Education : interrogations sur la fabrication des ignares

Accueil - Éducation & enseignement - Education : interrogations sur la fabrication des ignares

Education : interrogations sur la fabrication des ignares

Education et jeunesse d’aujourd’hui : bien des interrogations m’assaillent actuellement sur les capacités de réflexion des jeunes générations actuelles. Entendez-vous aussi, au quotidien ces réflexions du genre : « ces jeunes adultes ne savent pas raisonner de façon logique. » « Mais qu’ont-ils dans leur cerveau ? » Ces réflexions m’alarme et devrait aussi vous alarmer. Il y a urgence ! La solution existe, elle est entre vos mains ! 

Avant d’aller plus loin, lisez ce qui suit : stoppez de suite si vous ne vous sentez pas concerné par l’Education de vos enfants. C’est que tout va bien pour vous et j’en suis ravie. Cet article est un rien provocateur pour alerter les consciences sur l’éducation des enfants, quel devenir voulez-vous pour eux ? Bien évidemment, je ne mets pas tous les parents dans le même panier. L’exemple que vous lirez ci-dessous en est un excellent exemple. Des parents se sentant concernés par l’Education de leurs enfants, ça existe fort heureusement. Envie de continuer ? Par ici la suite…

Prise de conscience ? Ou préférez-vous continuer faire l’autruche sur l’Education de vos enfants ? Vous êtes renvoyé à vos valeurs humaines et à votre Education reçue.

Education intelligente ou imbécile ?

J’opte pour la prise de conscience vers une Education intelligente de nos enfants, mon sens des valeurs humaines m’y pousse :

Education : une réflexion sur le sens de ce que vous transmettez à vos enfants s’imposent d’urgence, je vous le dit tout net et sans fioriture !

Depuis quelques décennies, quelle éducation transmettez-vous à vos enfants ? Êtes-vous des fabricants d’ignares ou des fabricants de génies ? Drôle de question passant d’un extrême à l’autre, mais il est temps de réveiller les consciences : voilà le constat, c’est une bien triste réalité. Les valeurs humaines ont-elles un  sens pour vous ?

Education ou fabrique à ignares : c’est du pareil au même, à mettre dans le même sac

Sur mon lieu d’exercice, J’entends trop de professionnels dire leur embarras et leur impuissance devant la mentalité de notre société actuelle. Il y a un os quelque part… Vous ne pensez-vous pas ? Et pourtant… Ah oui, et pourtant…

L’Education est un outil formidable de transmission des savoirs faire et des savoirs être

La fabrique de génies existe : fruit d’une Education réfléchie, la preuve :

Transmission des savoirs dans l'Education

Quel cadeau j’ai reçu en cet instant ! Je viens d’entendre une phrase merveilleuse lors d’un entretien professionnel d’évaluation que je menais : « le respect, je l’ai envers mon enfant et il me le rend ».

J’ai demandé à cette personne ce que cela voulait dire très exactement. J’avais parfaitement parfaitement compris son message. Voici sa réponse :  donnant l’exemple du respect envers son enfant, celui-ci lui, en miroir, rendait lui la pareille. Voici le fruit d’une Education réfléchie, j’en suis restée bouche bée !

Des cadeaux comme celui-là, je voudrais en recevoir tous les jours : Education et valeurs humaines font un beau couple, vous ne trouvez pas ?

Dans cet entretien professionnel, cette personne souhaitait me transmettre son idéologie sur les valeurs humaines et sur l’Education donnée aux enfants. J’ai cherché à comprendre ce qui le motivait dans l’évolution de ses compétences sur son poste. Message reçu 5 sur 5 bien évidemment ! J’en suis restée scotchée, tant je n’ai plus l’habitude t’entendre ce genre de discours.

Recevoir en cadeau une Education basées sur des valeurs humaines authentiques, voilà le secret d’une vie réussie à offrir à vos enfants !

Aimer ses enfants, c'est leur prodiguer une bonne Education

Ce cadeau est une perle. La fabrication de génies existe belle et bien grâce à une Education basée sur des valeurs humaines solides, réfléchies et construite sur le respect de l’autre. Le respect fait toute la différence. C’est quoi le respect ?  Je traiterai ce thème dans un prochain article. Comme j’ai été invitée à écrire un article sur le thème du bonheur, le respect sera traité après celui-ci. Je sens que je vous ai titillé, agacé, j’attends avec impatience vos réactions car traiter de l’Education est complexe et je n’en ai pas fini. j’ai besoin  de votre pertinence d’esprit, j’ai été parent, j’ai fait des conneries comme tous les parents en matière d’Education des enfants, exprimez-vous car ensemble, nous pouvons nous améliorer, que ce soit pour nos enfants, nos petits enfants… Toutes les générations sont concernées. Faites-vous plaisir en vous exprimant ici.

17 Commentaires

  1. Tarik HANNANE 12/03/2014 at 07:49 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Décidément, tu as le “nez” pour nous proposer des sujets de réflexion toujours pertinents, intéressants et méritant un vrai (et vaste) débat.
    Pour moi, je pense que l’éducation des enfants relève d’abord des parents alors que l’instruction relève de l’éducation nationale.
    Cela n’empêche bien entendu pas des synergies alors qu’aujourd’hui la tendance est plutôt de monter les uns contre les autres.
    Les parents montrent des “voies de vie” alors que l’école devrait instruire et, surtout, apprendre à réfléchir, à poser un argumentaire, etc…

    Merci encore pour cet article.
    Tarik 😉

    • Hélène Hug 12/03/2014 at 19:45 - Reply

      Commentaire bien pertinent Tarik !

      Tu apporte la finesse de raisonnement entre éducation et instruction, suis tout à fait d’accord.

      Les 2 concepts sont mêlés et complémentaires comme tu le souligne dans ta dernière phrase.
      Cependant pour que les parents puissent montrer des “voies de vie”, il est nécessaire que ceux-ci soient au clair avec ce qu’ils ont envie ou plutôt le désir de transmettre à leur progéniture chérie. Vaste débat, tu as raison 😀 !

      Instruction : me voici de nouveau propulsée des années en arrière sur les bancs de l’école ou effectivement j’avais l’impression que j’étais instruite. Cette instruction m’a donnée aussi des voies de vie un peu manquante de la part des parents.

      Merci pour ta contribution et au plaisir 😉

  2. franckwylliams 12/03/2014 at 12:31 - Reply

    Bonjour hélène,
    pour une fois mon com sera très court car en fait Tarik à mis le doigts sur ce qui se produit actuellement … certain parent ne serait-il pas en train de déléguer leur rôle à celui de l’éducation nationale ? On comprends alors pourquoi certains enfants sont livrés à eux même …et complètement à coté de la plaque ! 🙁
    Amicalement
    PS : génie vous avez dit génie ? 🙄

    • Hélène Hug 12/03/2014 at 20:04 - Reply

      Bonjour Frank,

      Un com très court ? Mais très apprécié, Frank,

      Comme Tarik le dis, c’est un vaste débat. Qui baisse les bras ? L’éducation nationale ou les parents ?

      Ou n’est-ce pas un effet de société ou les 2 parents ne sont plus aussi disponibles pour leurs enfants… car travaillant tous deux ?

      J’avance cette hypothèse mais reste quelque peu septique. Dans mon entourage proche, les enfants paraissent parfaitement en phase avec leurs fonctions de raisonnement. Une éducation saine qui s’est transmise de génération en génération. Ayant toi même des enfants, tu me comprends.

      Dans ce cas là, il est vrai aussi que les parents remplacent l’éducation nationale dans le domaine de l’instruction. L’un et l’autre reste mêlé de toute façon.

      Ce que tu pointe : certains parents délégueraient à l’éducation nationale leur propre rôle et si l’inverse était aussi vrai ? Tu imagine, le bazars total !

      Pas étonnant ce qui arrive maintenant… Hélas 😈

      Pour ton PS :Il existe des exceptions : des parents dignes d’intérêt dans leur éducation et un milieu propice dans l’instruction nous offre sur un plateau d’argent des petits génies faisant avancer notre monde 😀 .
      Amicalement,

  3. Alexandra FLORENCE 13/03/2014 at 00:53 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Comme le dit Tarik, tu as le chic pour dénicher des sujets à débats “houleux”. Et je suis on ne peut plus d’accord avec tout ce qui a été dit ci-dessus.

    Je voudrais juste ajouter une donnée qu’il est important de préciser et à prendre en compte: le divorce ou les séparations de couples à outrance !

    Il y a quelques décennies, on ne divorçait pas. Maintenant c’est monnaie courante et il n’y a même plus besoin de se marier pour se séparer. On change de partenaire comme de chemise !! En plus avec l’arrivée du mariage pour tous… hum … no comments.

    Alors moi je pose la question : où se trouvent encore les valeurs humaines et les repères pour ces enfants qui sont ballotés d’un coin à l’autre ? Parce qu’on peut dire ce que l’on veut, mais ces faits marquent et perturbent la vie d’un enfant ou d’un ado.

    A titre d’exemple, chaque semaine, je regarde la nouvelle émission sur chérie 25 “Dans l’espoir de se retrouver”, le nouveau “perdu de vue” de cette année. Bien que l’émission soit basée plutôt sur l’abandon d’un parent plutôt que sur la “simple séparation”, les points qui reviennent toujours dans toutes ces histoires touchantes sont :

    – l’importance de connaître ses racines ;
    – le manque de repères du fait de ne pas savoir durant des années ;
    – la recherche d’une paix intérieure par rapport à ce manque ;
    – enfin avoir des réponses sur le pourquoi de cet abandon.

    Comme quoi, l’importance de la famille est vraiment au coeur des relations humaines. Et malheureusement, les parents qui divorcent ou se séparent provoquent inévitablement des drames affectifs qui sont vécus par les enfants comme une sorte d’abandon.

    A moins que d’y être complètement indifférent, ce qui est plutôt rare, il est indéniable que tôt ou tard, ces blessures finissent toujours par ressurgir.

    Dans ces conditions, comment veux-tu que ces enfants s’épanouissent pleinement ?

    Je pense que les adultes sont vraiment responsables de ce que deviennent leur progéniture et s’il n’y a pas un modèle sain sur lequel se baser, on fabrique encore plus “d’ignares”.

    Je précise que je n’ai pas d’enfants mais qu’il suffit d’ouvrir les yeux et regarder ce qu’il se passe dans la rue pour comprendre. Et ce que j’y vois n’est pas toujours très reluisant…

    Donc oui, il y a urgence de rectifier le tir. Les enfants (et ados) d’aujourd’hui seront les adultes de demain. Je laisse imaginer les conséquences …

    Amicalement 😉

    • Hélène Hug 13/03/2014 at 18:51 - Reply

      Bonjour Alexandra,

      Changer de partenaire comme de chemise, déjà là, il y a un os :mrgreen: ! Ces adultes n’ont surement pas connu eux-même la stabilité et ont surement reçue une éducation ou une instruction défaillante.

      Donc leur progéniture en font les frais à moins d’une prise de conscience pour certains, auquel cas, ceux-là rectifient le tir en cours de route.

      A noter : parfois il vaut mieux divorcer quand le couple ne peut vraiment pas tenir la route (je suis passée par là)pour éviter une souffrance encore plus grande à un enfant, car quand un enfant vous supplie de partir, c’est que la séparation est nécessaire.

      L’idéal est de réfléchir avant à nos actes qui nous engagent sur un chemin de vie engageant d’autres individus dont les enfants à venir, en occurrence dans notre sujet ici. C’est de la responsabilité de chacun de garder cette notion en tête.

      Merci Alexandra d’apporter ta pierre, et pas la moindre, au débat.

      Amicalement 😉 ,

  4. cécile 15/03/2014 at 17:24 - Reply

    Hélène, je pense que tu as identifié la raison profonde pour laquelle non n’avons jamais mis nos enfants dans le système d’éducation français. Je sais que je manque de chauvinisme, mais lorsque l’on a la chance d’entrer au contact des autres systèmes d’éducation (comme l’anglais et l’américain) on se rend compte de la différence. On m’a souvent demandée pourquoi nous ne rentrons pas en France : je crois que tant que les gosses sont à l’école, ça ne risque pas d’arriver…outre le fait que les voyages forment la jeunesse, l’étroitesse d’esprit de l’éducation à la Française est à fuir quoi qu’il arrive. Je sens que je vais me mettre des lecteurs à dos…
    Amicalement,
    Cécile

    • Hélène Hug 15/03/2014 at 20:17 - Reply

      Te mettre des lecteurs à dos, toi Cécile ?

      Tu dis simplement des vérités pas bonnes à entendre. Bien que je reste persuadée qu’il existe des enseignants de qualité, bon la je défend mon pays… :mrgreen:

      A l’époque ou mon fils était en primaire, je peux témoigner que l’enseignement était de qualité, et fiston… si tu me lis… vient de suite témoigner 😀 !

      Je comprends ton choix de rester là ou tu es.

      A te lire, je comprend mieux pourquoi les cerveaux français s’en vont à… à l’étranger… hélas ! Étroitesse d’esprit des franchouillards, oh la la… Je sens que moi aussi je vais me faire des ennemis 😯

      Amicalement,

  5. sylviane 15/03/2014 at 18:15 - Reply

    Bonjour Hélène

    Quand je vois que des parents vont donner des claques (je suis polie) aux profs de leurs enfants qui ont OSÉ” leur donner une colle ou les remettre à leur place je reste baba car de mon temps (c’est vrai que ça fait combattant de la Grande Guerre) mais disais-je de mon temps les parents prenaient (à de rares exceptions) le temps d’élever leurs enfants et ne laissaient pas cette tache aux enseignants

    Je ne peux pas dire que certains de mes profs n’étaient pas de beaux petits despotes mais mes parents (moi moi d’ailleurs) n’avons jamais remis en question les décisions des profs

    Je dis toujours de puis des lustres d’ailleurs que chacun est censé faire son boulot et le boulot des parents est d’éduquer les enfants et les profs leurs transmettent la connaissance, pas du tout le même boulot mais aujourd’hui il y a mélange des genres les profs parlent politique – ce n’est pas leur boulot- et les parents laissent ne font plus le leur

    • Hélène Hug 15/03/2014 at 21:25 - Reply

      Et bien oui, Sylviane ! A chacun son boulot bien que, quant il s’agit d’enfant, éduquer et transmettre sont des notions mêlés, tu ne crois pas, non ? la collaboration entre enseignants et parents serait-elle considérée comme obsolète ?

      Je me souviens de l’époque ou j’étais participante en tant que parent d’élèves et ou je participais à la vie de l’école en ayant la possibilité de donner mon avis.
      J’en perd mon latin :mrgreen: !

      Une claque bien méritée n’est pas mortelle, j’en ai reçue et suis toujours vivante. La compréhension de celle-ci vient quelque temps après l’intégration du savoir en question.

      J’aurais l’occasion de revenir sur ce concept,
      Merci Sylviane pour ta fidélité,

  6. Dorian 23/03/2014 at 20:33 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Oh comme je suis d’accord ! L’éducation est à la base du futur de nos sociétés. Et tant de parents négligent l’éducation de leurs enfants ou leur insufflent des valeurs nauséabondes.

    Quelques valeurs essentielles transmises à nos enfants permettent de faire des miracles.

    Et je rejoins Cécile sur ce qu’elle dit. L’enseignement scolaire français laisse à désirer mais je suis certain que notre société va connaître de profonds changements rapidement.

    Bien amicalement,
    Dorian

    • Hélène Hug 23/03/2014 at 21:07 - Reply

      Bonjour Dorian,

      Tu mets le doigt justement là ou il faut ! Ou va notre société actuelle ?

      Je me met les mains sur les yeux et j’enfouie me tête dans le sable comme le ferait dame Autruche.
      Bon, je plaisante 😀

      Ne mettons pas cependant tous les parents dans le même panier, nous allons nous attirer les foudres ! Autour de moi, il y a du bon et du moins bon. Si… Si… Du bon, il y en a et j’en connais, ouf, je redore le blason de l’éducation des enfants. Pour ceux-là, c’est une chance, pour les autres… C’est la tuile, en espérant qu’il s’auront au moment voulu se remettre sur les bons rails.

      Bien amicalement,

  7. hannah@technique Tipi 28/03/2014 at 13:40 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Ton article me touche de près car l’éducation des
    enfants a été mon métier pendant une trentaine
    d’années.
    je n’étais pas d’accord avec les méthodes alors
    je me suis spécialisée chez les enfants de 3 ans,
    au moins j’étais à la source et il y avait moyen de
    s’amuser vraiment dans les apprentissages!
    Aujourd’hui , en thérapie, je ré-éduque les adultes
    qui pont subi le genre d’éducation dont tu parles.

    • Hélène Hug 28/03/2014 at 20:53 - Reply

      Bonsoir Hannah,

      30 ans dans l’éducation des enfants ! Tu en aurais des expériences à partager dis moi…
      Je constate que tu as retournée ta veste en te consacrant aux plus jeunes, agir à la source est la meilleure façon de construire des adultes en devenir vers la bonne direction.

      Ré-éduquer les adultes ne doit pas être évident, dé-formater et re-formater ou comme tu voudras : dé-former et re-former… Bon, j’ai envie de m’évader dans des styles hors des sentiers battus.

      Tu as raison, il y a de quoi s’amuser dans l’art de l’apprentissage 😀

  8. Sco!@couple routine 08/04/2014 at 01:55 - Reply

    Coucou Hélène,

    Chez moi, il y a un genre de nivellement par le bas. Ceux qui sont moins doués ou qui ont des difficultés d’apprentissage se retrouvent dans des classes régulières et ralentissent les meilleurs. Dans un tel cas, les bons se découragent à force de subir les autres qui les retardent. C’est comme si une Ferrari devait attendre la Lada en panne.

    Avant, les enrichis étaient dans une même classe et les faibles ensemble. Dans mon temps, même si ça fait combattant de la Grande guerre comme dit Sylviane, les forts de même niveau étaient ensemble et les poches étaient dans des classes de poches. Autres temps, autres moeurs. Maintenant, c’est tout le monde dans le même sac et advienne que pourra.

    Ça donne des classes indisciplinées, qui ne suivent pas, des profs à bout de nerfs qui se font niaiser et j’en passe.

    Et dire que j’aimais l’école! Dans mon temps, c’était l’bon temps!

    Amicalement,

    Sco!
    P.S. Et dire que je riais de mes parents quand ils disaient dans mon temps…

    • Hélène Hug 08/04/2014 at 22:57 - Reply

      Bonsoir Sco!,

      Ma bonne dame, c’était le bon temps ! Combien de fois ai-je entendue cette expression.
      le bon temps, ca veut dire quoi ?
      Suis d’accord avec toi. Mais je tire mon chapeau aux enseignants ayant des classes avec plusieurs niveaux.
      J’en ai fait partie et je m’amusais un peu et même avec délice quand l’enseignant s’adressait à plus haut que mon niveau.
      Gérer une classe avec différents niveaux ne doit pas être évident.

      J’admire ceux qui enseignent… C’est un vrai sacerdoce. Vois-tu mon fils engagé sur cette voie il y a quelques année, a préféré choisir une autre route tant le chemin était aride du coté des jeunes. Et voilà qu’on en revient à l’éducation des enfants.

      Pour faire le lien… vers l’éducation des parents !

      C’est un autre sujet 😉

      Amicalement,

  9. […] Qui est responsable ? Une question : pourquoi tant d’adultes maltraitent ainsi l’enfance ? La maltraitance est un indicateur de mal être. Pourquoi s’en prendre à plus démuni que soi ? La question est simpliste, les réponses sont complexes, je renvoie seulement chacun à sa responsabilité. Respecter son SOI ou le TUER. […]

Laissez un commentaire