Cerveau et apprentissage : fabuleux réseaux neuronaux

Accueil - Cerveau & Créativité - Cerveau et apprentissage : fabuleux réseaux neuronaux

Cerveau et apprentissage : fabuleux réseaux neuronaux

Cerveau et apprentissage : STOP ! Vos capacités intellectuelles sont sous-estimées et sous-utilisées. Chacun d’entre nous possède un joyau hors du commun, non ce n’est pas un diamant… quoi que… En termes de métaphore, c’est pas mal ! Votre cerveau est un diamant formidable utile à votre réussite. Votre cerveau est comme une immense bibliothèque de neurones chargées eux-mêmes de savoirs inestimables que vous avez emmagasinés sans vous en rendre compte. Faire ami avec ses neurones est un gage de satisfaction et de réussite.

Cerveau et apprentissage sont à votre service, oui mais et encore ?

Présentation de cette fabuleuse machine :

Le cerveau serait composé de quelques 100 milliards de neurones. Bigre, c’est la folie dans cette fabrique de neurones ! Entre zéro et deux ans, plus de la moitié de ses neurones disparaissent. Patatras, quelle catastrophe ! Ceux qui restent se fortifient et rendent le cerveau plus efficace. Ouf, nous sommes sauvés ! Que les meilleurs gagnent !

Lumière à basse consommation d’énergie : l’activité des neurones de l’homme représente une énergie de 25 watts.

La machine à neurones en pleine évolution

Tenez-vous bien : toutes les cellules nerveuses sont en place à la naissance pour un cerveau de 350 grammes, celui-ci atteint 1400 grammes à la puberté. A l’état de fœtus, le futur bébé fabrique en moyenne 500 000 neurones par minute. En neuf mois, cela représente 400 000 minutes, alors multipliez 500 000 par 400 000 et vous aurez un total de 200 000 000 000 neurones soit 200 milliards de neurones. Ça donne le vertige, non ? Oui, c’est simplement vertigineux !

Imaginez votre réseau de neurones, celui-ci représente vingt fois la population de la planète. Pouvez-vous imaginer que votre cerveau soit surpeuplé ?

Cerveau et apprentissage : fonction des neurones

Cerveau et apprentissage : réseaux neuronaux à notre serviceQuelle est la fonction d’un neurone ? La fonction d’un neurone est de recevoir, conserver, transmettre les informations reçues essentiellement par les sons et qui se propagent au moyen d’impulsions électriques.

Nous avons assez de neurones pour assurer notre fonctionnement mental jusqu’à la fin de notre vie. Il n’y a pas de risque d’en manquer sauf en cas de maladie ou d’accident. Ouf, sauvé, rassurant, non ? Vous ne pouvez pas imaginer le pouvoir des neurones : Cerveau, neurosciences et musicothérapie vous montrent le pouvoir formidable du cerveau.

Apprentissage et mémoire au service du cerveau

L’apprentissage désigne un processus qui va modifier un comportement ultérieur. La mémoire est notre capacité à se rappeler des expériences passées. Vous enregistrez de nouveaux savoirs et grâce à votre mémoire, vous utilisez ces savoirs. Vous restituer la trace de votre apprentissage. La mémoire permet le stockage et le rappel des informations apprises. Cerveau, apprentissage : un véritable challenge de réussite !

En somme votre cerveau est comme les tiroirs de votre ou vos commodes : lingeries, pulls, chaussettes… accumulés au fil du temps et rangés, stockés consciencieusement dans un tiroir attitré. Au moment où vous en avez besoin, le tiroir vous restitue ce dont vous avez besoin. Tout ce que vous apprenez est stocké pareillement dans vos tiroirs de commodes.

Cerveau et apprentissage au service de votre évolution, boite à outils :

Cerveau et apprentissage en musique pour évoluerLa mémoire et l’apprentissage sont interactifs : plus nos bagages de connaissances est grand, plus nous pourrons greffer dans notre mémoire de nouvelles informations plus facilement. Ce qui veut dire que plus on fait travailler la mémoire par l’apprentissage de nouveaux savoirs, plus l’on devient performant. Sacré bonne nouvelle, non ? Et si vous alliez relire cet article : Processus d’apprentissage des adultes de 37 à 97 ans. Les réseaux neuronaux sont en pleine puissance alimentant cerveau et apprentissage.

Cerveau et apprentissage : en plus d’être associative, notre mémoire permet de construire et comprendre des processus par logique. Décidément, nos neurones sont véritablement bien éduqués !

Nos apprentissages remplissent nos rayons de savoirs. Neurones à la tête bien faite et à l’aise dans notre cerveau, ceux-ci n’attendent que nous pour s’épanouir en donnant le meilleur d’eux-mêmes, rien que pour nous… Cerveau et apprentissage, quelle chance, nous avons ! Soyons-en conscient et remercions cette belle mécanique à notre service 24h sur 24h. Tout est possible, Grâce à la PNL, nous avons la capacité à nous programmer ou reprogrammer notre cerveau.

Mais alors ? Ah, ah… Si je comprends bien, le cerveau ne s’use pas !

Et bien non. Bien entretenu et au contraire des piles, ne s’use que si l’on ne sert pas.

Jamais de sieste pour Cerveau et apprentissage : Apprendre toute sa vie pour un cerveau performant, voilà une belle idée pour garder son dynamisme.

Génial, enfin une bonne nouvelle dans ce climat morose ! Bon, quand même, il y a quelques 100 milliards de neurones dans notre cerveau, je comprends mieux pourquoi certains jours je me sens un peu à l’ouest. Cerveau, apprentissage.. heu c’est quoi ? Non que je sois perdue, mais c’est comme si mes neurones étaient en conférence sans se préoccuper de mon activité en cours. Bizarre tout de même les habitudes de ces neurones, elles manifestent surtout leur mécontentement en fin de soirée. Bizarre, non ? Vous avez une idée, vous, de ce qui se passe ? Je vous invite à me faire part de vos résultats d’enquête sur ces mystérieux comportements de cerveau et apprentissage. En attendant, cueillez et recueillez tous les savoirs s’offrant sur vos chemins de vie et partagez–les sans modération.

13 Commentaires

  1. Nicolas 04/11/2014 at 16:20 - Reply

    Bonjour Hélène et merci pour cet excellent article sur le cerveau et ces fascinantes capacités.

    J’ai beaucoup aimé la phrase de fin d’article qui dit que le cerveau s’use uniquement lorsqu’on ne s’en sert pas.

    Merci pour ce partage.

    Cordialement,
    Nicolas

    • Helene Hug 04/11/2014 at 20:59 - Reply

      Bonjour Nicolas,

      Notre merveilleux cerveau a des capacité hors du commun et nous ne savons nous en servir, enfin nous ne l’exploitons pas comme il se devrait.
      Alors pour éviter que notre cerveau se rouille, réveillons-le 😉 !

      Merci pour ta visite et à bientôt,

  2. sylviane 06/11/2014 at 11:13 - Reply

    Bonjour Hélène

    Le cerveau n’est pas figé et il y a encore quelques années on pensait que les neurones étaient pour certains irrémédiablement fichus mais aujourd’hui on sait grâce aux progrès des neurosciences que le cerveau est d’une extraordinaire plasticité et compense déficiences et lésions par lui-même quand il arrive un accident, la connaissance de la “plasticité” du cerveau est loin d’être totalement connue, je recommande un excellent livre (et fascinant sur le sujet) LES ETONNANTS POUVOIRS DU CERVEAU de Norman Doidge (fascinant)

    • Helene Hug 06/11/2014 at 20:09 - Reply

      Bonjour Sylviane,

      Merci pour les références de l’ouvrage que tu nous recommande. Je le met dans les priorités sur ma liste 🙂 !

      D’ailleurs j’en profite pour citer un outre ouvrage qui m’a fait beaucoup réfléchir sur la reconstruction en cas de lésions : “Sérénade pour un cerveau musicien” de Pierre Lemarquis. Un véritable bijou tant par l’explication du fonctionnement du cerveau que par l’écriture qui nous est présentée comme une partition de musique empreinte de profondeur, de poésie et de bon sens.

    • Merci pour cette recommandation Sylviane, je me l’offre sans plus attendre, d’ailleurs, je viens de regarder il coûte 9.10€ sur amazon ou encore la fnac…

      • Helene Hug 09/11/2014 at 20:03 - Reply

        Si je peux me permettre cher Ali,

        Si tu veux découvrir toutes les possibilités du cerveau, en plus de l’ouvrage de Sylviane,”Sérénade pour un cerveau musicien” est une perle, tant par ces découvertes que par le style de narration 😉

  3. Salut Hélène,

    Il me fascine ce cerveau, toutes ses capacités incroyables et encore inexploitées…

    L’apprentissage en continu est pour moi un atout considérable pour augmenter ses performances, mais aussi oser, oser, oser, donne encore plus de pouvoir à notre cerveau.

    J’utilise pour contribuer à l’entretenir un complément alimentaire super efficace, il se nomme DMAE, il m’aide vraiment en terme d’attention, de mémorisation et de capacité d’apprentissage.

    Bref, il y a beaucoup de solutions pour garder son cerveau en pleine forme, faîtes des tests et trouvez ce qui vous convient le mieux.

    Merci pour cet excellent article Hélène, j’adore !

    • Helene Hug 09/11/2014 at 20:10 - Reply

      Bonjour Ali,

      Merci pour ton excellent accueil, mais dis-moi, c’est quoi exactement le DMAE ?

      Pour moi la meilleure solution pour entretenir les performances du cerveau est de le solliciter sans cesse pour créer et apprendre tout ce que nous avons besoin pour avancer.
      Ça veut dire que rien ne nous résiste dans la réalisation de nos projets.

      Enfin presque 😉 !

      A bientôt,

  4. jean-luc hudry 12/11/2014 at 08:24 - Reply

    Un véhicule longuement immobilisé s’abîme, (comme tout matériel d’ailleurs).
    D’où la nécessité de le faire rouler… même cause mêmes effets, le cerveau a besoin d’un entrainement quotidien, régulier et sur le long terme.

    Seul inconvénient : cela fait parfois dire plus de bêtises que si l’on se taisait.
    Avantage : cela fait aussi dire plus de choses pertinentes !

    Alors, oui Hélène, apprenons jusqu’à la fin de notre vie.

    Et faisons, faisons, faisons des choses, encore et toujours.

    • Helene Hug 13/11/2014 at 00:56 - Reply

      Bonsoir Jean-Luc,

      L’heure est tardive mais le cerveau ne s’en est pas aperçu, il continue son bonhomme de chemin. Je n’aurais pu trouver mieux comme image que la voiture pour illustrer l’idée de l’article, fallait y penser !

      Problème/solution cohabite avec Inconvénient/Solution. Excellent le concept !
      J’apprécie la pertinence de tes propos toujours bien à propos.

      Osons, osons, encore et toujours, il ne peux en sortir que tu positif 😉 !

  5. 100 milliards de neurones ! Waou… Je me rappelle que quand j’étais au lycée (il y a longtemps, 😉 ), j’avais appris qu’on en avait seulement 14 milliards, qu’un “génie” en utilisait 3 milliards, et un individu lambda 2 milliards. Je m’en rappelle encore, c’est dire que ça m’avait déjà marquée à l’époque; et 14 milliards, ça me paraissait beaucoup.

    Impressionnant comme l’humanité commence à s’ouvrir à l’idée que nous sommes infiniment plus que les pauvres petites victimes que nous nous imaginions être; et ce qui est vraiment nouveau depuis quelques années, c’est que la science va de plus en plus dans ce sens. C’est magique !

    • Hélène Hug 24/02/2017 at 17:15 - Reply

      Bonjour Claude,

      Devant ton étonnement sur le chiffre annoncé, prise de doutes, j’ai été vérifier mes informations.
      Je n’ai pas compté mes neurones, ça me prendrait trop de temps ):!
      Mais c’est bien le chiffre annoncé. C’est un nombre symbolique qui semble faire l’unanimité. Une chercheuse brésilienne annonce le chiffre de 86 milliards. (Données datant de 2012) Nous sommes en 2017, les chercheurs n’en finissent pas d’évoluer dan leurs recherches.
      Nous sommes des terriens dotée d’une grande puissance et nous mesurons mal les pouvoirs que nous possédons. En tout cas, les découvertes sur la puissance du cerveau sont fabuleuses.

      • Les 14 milliards, ça datait d’il y a trèèès longtemps ! Je voulais dire “quand j’étais au lycée” en tant qu’élève, pas en tant que prof ! Et toi, tu parles de 86 milliards en 2012. Apparemment, on en découvre de plus en plus, et on s’est aperçu que certains pouvaient se reproduire.

        Ce qui est fascinant, c’est que ces découvertes successives correspondent avec la prise de conscience progressive que notre potentiel est infini.

Laissez un commentaire