Le risque d’aimer au risque de se tromper

Accueil - Bonheur - Le risque d’aimer au risque de se tromper

Le risque d’aimer au risque de se tromper

Le risque d’aimer : Saint Valentin oblige, voici un sujet sur le feu. Près à être servi dans votre assiette tout chaud, tout frais, comme vous le sentez. Ou plutôt partout ou vos oreilles vont capter tous ce qui se dit sur les ondes.

Partout ou vos yeux vont se poser et capter ces fameuses phrases magiques. Je ne dis pas que ce n’est pas important mais je suis un peu agacé sur la façon dont ce thème est traité. Comme pour certaines fêtes, pourquoi faut-il attendre une certaine date pour vous manifester auprès de vos proches ? Bon oui, la Saint Valentin c’est important…Oui mais pour qui ?

Le risque d’aimer au risque de se tromper

Que deviennent toutes ces âmes seules de par le monde, comment le vivent-elles ? Une autre fête : la fête des mères, bon, j’ai perdu la mienne… Le jour de la fête des mères justement ! Le risque d’aimer, toujours et encore !

La fêtes des pères, bah oui sauf que le mien a quitté le monde à 39 ans. Alors comment je fais pour la suite de mes idées qui défilent en mon esprit de gamine à l’époque ? Alors prendre le risque d’aimer… dans ce ce cas ?

La fête des grand-mères, pour moi c’est purement commercial. Pourtant j’ai adoré la mienne de grand-mère et pas besoin du jour de la fête des grand-mères pour lui rendre hommage. Prendre le risque d’aimer dans ce cas, c’est gagné !

Le risque d’aimer sans condition peut changer la face du monde

La journée de la femme, pourquoi seulement une journée et pas toute l’année ? Mystère…

Maintenant venons-en à la journée du Père Noël, oups… disons plutôt la fête de Noël, cette journée je la garde, bien trop précieuse pour des tas de raisons… Prendre le risque d’aimer le Père Noël ? Pas de soucis pour moi !

Ah oui, au départ je parlais de la fête de la Saint Valentin… Pourquoi faut-il attendre ce jour pour porter attention à sa tendre moitié ? La Saint Valentin, pour ceux qui s’aiment, enfin vraiment, mais vraiment qui s’aiment, excusez-moi d’insister, je ne parle de l’amour tiède ou conventionnel… Vous savez le véritable amour, mais c’est tous les jours il me semble qu’il, faut le célébrer non ?

Prendre le risque d’aimer dans ces cas là…Vous en pensez quoi ?

Prendre le risque de s'aimer au risque de se tromper...? Pas sur !Enfin ce n’est que mon avis, rien que mon avis. Tout ceci pour vous dire que quelle que soit la fête, pourquoi attendre que ce soit le jour « J », décidé par je ne sais quelle instance….Laquelle ? Je n’en sais rien du tout mais alors strictement rien du tout et je m’en tape !

Pourquoi attendre pour offrir à l’autre, ou plutôt montrer et célébrer ses sentiments, qu’ils soient filiaux, sentimentaux, amicaux… ? Voyez-vous je suis un peu agacée par ce battage médiatique engraissant quelque peu les caisses de l’état, ou de je ne sais quelle instances…Peu importe !

Urgence d’aimer, la vie est courte ! Prenez le risque d’aimer sans limite…

L’essentiel que j’ai envie de vous communiquer à tous : n’attends pas le jour « J » pour dire à la personne que tu chérie que tu l’aime, la vie est trop courte pour attendre et de se mettre la rate au court bouillon pour rien. Un point c’est tout, c’est mon dernier mot. Non encore un mot : j’apprécie ces journées quand elles sont vécues avec sincérité. A vous de me dire ce que vous inspire toutes ces journées dites soit disant de « fêtes ». Le risque d’aimer vaut le peine d’être essayé au risque de se tromper mais qu’importe…L’essentiel est d’aimer.

2017-07-10T16:25:08+00:00 Par |Categories: Bonheur|Tags: |16 Commentaires

16 Commentaires

  1. Marie@Nourriture Sante 14/02/2014 at 10:43 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Bravo de pointer le ridicule et la malhonnêteté de ce battage médiatique comme tu dis.
    Important, mais pour qui ? THE question !!

    L’amour cela se construit constamment et pas sur commande. Pas besoin de visibilité sociale.
    Mais quand il s’agit d’amour de confort, social, habituel, conventionnel, cela ne peut pas gêner justement…La Saint-Valentin est donc finalement célébrée par des tas de gens, à qui cela ne pose aucun problème de sincérité.

    Merci d’avoir osé mettre “les pieds dans le plat”. Pas étonnant d’ailleurs !
    Amitiés.

    Marie.

    • Hélène Hug 15/02/2014 at 10:25 - Reply

      Bonjour Marie,

      Tu pointe là un sentiment de taille : la sincérité ! Combien de personne sont véritablement sincères ? je déteste l’hypocrisie organisée des médias qui ne pensent qu’à remplir leurs caisses.

      Bon une note positive : même si l’Amour se construit avec Amour comme un jardin aux mille fleurs, il est agréable d’avoir des jours spéciaux qui nous rappellent le bonheur d’aimer.

      Un vrai plaisir de mettre les pieds dans le plat 😀 !

  2. Alexandra Florence 14/02/2014 at 12:39 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Tu as mis le doigt sur ce qui m’agace profondément dans la société dans laquelle nous vivons. Nous n’avons jamais “fêté” la Saint-Valentin parce que nous n’avons pas besoin d’attendre ce jour pour nous dire que nous nous aimons. Les petites attentions entre nous se font régulièrement tout au long de l’année.

    Une fois de plus, tout cela n’est que du pur commercial pour pousser à dépenser et accessoirement pour entrer dans une “norme” sociétale (limite te faire culpabiliser si tu ne fêtes pas comme tout le monde).

    J’avais envie d’écrire un article en ce sens sur mon blog. Pour finir j’ai switché sur un autre aspect du sujet : la solitude.

    Merci pour cet article et bonne fête de Saint-Valentin … Nooon, pas taper !! 😀

    • Hélène Hug 15/02/2014 at 10:32 - Reply

      Bonjour Alexandra,

      Bravo d’avoir compris le fonctionnement d’un couple pour qu’il dure 😀 !

      “(limite te faire culpabiliser si tu ne fêtes pas comme tout le monde)” : curieux, j’ai souvent ressenti ce sentiment, surtout aux moment des fêtes de fin d’année.

      Très bonne idée comme sujet, la solitude 😉 Bon allez je m’en vais lire,

  3. cécile 16/02/2014 at 00:43 - Reply

    Hélène…lorsqu’aimer devient une raison de vivre, une question de survie qui se moque des conséquences, qui fait que des années après on n’ose penser à ce qu’on a été capable de faire, combien on a pu se ridiculiser ou se carpétifier, simplement par besoin d’aimer et de quémander un peu d’amour…on ne pense jamais au risque d’aimer. On n’a simplement pas le choix. On souffre, et c’est tout…et on fini par tomber sur quelqu’un qui en fait autant et qui aura tout autant le besoin d’être autorisé à aimer quelqu’un sans risque…

    • Hélène Hug 16/02/2014 at 11:19 - Reply

      Bonjour Cécile,

      Aimer comprend des risques mais ça vaut vraiment la peine.
      Bien sur il y a des amours malheureuses et on ne le sait jamais à l’avance. Pourtant j’ai envie de dire qu’aimer, ce n’est pas se “jeter” à la tête du premier venu, aimer à tout pris… ne conduit nul part. La réussite d’un amour dépend tellement de multiples paramètres…
      De quoi est-on capable par amour ? A tout !
      La vie est risque et sans risque, la vie manquerait de saveur 😀

  4. Sco!@couple routine 16/02/2014 at 14:42 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Je n’ai pas parlé de la Saint-Valentin sur mon blog cette année, car j’estime que la Saint-Valentin, quand on est en couple, c’est tous les jours de l’année! J’en ai parlé dans un article en 2012. C’est quand la Saint-Valentin? Tous les jours de l’année!

    Je crois, contrairement à ta réponse à Cécile, que même si «aimer comprend des risques, ça vaut la joie et non la peine» 😉

    Amicalement,

    Sco! 😆

    • Hélène Hug 16/02/2014 at 15:04 - Reply

      Bonjour,

      La Saint-Valentin tous les jours de l’année ? Ça me va tout à fait, c’est comme cela que je l’entend 😆 .

      Il y a des mots qui n’ont pas le même sens selon le contexte de leurs utilisations. J’aime bien ta conception d’utilisation des mots : aimer comprend des risques, ça vaut la JOIE 😀 .

      Merci Sco!

  5. Bonjour Hélène,

    En fait toutes ses fêtes multipliées et mises en avant, ne sont que du Marketing pour faire marcher le commerce!

    Alors que justement dans notre société, les valeurs de l’amour et de l’amitié sont mises à mal par les peurs et violences qui sont diffusées largement.

    Mais heureusement l’amour est plus fort que tout ! 🙂

    Bien amicalement,
    Christine

    • Hélène Hug 16/02/2014 at 16:26 - Reply

      Bonjour Christine,

      Tu as raison de dénoncer l’aspect marketing de ces fêtes.

      Malgré tout l’amour arrive au bout de tout comme tu dis ! 😀

      Au plaisir, Cristine,

      Amicalement,

  6. sylviane 16/02/2014 at 18:59 - Reply

    Bonjour Hélène

    La Saint Valentin est une fête très américaine et depuis des lustres et tout comme halloween cela est devenu subitement un truc français (aussi)

    Je n’ai personnellement jamais fête cela et honnêtement tout comme les autres “reines d’un jour” type mère grand-mère, père etc il me semble plus judicieux et plus franc de les fêter toute l’année

    • Hélène Hug 16/02/2014 at 19:24 - Reply

      Bonjour Sylviane,

      Tu m’apprends quelque chose, il ne m’était jamais venu à l’idée que cette fête était américaine.(lol) Je sens que je vais m’intéresser un peu plus avant aux fêtes des différents pays, histoire de comprendre d’améliorer ma culture !
      Fêter l’Amour au quotidien ou toute l’année comme tu le dis, tu as raison Sylviane et c’est bien plus intelligent et porteur… D’Amour !

  7. Bernadette GILBERT 17/02/2014 at 15:39 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Bien d’accord avec toi… Mais pas avec Sylviane ! La Saint-Valentin est bien une fête d’origine catholique, romaine et bien européenne. Les Américains en ont peut-être fait tout un folklore, ridicule, d’ailleurs, quand on sait que comme les amoureux sont moins nombreux (baisse du nombre de couples établis), on a décidé que la fête serait simplement celle de l’amour, de l’amitié, quel que soit les antagonistes ! En tous cas, avec ou sans Valentin, je pense que cette fête est une occasion de gros conflits tant les attentes sont élevées et un jour très commercialisé et tout à fait artificiel !
    A bientôt !

    • Hélène Hug 17/02/2014 at 18:22 - Reply

      Bonjour Bernadette,

      Vous avez toute les deux raison 😀 !
      C’était un fête païenne à l’origine qui est devenue une fête catholique au 3ème siècle.
      Saint Valentin est devenu le patron des amoureux qui été un prêtre martyrisé.

      Éloignons nous de tout ce battage médiatique et commercial pour nous concentrer sur l’essentiel comme tu le souligne : fêter l’amour et l’amitié 😆 .

      Amicalement,

  8. Dorian 22/02/2014 at 15:12 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Ces fêtes sont peut-être commerciales c’est vrai. Mais c’est aussi bien pour faire tourner l’économie !

    Et puis je ne suis pas d’accord sur le fait d’attendre le jour J pour faire plaisir. Je pense plutôt que ces jours sont l’occasion de faire quelque chose de différent. Ce sont les jours qui nous poussent à l’action. Et en soi, je trouve cela bien même si on peut toujours en dire du moins bien.

    Bien amicalement,
    Dorian

    • Hélène Hug 22/02/2014 at 21:51 - Reply

      Bonsoir Dorian,

      Sure que l’économie a besoin de tourner 😀 !
      Du même avis que toi sur le fait sur le fait de ne pas attendre le jour J, quand on aime, c’est tous les jours. Tu vois ce soir, deux parents amoureux sont sortis et m’ont laissé leur petite fille. Du bonheur pour eux et aussi un grand bonheur pour moi 😀 .

      Bien amicalement,

Laissez un commentaire