Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir

Accueil - Éducation & enseignement - Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir ? Une merveilleuse nouvelle est arrivée au petit matin. Aube d’un nouveau jour où toutes les promesses, tel un bouton de rose, vont éclore à la lumière de la vie. Une enfant a vu le jour, bienvenue à ma deuxième petite fille ! Que d’émotions, les parents sont comblés, tout s’est passé dans la sérénité.  Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir ? Pourquoi cette question ? Le miracle de la vie m’a toujours fascinée, chaque naissance dans mon milieu familial provoque en moi des remises en question. Surtout quand il s’agit de mes enfants. Je me demande si c’est pareil pour vous.

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir sur votre mission du jour

Dring… Dring… Allo… J’identifie de suite mon interlocuteur (mon fils) et lui demande d’être concis , car je m’apprêtais à sortir pour acheter des fruits et légumes sur le marché en bas de chez moi. Mon réfrigérateur était totalement vide. Et mon fils de me répondre, oui tu es pressée, ça tombe bien dépêche-toi, j’ai besoin de tes services, les contractions ont commencées et sont rapprochées, arrive vite.

Flute, pas de marché. Fallait me rendre sur place pour prendre soin de ma première petite fille pour que le papa puisse conduire la maman à la maternité. Le réfrigérateur criait famine, un petit régime n’allait pas lui faire de mal. Jamais je n’ai été aussi vite pour sortir de chez moi, je n’avais rien sur le feu… Se rendre d’une banlieue à un autre prend un peu de temps : 30 à 40 minutes. J’étais pressée tout en restant prudente en gardant la tête sur les épaules.

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir sur la nécessité des gyrophares

Mais pourquoi ça roule si lentement ? La circulation est fluide, c’est déjà un bon point.

Mais que fait-il, celui- la devant, il est en vacances ou quoi ? Et cet abruti, pourquoi il s’est mis en double file sans prévenir ?

Mais pourquoi je n’ai pas de gyrophare comme la police ? Et si ce jour-là la police me demandait de m’arrêter ? A ce serait génial, car je vous jure que je leur aurais demandé de m’escorter jusqu’au domicile de mon fils.

Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir des scénarios probables ou improbables d’ailleurs dans certaines situations ? Je suis sûr que si. Bref, j’ai fini par arriver quelque 35 minutes plus tard. A l’arrivée, je m’entends dire : « je commençais à m’inquiéter ». Moi aussi d’ailleurs, sur la longueur du trajet. Faut que je vous dise que j’ai respecté les limitations de vitesse, fatiguée de recevoir des PV complètement idiots.

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir sur le sens de votre vie

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchirIllico presto voilà les parents soulagés (surtout le papa) de me voir arriver et de partir pour la maternité. Mon soleil (ma petite fille) a refusé de me dire bonjour à mon arrivée, caché dans ses endroits secrets connus que d’elle-même. Débusquée ! Dans cette situation un peu spéciale, nous avons refait connaissance dans ce nouveau contexte. Par rien de laisser partir papa et maman même si tout le travail de préparation en amont était parfaitement préparé. Très brave, ma petite fille ! Papa et maman sont partis…

Ma petite fille restant seule avec moi, fallait nous reconnecter… Et nous voilà chacune dans notre rôle que la vie nous avait attribué, en train de vivre l’instant magique du moment unique que la vie nous offrait. Rire, caprice (histoire de me tester), échange lors de jeux, repas, sieste (« je suis grande », me dit-elle, plus besoin de doudou).

De semaine en semaine, une enfant qui change de tout au tout, waouh… que le temps passe ! Et de me tester à nouveau à la fin de la sieste, arrivant dans sa chambre en sachant qu’elle était réveillée (les bruits du réveil), elle restait de marbre, cachée sous le drap. Moi pas dupe, je suis restée en silence pour voir ce qui allait se passer. Qui des deux allait céder ? Avec délicatesse, j’ai fini par chatouiller ce qui bougeait sous le drap. Après quelques résistances sans doute bien légitimes au regard du contexte, et des ruses de la part de la mamie que j’étais, nous avons fini par nous reconnecter.

Magie de l’instant : comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir…

Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir ? Cette journée passée au contact de ma petite fille m’a quelque peu reconnectée avec l’essentiel de la vie, Je dirais plutôt, avec l’essentiel de MA VIE. Nos priorités que nous nous donnons ne sont pas forcément conformes à notre mission de vie, vous savez, l’essence qui nous fait vibrer, l’essence qui nous mène au bon endroit, au bon moment. Je me démène pour vous écrire le plus régulièrement possible. En cet instant, je me demande si ma vie n’est pas au plus près de mes proches. Comment le miracle d’une naissance peut vous pousser à réfléchir ? Cette question est normale, car les évènements de la vie sont là pour vous obliger à repenser votre vie, pour revisiter vos priorités en permanence, car rien n’est jamais acquis.

2016-07-20T12:22:58+00:00 Par |Categories: Éducation & enseignement, Résilience|4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Danièle 20/03/2016 at 12:27 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Je comprends la remise en question de la mission de vie que tu pensais être, ta mission de Vie.
    Vois-tu lorsque j’ai été à l’article de la mort, là aussi je me suis posée des questions et je me suis promis de faire ce qui me convenais le mieux à chaque instant de ma vie. Cette vie qui m’a donné un sursis. Je fais en sorte de ne pas les gâcher.
    Prends bien soin de toi et de ta famille.
    Belle et douce journée.
    Danièle

    • Helene Hug 20/03/2016 at 22:39 - Reply

      Bonsoir Danièle,

      Désolée pour les désagréments du “Commentluv”. (Si quelqu’un peut m’aider ? )

      Oh combien je comprends ta remise en question lorsque tu étais à l’article de la mort. Je me souviens très bien de cet épisode ou nous avons tous tremblée pour toi.

      Ce soir, je tremble pour ma petite fille. Eh oui, un petit incident…
      Branchez à des tas de fils, ça impressionne. Elle va bien, juste faut que ça passe…

      Tout ses évènements Danièle, nous reconnecte effectivement à l’essentiel.

      Toute à ma famille, je n’ai pas envie d’être plus bavarde pour l’instant. Merci pour ta visite que j’apprécie vraiment.

  2. Clo 29/03/2016 at 21:21 - Reply

    Merci Hélène de nous faire partager ta joie d’ être mamy. Elle est vraiment toute mimi.C’est un grand bonheur d’ être Mamy.J’espère que cette petite fille va bien.
    Bonnes réflexions….
    Amitiés.
    Clo

    • Helene Hug 29/03/2016 at 21:33 - Reply

      Merci de tout cœur Clo.
      Beau bébé effectivement. (des petits soucis qui vont vite se régler, déjà réglé en partie, j’ai confiance en l’univers)
      Les années s’écoulent, notre vie passe, mais que de joie quand nous voyons nos enfants, petits-enfants s’épanouir pleinement.
      C’est le merveilleux miracle de la vie.
      Du coup, notre existence prend toute sa dimension avec le recul de notre possible disparition.
      Rien de morbide dans ce que je dis, seulement une prise de conscience que nous faisons partie de l’infinie roue de la vie. Magnifique de penser que chacun de nous contribuons à l’harmonie du monde.
      Amitiés et à bientôt,

Laissez un commentaire