux plats salés. Le gout de l’effort m’ont portée vers une addiction somme toute normale pour celui, étant passé par cette étape, celui-là comprendra… Les autres… passeront leur chemin.

Obstination et persévérance vous livre quelques secrets de réussite :

Dix étapes à découvrir avec passion :

1. La prise de risque en sautant le pas dans l’inconnu, mais oh combien délicieux !

2. Une fois dans cet inconnu, d’en faire son ami fidèle à jamais.

3. Cet inconnu devenu ami, le fidéliser, l’aimer et ne plus le quitter.

4. Apprivoiser cette force nouvelle et sans faiblir l’accueillir comme un don du ciel.

5. Ouvrir grand son cœur et garder confiance dans ce nouveau chemin ouvert à soi.

6. Aux doutes se présentant, garder la foi des lendemains meilleurs grâce à vos efforts.

7. Rien n’est jamais acquis, rester éveillé et cueillir les opportunités sur le chemin.

8. Ne jamais douter, tout à sa raison d’être sur le parcours de l’apprentissage.

9. Apprentissage et persévérance mène au succès, soyez-en assuré.

10. Patience et longueur de temps feront leur œuvre, le fruit attendu est au bout du chemin.

Obstination et persévérance vous livre en primeur le plat sucré tant attendu, c’est le dessert :

10 points à découvrir avec gourmandise :

1. La prise de décision apporte déjà un soulagement pour vous-même.

2. Devenu léger, tout vous semble possible et réalisable.

3. De nouveaux horizons inattendus s’ouvrent à vous, oxygène à volonté.

4. Regonflés à bloc, l’espoir d’un nouveau devenir vous porte vers d’autres possibles.

5. Les efforts ne vous font plus peur et vous dynamise.

6. Parfois un caillou se met sur la route mais allègrement d’un coup de pied, hop éjecté !

7. Le doute parfois s’installe mais l’effort payant précèdent le balaie et ça repart.

8. Des résultats s’annoncent positifs, bon signe… Très bon pour garder la pèche.

9. Le parcours n’est jamais terminé, vous arrivez tel le cheval au bout de sa course, épuisé mais gagnant ayant donné le meilleurs de vous-même.

10. Le gâteau est là, devant vous : vous avez réussi ! C’est le prix de vos efforts, le prix de l’apprentissage et de la persévérance. Après le salé, voici le moment du sucré. Régalez-vous, savourez le fruit de vos efforts.

Comment Obstination et Persévérance m’ont propulsée vers ce que je suis devenue

Arbre de l'obstination et de la perseveranceAprès avoir mouillée ma chemise par d’intenses efforts avec obstination et persévérance, et goûté le sel généré par la persistance de mon entêtement à vouloir progresser, j’ai eu la satisfaction de goûter au plat sucré me permettant d’accéder à la réalisation d’une partie de mes rêves : avoir accès à un savoir me permettant d’aller encore plus loin dans la recherche de moi-même me menant en partie dans l’aboutissement de ce que je suis. Quelle délicieuse satisfaction de l’effort !Obstination et persévérance, au fil du temps, me conduisent doucement mais surement dans un enchaînement logique de réalisation de projets qui me sont propres. Faites-moi part des vôtres car chacun à son propre parcours, je reste avide de savoir comment, dans votre parcours qui vous est personnel, comment vous avez réalisé les vôtres. Vos rêves en devenir m’intéressent également…