Espoir, chagrin… Les enfers puis nouvel Espoir

Espoir, chagrin… Les enfers puis nouvel Espoir

Espoir, chagrin, descente aux enfers et de nouveau : Espoir, tout est permis : article sous forme de poème.

Rien n’arrive par hasard, chaque évènement à sa raison d’être et nous enseigne, pour nous aider à évoluer pour peu que l’on veuille bien y prêter attention.

L’espoir prend des chemins inattendus bordés… d’espoir…

La vie n’est-elle pas la meilleure école d’apprentissage ? L’expérience forge notre personnalité. L’expérience nous aide à grandir. Renforce notre détermination à arpenter avec aisance les chemins parfois sinueux de l’existence.

La vie, un long fleuve tranquille ? La vie n’est qu’émotions traversant nos chemins parsemés de surprises en tous genres et hautes en couleurs.

A chacun de trouver son chemin de résilience qui lui sera personnel….

Espoir et leçon de vie (@HH)

 Un jour, dans ce chemin parsemé de vieux chagrins

M’est venu l’idée de m’ouvrir vers d’autres destins

L’idée en soit était judicieuse et très vénérable

De céder à une rencontre fortuite et forte appréciable

D’agréable, cette rencontre ne fut, c’est certain

Qu’une saine transition vers d’autres chemins

Menant à la connaissance de mon vrai chemin

Voici en filigramme la senteur de ce nouveau parfum

Me faisant grandir dans un sentiment de chagrin

Mais au combien salvateur, oui… combien…

Mes narines frétillantes fleurant comme l’air marin

Apportant dans ma vie fatiguée un nouvel embrun

Flairant enfin l’opportunité de nouveaux chemins…

J’ai gouté ce que la vie m’offrait pour rencontrer en chemin

A quoi ce je m’attendais le moins, tel est le destin…

Espoir : chemin de vie

Toi l’ami tant espéré surgissant sur mon chemin

Tu as rencontré l’opportunité sur ton propre chemin

De cueillir cette fleur unique et vulnérable

Sur le chemin de la solitude, sentiment palpable

Tu en as fait une poursuite telle le chasseur, sans fin

Poursuivant sa proie, la cueillant sur ce doux chemin

De la confiance sans limite de ces doux lendemains

Tu l’as cueillie telle une proie, destin papable et inévitable

Prise aux pièges de la confiance, la pensée sans fin

S’est confiée au carrefour des espoirs sans lendemain

Nourriture sacrée aux doux possibles de lendemains

Tromperie ou incompréhensions de ces possibles lendemains

Éternelles promesses de l’amant potentiel ou improbable

Tristesses sorties d’outre-tombe aux sentiments palpables

Aux couleurs de rêves avortés aux parfums de chagrin

Ces nourritures terrestres et possibles d’un futur lendemain

Se sont nourries de la fontaine sans eau des possibles lendemains

Ainsi va la vie de chacun vers nos multiples horizons palpables

Merci la vie, toujours en nous, brûle ce feu infini de l’amour de la vie… sans fin…

Espoir, chagrin…et de nouveau Espoir 

Espoir au programme de l'espéranceOui, ce message est plein d’espoir. Espoir, chagrin, descente aux enfers et de nouveau Espoir : la vie n’a de cesse de nous enseigner ses richesses nécessaires à notre épanouissement.

Ceci reste vrai depuis le jour de notre naissance jusqu’à celui de notre mort. La vie n’est qu’apprentissage permanent, qu’elle école merveilleuse !

Nous sommes d’éternels enfants apprenant à marcher sur ce chemin de vie :

  • La main tendue vers le rêve devenu possible
  • Le pied parfois maladroit et trébuchant

    Mais toujours confiant, se relevant toujours avec Espoir

  • A chacun de trouver son chemin de résilience qui lui sera personnel….
  • A chacun de venir partager ici ce que ce poème lui inspire…

Bonheur à vendre au rayon maraîcher

Bonheur à vendre au rayon maraicher

Pour vous offrir un été tout en légèreté, voici une petite série d’articles sur le thème du bonheur. Tout frais de ce matin : sortant pour remplir mon panier de légumes chez mon maraicher préféré, je tombe nez à nez sur une grande pancarte en carton avec une inscription écrite à la main : « Fermé pour l’été ». Un comble pour la pleine saison des légumes ! Voyant la tête hilare de mon maraicher, Eric, je me dis, il se passe quelque chose et en égoïste que je suis, je pense de suite que ne n’aurai pas de tomates pour le mois d’aout. Montrant du doigt sa pancarte, je lui demande ce qui se passe… Lire la suite