Rebelle en temps de terreur : toujours d’actualité

Accueil - Résilience - Rebelle en temps de terreur : toujours d’actualité

Rebelle en temps de terreur : toujours d’actualité

Êtes-vous rebelle ? Pour quelle cause vous battez-vous dans votre vie ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer en ce monde ? Quels sont les modèles d’hommes et de femmes qui vous inspirent du respect, de l’admiration, de la force pour vous battre ? Quels sont ceux vous insufflant une force tel un carburant pour votre moteur, vous conduisant telle une locomotive puissante vers la réalisation de vos rêves ?

Une femme au tempérament rebelle m’inspire actuellement, j’avais l’intention de vous parler d’elle il y a déjà un moment. Mais tombé dans l’oubli et hop, ce matin  au volant de ma voiture sur France musique, je tombe une chronique parlant de cette musicienne. Je me suis dit : mais je connais ! Et d’écouter ( voiture mise en pilotage automatique 😀 ) avec encore plus d’attention. Un hasard bien à propos ou non-hasard ?

Rebelle envers et contre tous, vivre la rébellion

Pour ma part, j’adore découvrir ces hommes et ces femmes au caractère bien trempé et rebelle. J’en fais mon carburant de vie en en tirant toute l’ivraie possible. Ces hommes et ces femmes inspirent mon quotidien en me donnant la force d’avancer.

Voici une vraie rebelle au caractère bien trempé qui a su se battre pour ses idées : Maria Yudina. Cette femme, pianiste, est une musicienne née en 1899 à Neuvel en Russie. Elle fut une interprète remarquable de BachMozartBeethoven ou Schubert. Oui, mais voilà, dans le régime stalinien de l’époque, il lui était difficile d’être reconnue. D’ailleurs le régime interdisait que les concerts de Maria soient enregistrés. Mais Maria Yudina a su rester inflexible quant à son opposition du régime.

Pourquoi Maria Yudina m’inspire ? Son côté rebelle pour s’affirmer est sublime. Sa vie n’est que pauvreté. Voulant faire corps avec ses pairs, elle brise les vitres de là où elle vit pour vivre dans les mêmes conditions que ses pairs. Eux vivent dans le froid et bien, il n’y a pas de raison que je ne vive pas la même chose se dit-elle.

Musicienne rebelle contre régime stalinien 

Rebelle ? Non, je suis juste moi !

Voilà le jour ou Staline, en écoutant le concerto pour piano n°23 de Mozart interprété par Maria Yudina, la rebelle, lui arrache des larmes. Le talent de cette musicienne aurait-il quelque peu adouci le cœur de ce tyran ? Maria Yudina fut auparavant exclue du conservatoire en 1930 au vu de ses critiques contre le régime. Elle passa ainsi deux ans dans une extrême pauvreté, sans toit, sans travail. Cette musicienne rebelle n’a cessé d’affirmer ce qu’elle était avec humilité tout en affirmant son talent avec force et conviction.

Voilà une magnifique personnalité rebelle qui mérite d’être reconnue. J’ai eu la chance ce matin (toujours dans ma voiture) d’entendre une de ces interprétations, celle du concerto pour piano n°23 de Mozart, un bijou ! J’ai béni ce matin-là d’avoir de la route à faire. Un jeu passionnant de doigtés courant passionnément sur le clavier, à quel beau voyage ! Merci Maria la rebelle ! La musique a ce don de vous transporter vers des horizons où tout vous devient possible.

Merci Maria Yudina, la rebelle

Une partition de musique vous semble comme une formule de mathématique, indéchiffrable ? Erreur ! Ne vous fiez pas aux apparences. Rendons grâce aux compositeurs de nous livrer leur sensibilité et la beauté de la vie. Alors, rendons grâce à Maria Yudina, la rebelle,  qui a su faire pleurer Staline par l’interprétation d’une œuvre.

Fidèle à ses passions, mais aussi fidèle à ses convictions, Maria a contribué à éveiller la sensibilité d’un homme. Chacun de nous avons ce pouvoir de rendre l’autre meilleur  par l’expression de son essence de vie.

Maria la rebelle est un bel exemple inspirant par sa force de caractère. Croyez en vous  et osez rester fidèle en vos convictions, quoi qu’il arrive.

21 Commentaires

  1. Marie@Nourriture Sante 04/03/2014 at 22:19 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Je suis bien heureuse de t’avoir lue ce soir.
    J’ai découvert une femme admirable, que je vais m’empresser d’aller écouter en CD.

    Ma rebelle préférée à moi, modèle impossible à suivre, s’appelle Alexandra David-Neel.
    A 5 ans elle a fait sa première fugue, de plusieurs kilomètres !
    A 100 ans elle renouvelait encore son passeport !
    Entre temps elle a eu la plus belle et la plus riche vie que l’on puisse avoir, à mes yeux.
    Elle avait même trouvé un mari avec qui elle n’a jamais vraiment vécu, mais qui finançait ses voyages !!

    Merci pour la découverte de cette femme et pour Mozart bien sûr. Quel élan, quelle vivacité !

    Bonne soirée.
    Amitiés.

    Marie.

    • Hélène Hug 04/03/2014 at 22:35 - Reply

      Bonsoir Marie,

      Mais tu viens aussi de m’offrir une pépite !

      je ne connaissais pas cette dame et de ce pas je vais aux nouvelles !
      Eh bien elle a trouvé la perle rare pour voyager à son gout, mais pour moi ce n’est pas vraiment un mari mais plutôt un ami plus que fidèle qui l’a financée !

      Quel tempérament cette Alexandra ! Merci pour cette découverte.

      Le monde est truffé de perles rares… A nous de choisir nos modèles de vie 😆 parmi toutes ces pépites de vie.

      Tous à vos pépites… Merci Marie,

      • Marie@Nourriture Sante 11/03/2014 at 18:23 - Reply

        Bonsoir Hélène,

        Tu comprends maintenant Hélène pourquoi je parle sans arrêt de santé, j’ambitionne d’en faire autant à son âge !

        J’espère que tu pourras la découvrir par l’intermédiaire de ces vidéos dont parle Sylviane.
        Sinon il existe un site, un musée à Digne là où elle a vécu à son retour du Tibet, des livres faciles à lire et passionnants (en poche), par Jean Chalon ou par sa dame de compagnie-gouvernante(en fin de vie bien sûr) Marie-Thérèse…je ne sais plus comment.
        Ses livres à elle surtout.

        De quoi te régaler avec cette drôle de bonne femme qui a atteint des sommets de spiritualité.
        (dans l’Himalaya aussi !)après avoir été chanteuse d’opéra.

        Modèle inatteignable, je te dis !

        Bonne soirée.
        Amitiés.
        Marie.

        • Hélène Hug 11/03/2014 at 18:41 - Reply

          Bonsoir Marie,

          Curieusement, ce matin en conduisant(dommage que le trajet soit si court car mon cerveau cartonne pendant ce laps de temps)je me faisait cette réflexion : la priorité n’est pas de penser comment atteindre ses objectifs. Mais plutôt comment être en bonne santé, car si la santé est là, l’Énergie est au rendez-vous avec un moral d’enfer, ce qui entraîne forcément une capacité a se propulser vers ses objectifs sans mal.

          Tu as raison, la santé d’abord, le reste suivra automatiquement.

          Alexandra David-Neel l’avait compris, une santé d’enfer, un moral de fer et une réussite de vie d’enfer !Quel slogan 😀 non ?

          J’ai bien l’intention de lire ses écrits,et de l’écouter, mon inspiration va encore grandir…je le sens… 😆

          Bien amicalement,

  2. Patrx 05/03/2014 at 08:40 - Reply

    Bonjour Helène,

    Merci pour ce clin d’oeil à toutes ces personnes inspirantes, ces “rebelles”, qui font bouillonner en nous une certaine force motivatrice.
    Merci de fait découvrir l’histoire de ces personnes, qui ont marqué leur temps, et qui marquent des vies.
    L’histoire de Alexandra David-Neel (expliquée par Marie) m’interpelle, et je vais de ce pas faire des recherches sur le personnage.
    C’est vrai que le monde est truffé de perles rares, et ce genre de partage nous aide à les découvrir.

    Merci encore, et bien à vous, Hélène et Marie

    • Hélène Hug 05/03/2014 at 19:31 - Reply

      Bonjour Patrx,

      Nous avons tous besoin de ces modèles de perles rares mettant du charbon dans nos chaudières de vie.
      Parler de ces perles rares est aussi une façon de leur rendre hommage en ne les oubliant pas. Leurs histoires, leurs combats sont autant de vies formidables ayant contribué à l’évolution de la société dans son ensemble au fils des siècles.

      Amicalement,

  3. Sco!@couple routine 08/03/2014 at 22:18 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Je lève mon chapeau à cette femme que je ne connaissais pas. Mes connaissances en musique classique sont plutôt limitées, tu m’excuseras.

    Néanmoins, les personnes courageuses, déterminées et rebelles (dans le bon sens du terme, bien sûr!), comme tu le dis, sont des modèles inspirants.

    Amicalement,

    Sco! 😉

    • Hélène Hug 09/03/2014 at 16:16 - Reply

      Quelle musique aimes-tu Sco! ?

      Il n’y a pas que la musique classique qui existe, heureusement.

      Pour en revenir aux modèles inspirants, toutes les personnes qui viennent sur mon blog y laisser leurs coups de griffes sont inspirantes pour moi dans le fait par exemple, qu’elles ont la patience de me lire 😀

      Bien amicalement,

  4. Jean-Luc (de Moralotop) 09/03/2014 at 05:41 - Reply

    Qu’une musicienne fasse pleurer Staline montre que même les dictateurs ont des émotions.
    Pas une raison pour les suivre, certes !

    Au delà de cela, Hélène, ce qui me captive chez certaines personnes, “rebelles” ou autres, est leur capacité à en inspirer d’autres.
    Inspirer au bon sens du terme, naturellement.

    Il y en a beaucoup, connues ou non et parfois des domaines parfois inattendus … petits moments de bonheur.

    • Hélène Hug 09/03/2014 at 16:22 - Reply

      Bonjour Jean-Luc,

      N’importe quel être humain éprouve des émotions, la preuve même, avec les dictateurs.

      C’est de cette façon que le monde avance… Le génie des uns font avancer les autres qui deviennent eux même des génies 😀 !

  5. Bernadette GILBERT 10/03/2014 at 16:45 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Au Japon, mes collègues francophones m’appelaient Belle, la Rebelle… Et je l’ai été rebelle, très, même.
    Le temps a adouci mes moeurs en m’éclairant sur les raisons de ma révolte permanente. C’est plus reposant ainsi !
    Comme Marie, j’ai une vénération pour Alexandra David-Neel, mais aussi pour des femmes comme Aline Sitoé Diatta qui refuse la soumission au colionalisme au Sénégal, Ida Bell Wells, journaliste noire américaine qui affirmait sa rébellion au moment de la ségrégation. Il y en a des milliers de ces femmes qui savent s’opposer quand l’injustice les frappe et les choque.
    Merci de m’avoir rappelé Maria Yudina qui avait su émouvoir par son art. Du grand art !
    A bientôt !

    • Hélène Hug 10/03/2014 at 17:44 - Reply

      Bonjour Bernadette,
      Tant de femmes méritent d’être misent à l’honneur !
      Bernadette la Rebelle, ça sonne parfaitement 😀 !
      Grâce à toi et à Marie, je fais de belles découvertes.
      Si le temps à adoucit tes moeurs, n’en reste pas moins que ton côté rébellion t’as surement fait avancée dans le vie et continue à te rendre service.

      Amicalement,

  6. sylviane 10/03/2014 at 16:55 - Reply

    Bonjour Hélène

    Ayant été “cataloguée” rebelle dès ma plus tendre enfance, tu penses bien que ton article a tout de suite fait tilt

    Les rebelles sont ceux qui font (souvent) avancer les choses et finalement la rébellion permet de sortir des sentiers battus et comme Marie j’ai lu tous les livres d
    e cette femme exceptionnelle Alexandra David-Neel il y a même un film (en 3 parties sur youtube ‘j’irai ua pays des neiges) mis qui donne tout de même une bonne idée de la vie de cette femme

    Je suis assez fière d’être une rebelle même si ce bn’est pas toujours simple pour l’entourage

    • Hélène Hug 10/03/2014 at 17:53 - Reply

      Bonjour Sylviane,
      Comme je le disais à Bernadette, le côté rébellion de chacun permet d’avancer pour peut qu’il ne soit pas étouffé, sortir des sentiers battus est bien plus intéressant plutôt que de rester dans le troupeau de moutons de Panurge.
      Merci pour le tuyau sur YouTube pour le film en 3 parties sur Alexandra David-Neel.

      Reste rebelle, Sylviane ! Sinon nous n’allons pas te reconnaître :lol:. La rébellion donne de la couleur au monde.

  7. hannah@technique Tipi 12/03/2014 at 19:59 - Reply

    Bonjour Hélène,
    J’ai écouté c’est effectivement un joli
    rayon de soleil et de fluidité.
    Ma rebelle à moi est aussi Alexandra David-Neel.
    j’ai lu tous ses livres et j’ai décidé de partir
    sur ses traces au Tibet dans ma vingtaine.
    Je n’ai pas pu parce que les frontières
    ont fermé alors je suis partie au Laddack à une
    époque où aucune agence n’existait et je suis allée de
    monastère en monastère à travers l’Himalaya à la
    rencontre des maîtres.

    • Hélène Hug 12/03/2014 at 20:15 - Reply

      Bonjour Hannah,

      Quelle aventure tu as vécue ! Expérience enrichissante qui à dû changer ta vision du monde.
      Déjà vouloir aller comme tu l’as fait vers la rencontre des maîtres en étant poussée par ta seule détermination, pousse mon admiration.
      Merci Hannah,

  8. PureNrgy 14/04/2014 at 18:03 - Reply

    Coucou Hélène,

    Rebelle aussi à tes heures, non? Vivre SA vie, c’est souvent se rebeller.

    Tu as raison: “S’inspirer d’exemples porteurs est exhausteur d’idées possibles jusque-là crues impossibles par nos seules pensées limitatives.”
    Il y a des personnages qui peuvent nous inspirer, morts ou vivants. Napoleon Hill relate dans l’un de ses livres cette technique, qui consiste à se réunir mentalement avec ceux qui nous inspirent.
    Une tasse de thé avec ta pianiste? 😉

    Je rejoins Marie (et quasi tout le monde je remarque), très inspirante Alexandra!
    Sinon mes mentors sont plutôt des hommes.

    (RE)Belle Soirée 😉

    Belle interprétation musicale en tout cas. Un peu trop relevé pour moi, comme rythme, mais je tape du coup + vite sur mon clavier!

    • Hélène Hug 14/04/2014 at 21:17 - Reply

      Bonsoir Éloïse,

      Curieuse de savoir quels sont tes mentors hommes.

      Je viens de vérifier, écouter Alexandra permet de taper plus vite !

      Napoleon Hill n’est pas mal non plus comme homme inspirant.
      Moi, rebelle 😛 ? Nous avons tous en nous un côte rebelle qui ne demande qu’à se réveiller.

      Vous êtes tous invités pour le thé… 😉
      Bien amicalement,

  9. […] Cet amour aux infinies facettes a envie de crier à la face du monde qu’il existe bel et bien. Non mais, faudrait pas m’oublier, vous dit-il sur un air condescend. Amour est une personne importante dans l’élaboration du monde avec cette magnifique chaîne d’amour entre les êtres. […]

  10. Cat 11/05/2014 at 02:51 - Reply

    Quelle histoire magnifique que celle de Marie! Magnifique dans le sens où elle est allée, envers et contre tout, de plein coeur dans ce qu’elle voulait et n’a jamais abandonné malgré les difficultés. Etre rebelle, finalement, c’est décider de vivre une certaine vie (une passion, un besoin vital) en passant outre tous les arguments de ceux qui voudraient nous voir agir comme des moutons suivant le troupeau. J’aime les rebelles, j’en suis une moi-même, même tranquille. Il suffit qu’on me dise de pas faire quelque chose pour que j’ai automatiquement envie de le faire 🙂
    Guy Laliberté est un être qui m’inspire. à 14 ans, il a quitté sa maison pour être cracheur de feu parmi d’autres saltimbanques, il a poursuivi son chemin hors pair et il a créé le Cirque du Soleil qui doit être le plus grand cirque au monde 😉
    Et un autre dont j’ai lu l’histoire m’a réellement passionné! Le Faucon du Siam. Même si l’histoire est romancée, c’est l’histoire vraie d’un petit garçon grec de 9 ans qui a fui sa famille pour s’embarquer clandestinement sur un navire anglais parti pour les indes et qui a fini par devenir le seul prakang (premier ministre) de race blanche de la Thaïlande, alors le royaume du Siam! Tous les rebelles ont des vies passionnantes, même si elles sont difficiles et parfois tragiques, parce qu’ils suivent avant tout ce qu’ils sont et ce qu’ils veulent être. J’ai beaucoup d’admiration pour ces êtres libres.
    Un grand merci pour tes articles que je lis avec grand plaisir!

    • Helene Hug 11/05/2014 at 20:12 - Reply

      Bonjour Cat,

      Merci de nous faire partager deux personnages hors du commun, tout comme cette Maria.
      Ces êtres extraordinaires nous montre le chemin à suivre, respecter ses valeurs en aller au bout de soi-même, montre que tout est possible à celui qui écoute sa voix intérieure et sache la suive jusqu’au bout d’eux-même.

      Je me sens honorée que ces articles te plaisent et suis ravie de t’accueillir,

Laissez un commentaire