Sortir de sa zone de confort avec Jonathan le goéland

Accueil - Éducation & enseignement - Sortir de sa zone de confort avec Jonathan le goéland

Sortir de sa zone de confort avec Jonathan le goéland

Sortir de sa zone de confort avec Jonathan Livingston le goéland comme guide. Un ami m’a offert, voici 28 ans, un petit livre de 124 pages. J’ai l’impression que c’était hier. C’est l’histoire extraordinaire d’un goéland pas comme les autres, d’un goéland hors norme. L’immense message de ce petit livre reste intact, comme un cri de vérité d’un appel urgent pour nous secouer dans notre sommeil :

« Exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être ».

Les raisons de vivre de Jonathan le goéland sont : apprendre, progresser et être libre. Sa quête passe par des chemins douloureux certes, mais combien payants. Sortir de sa zone de confort l’a conduit vers l’impossible. Il a su devenir son propre maitre pour enseigner à son tour.

Sortir de sa zone de confort avec Jonathan le goéland

En revisitant mes écrits pour améliorer mon style, à la recherche d’une idée, Jonathan le goéland se pose sur le bord de mon inspiration. Hasard ? Je n’y crois pas. Cette aventure me conduit vers des chemins déjà visités. Je croyais que Jonathan n’avait plus rien à m’apprendre : faux et archi faux.

Ce petit ouvrage nous enseigne l’art de nous dépasser, l’art de faire émerger nos formidables pouvoirs. Mais se dépasser demande de sortir de sa zone de confort. Pas toujours facile et parfois douloureux, mais oh combien passionnant quand la curiosité nous pousse à ouvrir la porte de nos possibilités.

  • Prendre la vie comme elle vient

« L’excellence dans la routine c’est savoir  se contenter des rudiments de la vie pour survivre »

  • Accepter d’être rejeté

« La quête de la connaissance peut conduire au bannissement de l’entourage »

  • Accepter la traversée du désert

« Assumer d’être dans le hors norme, c’est accepter la traversée du désert »

  • Accepter de bousculer les idées reçues

« Croire en soi au risque de déranger les idées bien ancrées de son esprit »

  • Savoir assumer sa différence

« Se sentir différent et savoir l’assumer »

  • Aller au bout de ses rêves

« Briser ses chaînes pour aller au bout de soi »

  • Devenir mettre à son tour

« Etre reconnu en tant qu’expert et à son tour enseigner »

Ces 7 principes sont tirés de l’enseignement de Jonathan le goéland.

Sortir de sa zone de confort est une aventure passionnante. mais cela exige de vaincre nos difficultés à : 

  • Dominer sa peur et laisser les futilités au placard
  • Apprendre encore et encore
  • Vivre pour soi et non pour les autres
  • Accepter une vie en solitaire parfois
  • Appréhender ce choix de vie pour rester connecter à soi

Sortir de sa zone de confort n’est pas si compliqué quand on écoute sa petite voix. Si Jonathan s’est posé sur le bord de mon inspiration, c’était pour raviver mon énergie. Ce rappel de sa part est comme un soutien dans ce que j’entreprends actuellement.

Jonathan me susurre son refrain préféré : 

« Apprendre, c’est découvrir ce que tu sais déjà »

« Faire, c’est démontrer que tu le sais ».

« Enseigner, c’est rappeler aux autres qu’ils savent aussi bien que toi. Vous êtes tous apprenants et enseignants. »

« Ta seule obligation en n’importe quelle vie est d’être vrai envers toi-même. »

Sortir de sa zone de confort donne plus de satisfaction que de rester dans la peur, l’ennui et la colère. Laissez donc cela aux gens ordinaires et ennuyeux. Vous valez bien mieux.

Une petite histoire pour donner raison à Jonathan ?

Lors d’une période douloureuse, j’ai quitté la stabilité financière et sociale pour donner vie à mes ambitions. Je ne voulais plus mourir à petit feu.

Savoir sortir de sa Zone de confort

Comme le goéland, j’ai quitté le nid pour donner vie à ce qui dormait en moi. Je commençais sérieusement à étouffer, il devenait urgent d’agir pour me maintenir en vie. Le prix à payer : j’ai été exclue de la communauté et mise au ban des accusés. Mon entourage n’a pas compris et a souffert. Bien sur, j’ai connu la traversée du désert comme Jonathan le goéland, avec courage, j’ai fait face et me suis affirmée dans mes choix. Je n’ai jamais eu à le regretter.

Une confidence : un de mes enfants a bien connu ce parcours du combattant, cette traversée du désert. « Si je continue sur cette voie, autant me jeter sous un train », aveu que j’ai recueilli avec empathie et confiance. Laissant derrière lui la stabilité de l’emploi, écoutant sa voix intérieure, il a bravé tous les obstacles pour atteindre son rêve. Il a essuyé bien des critiques pour finalement forcé l’admiration pour sa réussite professionnelle et sociale.

En conclusion : soyez juste et honnête avec vous-même.

Sortir de sa zone de confort n’est certes pas confortable. Mais apporte de grandes satisfactions : bonheur, réalisation de soi, dépassement de ses limites. C’est le meilleur antidote pour lutter contre l’étouffement de soi.

Quelques citations pour sortir de sa zone de confort avec Jonathan :

« Tu es toujours libre de changer d’idée et de choisir un futur ou un passé différent.»

« Applique la vérité, ton obligation : apprends et donne seulement ton avis après. »

Partez en voyage avec Jonathan le goéland et soyez heureux.

6 Commentaires

  1. Clo 03/07/2016 at 13:07 - Reply

    Bonjour Hélène

    Merci pour ce merveilleux chapitre et combien vrai…

    Depuis les années 80 où les épreuves se sont accumulées, je me suis tournée vers cette philosophie de vie, ce qui m’aide à mieux supporter les difficultés qui se présentent dans ma vie.

    Merci d’avoir parlé de « Jonathan Livingston le goéland », merveilleux livre.

    Amitié.

    Clo

    • Hélène Hug 03/07/2016 at 13:16 - Reply

      Bonjour Clo,

      Merveilleux petit livre nous apportant de grands espoirs pour nous soutenir dans les épreuves.
      Le lire et le relire permet d’en tirer l’enseignement non compris à la précédente lecture.

      Chère Clo, bon dimanche, un grand merci et à bientôt,

  2. Sylviane 03/07/2016 at 13:10 - Reply

    Bonjour Hélène

    Un petit livre mais vraiment plein de richesse car il nous emmène avec ce brave oiseau vers des contrées qui souvent font peur , il est tellement plus confortable de ne pas sortir de sa zone de confort et après de se … plaindre car j’ai vu que beaucoup de ceux qui restent benoitement toujours dans leur petit coin disent qu’ils n’ont pas eu de chance; que la vie n’a pas été douce pour eux … bref ils s’installent dans une victimite confortable et n’en sortent pas; accusant le sort et les autres de leurs malheurs. Brave Jonathan que de belles leçons tu nous donnes

    • Hélène Hug 03/07/2016 at 13:15 - Reply

      Merci Sylviane de pointer du doigt ceux qui se plaignent sans jamais se bouger le popotin pour changer quoi que ce soit dans leur existence. C’est vrai que c’est plus facile de rester dans ce que l’on connait, mais cela ne nous rend pas plus heureux hélas.

      1- Passer la période d’intégration des moments difficiles, développer une philosophie de vie aide à rester plus serein.
      2- Jonathan nous montre le chemin pour se dépasser et en tirer de grandes satisfactions. Savoir sortir de sa zone de confort est un art de vivre pour se sentir mieux après.

  3. Claude 03/07/2016 at 16:33 - Reply

    Bonjour Hélène

    J’ai vu et revu le film de Jonathan le Goéland des dizaines de fois, au moins certains passages; et lu le livre, 2 fois « seulement ». Magnifique, et tellement inspirant.

    Merci pour ton article. Je t’embrasse. ????

    • Hélène Hug 03/07/2016 at 16:41 - Reply

      Bonjour Claude,

      Tu es toi aussi en pays connu ! C’est fou comme une histoire peu nous inspirer durant des années et sans cesse y découvrir quelque chose de nouveau. Ou plutôt que nous finissons par comprendre.

      Je t’embrasse

Laissez un commentaire