Pensée positive : comment la comprendre

Accueil - Cerveau & Créativité - Pensée positive : comment la comprendre

Pensée positive : comment la comprendre

Pensée positive, comment la comprendre : Hier soir j’ai écouté longuement un ami me raconter l’histoire qui lui est arrivé dernièrement. Voulant rendre service, il a avait prêté son téléphone portable à un inconnu dans l’embarras, loin d’imaginer ou cela allait le conduire. Le résultat : il s’est fait agresser : plus de téléphone portable, quelques points de sutures, un désarroi avec le moral dans les chaussettes . Merci à cet ami de m’avoir inspiré cet article. Je ne reprendrai pas l’histoire de son agression ne souhaitant pas entrer dans les détails ici. Mais j’ai plutôt envie de partager mes réflexions devant son arrêt sur quelques réflexions sur la pensée positive que j’avais jetées sur mon paper-board. (Heureusement, je n’avais pas de grand secret d’écrit (humour)). Une phrase l’a interpellé voir, plutôt deux :” La pensée positive c’est quoi ?” Et puis une autre : “comment vient-elle…état d’esprit“. Et bien oui, c’est quoi la pensée positive ?

Pensée positive ou négative

Celles-ci conduisent à des réalisations hors du commun, (en bien ou en mal) notre esprit à une puissance inimaginable. savez-vous que :  une personne moyenne traite jusqu’à 60.000 pensées par jour. Cela représente le nombre de pensées traversant notre esprit au cours d’une journée. Il est également intéressant de noter que 90 % de ces pensées sont au niveau du subconscient. Nous ne savons même pas consciemment que nous avons ces pensées. Imaginez : 60 000 pensées sur 18 heures (je compte sur 6 heures de sommeil) de veille par jour, cela fait 3 333,33 pensées par heures soit 55.55 pensées par minute, presque une pensée par seconde.

Les pensées subconscientes sont automatiques. Elles sont produites sans aucun effort ni contrôle de notre esprit conscient. Notre subconscient fonctionne comme un pilote automatique : les pensées courent telle une voiture de course sur son circuit. C’est aussi notre subconscient qui stocke nos souvenirs, nos histoires, nos émotions et nos expériences comme dans un classeur.

Afficher une vitrine

Imaginez notre subconscient : il est comme une immense bibliothèque avec des kilomètres de rayons. Ainsi, consciemment, nous pouvons afficher un sourire sur notre visage… afficher une vitrine quoi…Vous savez, donner à voir une image de vous irréprochable, de quelqu’un toujours au mieux de sa forme, toujours bonne mine (bon oui, il y a encore la à matière pour un ou des articles) , mais voila, vous pouvez aussi avoir stocké dans votre subconscient un traumatisme  qui affectera ce que vous êtes, chacun n’y verra que du feu, la vitrine est sauvée, sauf vous.

Oui mais…A cet égard, c’est le subconscient qui stimule et affecte les modèles positifs ou négatifs des comportements fondés sur ce qu’il a stocké. Et oui, tout ce que vous vivez s’imprime de façon indélébile dans votre esprit. Toutes vos pensées restent inscrites dans votre subconscient comme les livres sur les rayons d’une bibliothèque.

Pensée positive ou négative : nettoyer ses étagères

Changer notre regard sur la pensée positive:

Le temps de la pensée positiveChanger un état d’esprit négatif en un état d’esprit positif est appelé modification cognitive. Afin de changer un état d’esprit négatif en un état d’esprit positif, les modes de pensées sont consciemment reconditionnés pour qu’ainsi un nouvel état d’esprit puisse être établi.

Ce n’est pas chose facile, il faut de sérieux efforts conscients pour le faire. Remplacer la pensée négative par la pensée positive est un acte de peine conscience pour la survie de chacun d’entre nous.

Invitation de nettoyage de vos étagères :

Rangement des pensées

Remplacer les pensées négatives par les pensées positives. Veuillez lister tout ce qui vous passe par la tête concernant vos pensées négatives sans aucun jugement sur un support dont personne n’aura connaissance que vous même, ceci est très important et doit être gardé secret, rien que pour vous.

Puis remplacer par son contraire toutes les pensées négatives par des pensées positives, noter même si vous ne l’avez pas intégré, mettre en place de nouvelles façon de penser demande du temps, c’est comme faire connaissance avec un nouvel ami, il y a un temps d’adaptation, d’ajustement… Et puis justement, j’ai besoin de votre avis sur la façon de gérer les pensées négatives et de leur transformation en pensées positives, qu’elles expériences en avez-vous ? Avez-vous des tuyaux ? Ne possédant pas la science infuse, il y a sûrement des idées auxquelles je n’ai pas pensée concernant le concept de la pensée positive.

2016-11-23T20:38:33+00:00 Par |Categories: Cerveau & Créativité|Tags: |21 Commentaires

21 Commentaires

  1. zenie 26/09/2013 at 04:43 - Reply

    Bonjour Hélène, je travaille sur mes pensées depuis longtemps car j’ai compris que c’était elles qui faisaient la pluie et le beau temps à l’intérieur.

    Connais tu la méthode Ho’oponopono ? Je n’utilise plus que ça maintenant.
    Si tu ne la connais pas, je t’invite à acheter un petit bouquin dessus, par exemple celui de Luc Bodin et Marie-Elisa Hurtado-Graciet qui coute moins de 10 euros ainsi qu’un autre qui s’appelle zéro limite de Joe Vitale qui existe aussi en format poche.
    C’est une méthode simple que tu pourras pratiquer tous les jours pour nettoyer tes pensées.

    zenie

    • Hélène Hug 26/09/2013 at 17:21 - Reply

      Bonjour Zénie,

      Merci de me faire connaitre la méthode Ho’oponopono que je ne connaissais. Tu dois avoir des étagères bien propres et bien rangées.

      Voici le lien pour télécharger de l’ebook gratuit que j’ai trouvé sur ce site .

      J’espère rendre ainsi service pour ceux qui le souhaitent.

      Je vais rendre aussi visite à “zéro limite”

      Merci Zénie,

  2. Marie 26/09/2013 at 06:08 - Reply

    Bonjour Hélène,

    Bien l’image de la bibliothèque à ranger !

    C’est la fonction du mental que de produire des pensées, on ne peut pas lui en vouloir.
    A nous de ne pas nous identifier à elles, de ne pas nous illusionner. Ce ne sont que des pensées. Dictées par nos conditionnements.

    Le mieux est de les observer, de les laisser passer. Cela rend calme.
    Qu’elles soient négatives ou positives, elles ne sont que le fruit de notre ego.
    La vraie créativité dans notre vie est issue au contraire de l’espace de non-pensée.
    De la conscience elle-même.
    Et lutter contre une pensée ne fait que la renforcer. C’est artificiel.

    De toute manière le positif n’existe que si le négatif existe.
    C’est du domaine énergétique.
    Le jour peut-il exister sans la nuit ? Pourquoi lutter contre le négatif ?
    Il existe et c’est heureux, sinon pas de vie.
    Le problème c’est de croire à nos pensées. Donc de les entretenir.

    Les grands propulseurs de la pensée positive ne semblent pas mener des vies bien harmonieuses en profondeur, ni laisser derrière eux beaucoup d’harmonie…

    Tu voulais que l’on réfléchisse ?!!
    Merci d ‘avoir mis le doigt sur ce grand commerce qu’est la pensée positive.

    Amicalement.
    Marie.

    • Hélène Hug 26/09/2013 at 17:35 - Reply

      Bonsoir Marie,

      Bien vu de souligner l’impact de nos conditionnements sur nos pensées.
      Tu semble bien maitriser ce sujet. Prendre du recul et regarder nos pensées en spectateur, les laisser venir et rester neutre sans se laisser démonter.

      Certes on ne peut pas traiter la pensée positive en l’isolant du reste.

      Comme tu dis ce n’est pas ceux qui prônent celle-ci qui sont les plus heureux. Il y a la vitrine comme je le disais plus haut dans l’article, ca ne fait pas tout. Et puis c’est quoi une belle vitrine sans rien derrière ?

      Positif-négatif, sans ces deux opposés pas de vie, oui tu as raison.
      Bon alors, je suis d’accord, n’écoutons pas nos pensées, sauf les meilleures tout de même…et entretenons celles-ci.

      Merci Marie,

      Amicalement,

  3. Tarik HANNANE 26/09/2013 at 17:00 - Reply

    Bonjour Hélène,
    Excellent article. L’astuce qui consiste à remplacer des pensées négatives par des positives fonctionne bien. Je peux en témoigner.
    Merci Hélène pour cet article encore une fois très pertinent.
    Tarik

    • Hélène Hug 26/09/2013 at 17:44 - Reply

      Bonjour Tarik,

      Bien sur que ca fonctionne sinon je n’en parlerais même pas.Si seulement je pouvais trouver un moyen de mieux le faire comprendre autour de moi, le quotidien serait plus agréable, ces personnes ne perçoivent même pas qu’elles se rendent malheureuses et ennuient l’entourage.

      Merci Tarik pour vôtre visite sympathique.

  4. Jean-Luc (de Moralotop) 28/09/2013 at 04:17 - Reply

    Si l’on croit échouer à un examen, on met en place les conditions d’un échec, en effet.

    Simplement parce qu’on ne fera pas ce qu’il faut pour réussir, qu’on échouera donc, validant ainsi ” qu’on avait bien raison” de croire que ça ne marcherait pas.

    Ceci pour dire que oui, la pensée positive est nécessaire, indispensable mais… insuffisante.

    Elle est parfois un frein à la réalité et on l’explique de manière si positive que cela en devient une caricature…
    Improductive.

    Je pourrais développer pendant des pages sur ce thème qui me parle, tel n’est pas le lieu.

    En résumé Hélène, oui, cent fois oui à la pensée positive… à condition de la dépasser, d’aller plus loin.

  5. Hélène Hug 28/09/2013 at 09:16 - Reply

    Bonjour jean-Luc,

    Si tu as la plume, plutôt les doigts qui te démangent, fais-toi plaisir 😉 .

    Pour ta première idée, je confirme pour l’avoir expérimentée.

    Le contraire est aussi vrai, se mettre en position de gagnant, en puisant au fond de soi ces forces incroyables qui nous habitent tous, en les acceptant comme des moyens puissants nous permettant de nous réaliser…Alors oui, la pensée positive dans ce cas conduit au dépassement de soi.

    Moins réducteur expliquée de cette façon 😆 ?

    Aller plus loin que la simple pensée positive…tu as mille fois raison Jean-Luc !

    Merci d’élargir le débat,

  6. Philippe 28/09/2013 at 22:04 - Reply

    Bonsoir Hélène,
    Merci pour ton article, tu as raison il faut mettre de l’ordre sur nos étagères car nous nous laissons trop souvent “contaminer” par les pensées négatives ou tout simplement la pensée discursive qui nous envahit en permanece et pollue l’action dans l’instant présent.
    De mon côté, ce qui fonctionne pas mal pour moi et contribue à me rendre “un peu moins pollué par les pensées négatives”, c’est la méditation Zen, on se concentre uniquement sur le fait de compter nos expirations (de 1 à 10 et ainsi de suite) … et c’est comme si on enlevait de la poussière à une plante, la fraîcheur et la disponibilité reviennent ! 😉
    A très bientôt. Bien amicalement

    Philippe

  7. Hélène Hug 28/09/2013 at 22:23 - Reply

    Merci Philippe de ton retour en force parmi nous.

    Ce soir ou plus tôt ce matin, la pensée positive m’habite car ton retour est signe quelque part de renouveau.

    L’on subit tous une opération, sans doute moins spectaculaire sur le plan physique mais tout aussi importante
    sur le plan psychique. Bon un peu compliquer d’expliquer en quelque mots ici.
    Sans doute dans un article, oui, c’est une idée.
    Merci de m’avoir inspiré cette idée.
    Yes pour la respiration zen.

    Bien amicalement,

  8. sylviane 30/09/2013 at 09:46 - Reply

    Bonjour Hélène

    Je comprends ce que veux dire Jean-Luc cad pensée positive oui mais agir aussi car les choses ne viennent pas seulement en pensant à elles. La pensée positive c’est ausi se demander ce que cette mésaventure (par exemple celle de ton ami et de son portable) vient nous enseigner, pourquoi est-ce que ça m’arrive ?

    Le travail sur les pensées est à la base de tout travail sur l’auto-estime car ce sont ces fichues pensées n fois répétées qui deviennent des croyances et nous bousillent la vie, alors oui être attentifs à ce qui consciemment nous passe par la tête aura des répercussions inimaginables dans notre vie

  9. Hélène Hug 30/09/2013 at 16:48 - Reply

    Bonjour Sylviane,

    Et oui pourquoi est-ce que ca m’arrive ? La pensée positive est un état d’esprit relié à son estime de soi. Si son estime de soi est abimée suite à un échec par exemple, une déception…

    La pensée positive ne sert pas à grand chose, non que je la nie, mais un travail de reconstruction de son estime est nécessaire.

    Rien n’arrive seul, je me souviens d’une période bien lointaine maintenant, ou il m’arrivait toujours quelques bricoles, en fait c’était mon état d’esprit qui m’attirait ces ennuis et pourtant je “croyais” pratiquer la pensée positive. Ah ses croyances bien ancrées et enfouies au plus profond de soi provoquant des catastrophes et nous bousillant la vie comme tu le dis Sylviane.

    Merci de rappeler cette vérité.

  10. Sco!@couple routine 03/10/2013 at 01:06 - Reply

    Bonsoir Hélène,

    Tu sais ce que j’ai appris dernièrement et j’ai trouvé ça drôlement intéressant au sujet des pensées positives. Ce n’est pas facile de rester focaliser sur la pensée positive quand ce n’est pas dans notre nature, parce que c’est le coeur qui domine sur la pensée.

    Il y a bien sûr le subconscient qui emmagasine toutes sortes de choses qu’il nous renvoie si gentiment, mais le coeur est aussi très important. Je n’en dirai pas plus. C’était pour piquer la curiosité. Moi,en tout cas, cette information a allumée une lumière. Le coeur est plus important que la tête en matière de pensée! 💡

    Amicalement,

    Sco!

    P.S. Il y a aussi Ho’oponopono pour nettoyer les pensées inconscientes et conscientes.

  11. Hélène Hug 03/10/2013 at 21:11 - Reply

    Bonsoir Sco!,

    Bon je crois qu’il y a un début de réponse dans l’article que je viens de mettre en ligne.
    Attraper au vol tout ce que la vie nous offre et en faire à notre façon un bouquet de pensées positives…Mon âme de poète s’envole, oui le cœur nous guide dans nos pensées.

    C’est quoi notre nature ? Nous naissons tous à peu près identiques quant à nos pensées au début de notre vie, enfin c’est ce que je pense.
    La vie que nous vivons tout un chacun nous façonne et quand nous devenons vraiment conscient de ce que nous sommes, alors il est possible de changer nos pensées.

    Je ne prétend surtout pas de posséder la science infuse, je fais fonctionner mon bon sens, ça vaut ce que ça vaut?

    Amicalement et au plaisir,

  12. […] un petit article tout en douceur pour éclairer votre quotidien de pépites de bonheur et de pensées positives. Cultivez votre joie de vivre grâce à ses précieux conseils tout en […]

  13. Claude 09/11/2013 at 16:48 - Reply

    Remplacer une pensée négative par la pensée positive opposée, ça marche souvent… mais il arrive qu’on soit tellement imprégné de négatif concernant une situation, que ça soit douloureux, et qu’on finisse par laisser tomber. Sinon, il n’y aurait pas tant de gens qui “préfèrent” garder une maladie grave, ou continuer à galérer financièrement plutôt que d’expérimenter des solutions alternatives, même quand on leur propose gratuitement.

    Ce qui a souvent marché pour moi (et pour d’autres), c’est de me répéter “Il est peut-être, peut-être, envisageable que “telle chose” que je souhaite se réalise”; les “peut-être” tombent alors progressivement, et la pensée vraiment positive peut alors s’installer sans plus susciter de résistances.

    Sinon, avec l’EFT, on peut être aussi négatif, stupide et râleur, que notre cerveau le veut sur le moment … à condition bien sûr de tapoter en même temps des points d’acupuncture qui déstressent.
    Et après, les phrases qui nous viennent s’améliorent, on commence à se détendre. Je n’ai pas toujours vu la vie en rose, loin de là, et cette technique m’a aidée à enlever beaucoup, beaucoup de “nuages noirs”.

  14. Hélène Hug 09/11/2013 at 17:25 - Reply

    Coucou Claude,

    L’idée (si j’ai bien compris ce que tu exprime ici)est d’y aller progressivement avec son esprit.
    Le but serait d’habituer notre cerveau à un autre mode de pensée. C’est bien vu.

    Merci de rappeler les points d’acupunctures, je me demandais justement qui avait bien pu m’en parler pendant la Web2Connect, c’était toi ;-)!

    Merci pour ton bon sens,

    Amicalement,

  15. Claude 10/11/2013 at 16:06 - Reply

    Bonjour Hélène
    Oui, il s’agit bien d’habituer notre cerveau à un autre mode de pensée : autrement, on renforce nos résistances et on aggrave les choses, à mon avis. Il me semble que c’est pour ça que tant de gens se moquent de la méthode Coué et de tout ce qui y ressemble : ils ressentent que si ils essaient, leurs programmations négatives refoulées vont jaillir comme un volcan et que ça va être douloureux.
    Je parle de tout ça de façon détaillée dans 3 articles qui commencent par celui-là : “La pensée positive, ça marche vraiment ? ” http://j-aime-l-eft.jimdo.com/2013/05/24/i-la-pensée-positive-ça-marche-vraiment/ ( c’est pratique d’avoir un blog 😉 , on n’a pas besoin de redire ce qu’on a déjà écrit…)

  16. Hélène Hug 10/11/2013 at 19:36 - Reply

    Bonsoir Claude,

    Changer ses modes de pensées peut être difficile au début de son entrainement.
    c’est comme les bonnes intentions prises en début d’année par exemple, au début on se dit chouette mais au bout de quelques jours on se décourage et on laisse tomber faute de volonté suffisamment affirmée.

    Gérer son volcan (j’aime bien ton image)demande de la maîtrise dans la gestion de soi. Idée à approfondir 💡 .

    Amicalement,

  17. NathaLYS 02/12/2013 at 19:12 - Reply

    > MERCI pour cet article Hélène ! 🙂

    “Nous devenons ce à quoi nous pensons tout le long du jour.”

    La pensée, qu’elle soit positive ou négative est créatrice, voilà pourquoi il convient de bien l’ordonner. (Cette dernière a également une influence sur notre comportement).
    C’est un thème qui me parle, mais je ne vais pas faire trop long, aujourd’hui… comme on vient de se connaître. 🙂

  18. Hélène Hug 02/12/2013 at 19:45 - Reply

    Bonsoir Nathy,

    Pas de problème, tu peux t’exprimer, ici chacun reste libre de son expression.
    C’est par le partage de nos expériences que nous nous enrichissons.

    La pensée est créatrice, oui, et aussi du côté négatif hélas.
    C’est vrai que penser “pensée créatrice” me connecte plus sur du positif, mais il y a aussi le côté négatif…auquel il faut rester vigilent.

    C’est comme une pile avec le pôle (+) et le pôle (-), il faut un équilibre.

    Amicalement,

Laissez un commentaire