La peur de parler en public : la vaincre est possible

La peur de parler en public : la vaincre est possible

La peur de parler en public te pétrifie ? Tel tu parles, tel tu es. Si tu as peur de parler en public, c’est que tu as peur de toi. Tu ne te fais pas confiance. Tu es pétrifié par le doute et le manque de confiance en toi. Tu n’as aucune confiance en tes capacités à t’imposer face à un public, par exemple quand un oral d’examen se pointe à l’horizon. Et si il y avait des solutions ? La peur de parler en public peut être vaincue. Lire la suite

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité

La peur de parler en public

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité n’est pas un exercice facile pour celui ou celle qui souffre de la phobie de parler en public. Parler en public s’apparente aussi à parler avec ses proches en toute intimité. Facile à première vue. Oui, mais parfois selon le contexte, cette parole reste difficile comme enfermée dans un carcan. Carcan de l’éducation reçue durant l’enfance !

Combien de fois ai-je entendu : « tais-toi », « tu n’as rien d’intéressant à dire », « tu n’es rien », et j’en passe et des meilleures… phrases assassines creusant leurs chemins comme le vers pourrissant la pomme… Ce genre d’éducation est destructrice et n’est surement pas porteuse d’estime de soi et de confiance en soi solide. Comment se sortir de ces chemins destructeurs et oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité ?

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité

Le chaudron… Pour moi le chaudron ou bouillonnait la parole était synonyme d’enfer. A force d’entendre que je devais me taire, j’ai fini par intégrer cette notion du silence. Enfin presque. Mon caractère quelque peu rebelle est venu à mon secours. Je dois vous avouer que la bataille était rude. D’un côté, je devais me taire puisque j’en avait reçu l’ordre. De l’autre côté, ma personnalité m’intimait de m’exprimer. Cette prise en otage entre deux feux, c’était l’enfer. Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité, ça devient vraiment compliqué ! En ce qui me concerne, comment m’en suis-je sortie ?

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité est devenu mon combat

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalitéMa survie en dépendait. Rester carpette, conforme aux instructions reçues pendant l’enfance, ou bien laisser émerger mes possibilités sans limite pour m’exprimer ? Le combat a été rude, très rude. Ce qui m’a sauvé, c’est mon côté rebelle qui refusait de croire que je n’avais rien à dire, à exprimer ce que j’avais en moi… à crier que j’existais et que j’avais des rêves à réaliser.

Waouh, ça a bien failli me couter la vie tout cela ! Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité quand on vous a couper le sifflet, si j’ose m’exprimer ainsi… C’est une victoire envers celui qui à oser vous ôter la vie par sa demande insistante de silence. Voilà une première victoire envers l’ennemi. Assurément, mais à quel prix ? Au prix d’efforts pour dépasser ces limites imposées par l’éducation et laisser sa vraie personnalité émerger. Pas toujours facile. Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité demande du toupet pour oser accomplir ce pour quoi vous êtes destiné.

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité : message aux timides de la vie

Osez, Osez et encore Osez ! Ayez du toupet ! Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité ! Peu importe si vous vous plantez. L’essentiel est d’avoir essayé. Soyez comme l’enfant qui apprend à marcher. Recommencez sans cesse. Si vous êtes accro à un projet à réaliser, la prise de parole ne sera plus un obstacle. Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité en toutes circonstances deviendra un jeu d’enfant. La suite dans le prochain article ou je vais vous livrer mon expérience de terrain. Pour lire la suite et ne rien manquer, inscrivez-vous dans le formulaire au bas de cet article et vous recevrez, bien sur, le cadeau annoncé. A de suite !

La parole en public, comment la maitriser

La parole en public, comment la maitriser

La parole en public, vous connaissez ? Oui, surement car il n’y a pas de situation ou vous ne pouvez éviter de prendre la parole en public. Toutes les occasions sont bonnes pour prendre la parole en public. La parole en public fait peur à chacun pour de multiples raisons qui n’en sont pas. La parole en public est le lien pour toute relation avec autrui.

Qu’entend-on par prendre la parole en public ? Dire bonjour à son voisin que l’on rencontre, tiens en passant, il m’est arrivé de l’éviter (ce voisin) pour éviter de lui parler car me sentant trop stressée de ma journée. Ai-je eu raison ? Je ne sais. Dans ce cas de figure, le voisin aurait très bien compris je pense, que je lui dise : « pardon, je ne suis pas disponible ». Ou une phrase de ce genre. Mais non, je me suis mise en position de fuite. (Bon, je pense surtout que je ne voulais pas être désagréable)

La parole en public : outil indispensable pour vivre en société

Tous les jours, La parole en public est un outil indissociable au quotidien de chacun.  La parole en public vous habille chaque jour de votre aura, c’est à dire de ce que vous êtes, vous avec votre essence personnelle… Ça vous parle ? J’espère bien ! Avez-vous compris que votre prise de parole en public est le reflet de votre personnalité ? Prenez conscience de cette merveilleuse personnalité qui est la vôtre, pour la laisser émerger, vivre. Fini de vous comparer à qui que quoi… Fini d’avoir des complexes ! vous êtes tout simplement vous ! Merveilleux ! Votre personnalité a besoin de vivre au grand jour.

Oui, merveilleux car votre personnalité est unique. Facile à dire auriez-vous envie de me répondre, et pourtant…

Et pourtant si vous y regardez de plus près : combien de fois dans une journée avez-vous l’occasion de prendre la parole en public ?

  • Bonjour voisin, comment allez-vous ?
  • Chez le pharmacien : bonjour, je voudrais…
  • Chez le libraire : bonjour…
  • Chez le boulanger : bonjour, une baguette…
  • Chez votre épicier : bonjour… (quand vous arrivez à la caisse)
  • Au téléphone : salut Pierre, Bla… Bla… Bla…
  • Au boulot : bonjour collègue…
  • Au resto du boulot : bonjour… plat du jour… Merci…
  • En réunion : tellement passionné par votre sujet… Vous vous êtes dépassé !

La parole en public en toutes occasions

Autant d’occasions multiples de prendre la parole sans que vous vous en aperceviez. Pourquoi en serait-il autrement dans d’autres circonstances ? Pourquoi vous faire autant de cinéma quand vous vous trouvez dans des situations hors de votre quotidien ?

Peur de prendre la parole en publicQuelle différence cela fait-il de prendre la parole face à une personne ou face un public plus conséquent ? Prendre la parole en public pourrait s’apparenter à un sport d’endurance (lien vers un PDF avec plein de conseils pour réusssir toutes vos prises de parole) pour certaines personnes. Je le conçois tout à fait. J’ai encore en tête des souvenirs de situations ou la peur me paralysait. En sueur, les mains moites, la voix tremblotante, les jambes coupées. Jusqu’au jour où j’ai compris qu’il me fallait apprivoiser cette peur. Sacré boulot, faites un pas après l’autre. Pour commencer, cernez ce qui vous fait vraiment peur quand vous devez prendre la prise parole en public.

La peur d’être jugée, peur du regard de l’autre ? Peur de ne pas être à la hauteur ? Peur d’être ridicule ? N’avez-vous pas l’impression que vous vous sous-estimez ? Quelle valeur accordez-vous à votre personne ? Voici une petite introspection qui va vous révéler vos facettes à travailler.

La parole en public s’apprivoise

Réfléchir sur soi

« Connais-toi toi-même. C’est le commencement de la sagesse »

Socrate

« Qui domine les autres est fort. Qui se domine lui-même est puissant »

Lao Tseu

Appliquez ce merveilleux principe de Socrate. Vous connaissez-vous ? Faites déjà connaissance avec vous-même en vous apprivoisant. La parole en public vous fait peur car vous passez votre temps à vous comparer. Apprenez à vous dominer. Vous avez de quoi méditer sur chacune de ces deux citations, (une de Socrate et l’autre de Lao Tseu) pour commencer votre parcours. Bonnes réflexions constructives…A bientôt…

Vaincre la timidité par le courage et la maitrise des émotions

Vaincre la timidité par le courage

Vaincre la timidité : Rappelons les deux précédents principes abordés lors du dernier billet pour vaincre la timidité : Accepter ce que vous-êtes, c’est accepter votre personnalité qui est unique en ce monde. Cette attitude éloigne le spectre de la comparaison avec l’autre et vous donne la force toute naturelle d’aller vers autrui, sans vous soucier du qu’en dira-t-on.

” Il faut commencer par le commencement. Et le commencement de tout est le courage.”

Vladimir Jankelevitch

Vaincre la timidité par le courage moral et la maitrise des émotions

Le courage moral et la maitrise des émotions qu’est-ce ? D’après le dictionnaire : Fermeté du cœur, force d’âme qui fait braver les dangers, les revers et la souffrance avec constance.

Le courage c’est aussi savoir prendre son courage à deux mains :

Se décider malgré la difficulté, la peur, la timidité. Avoir le courage de ses opinions, les assumer, les manifester. Le courage moral aide à vaincre la timidité. « D’ailleurs se sont parfois les circonstances ou le simple réflexe de survie qui transforment les timides en héros. » Oui, vaincre la timidité demande du courage moral.

  • Développer son courage moral est primordial pour vaincre la timidité. Du courage, vous en possédez tous.
  • Surtout ne pas avoir honte de flancher devant autrui. C’est la preuve que vous êtes humain.
  • Oser est une question de courage et d’habitude. C’est l’habitude d’oser qui vous donnera la force de continuer pour vaincre la timidité.
  • Recherchez toujours la compagnie et les occasions de parler. Imaginez que vous êtes entouré de personnes comme vous cherchant à vaincre la timidité et c’est rassurant.
  • Prenez toujours l’habitude d’exposer vos idées (quand vous êtes sur de vous) toutes les fois que l’occasion se présentera. C’est un excellent exercice pour vaincre la timidité.
  • Avec courtoisie, agissez comme vous croyiez devoir le faire en tenant compte des circonstances et d’autrui. Suivez ce que vous dicte votre guide intérieur.
  • Ne vous en laisser pas imposer, sachez exactement ce que vous allez dire avec une attitude adaptée. Vous n’en serez que plus respecté.
  • Sachez graduer vos efforts, (Paris ne s’est pas construit en une nuit) vous les accomplirez sans trop de peine. Vos propres forces vont étonneront et vous donneront confiance en vous. L’essentiel est de persévérer, ne jamais lâcher.
  • Vaincre la timidité demande un plan d’action suivi avec courage et persévérance et jusqu’à dire qu’une certaine dose de culot aide à se surpasser.

Vaincre la timidité en apprenant à maitriser ses émotions

Se laisser envahir par un tsunami émotionnel n’a jamais aidé à vaincre la timidité, bien au contraire. Ce puit émotionnel a besoin d’être asséché par une attitude corporelle telle que : une démarche assurée, regarder droit dans les yeux, la parole ferme avec un débit posé.

Voici un truc pour vous aider à vaincre la timidité

Ce sera le dernier conseil du jour. L’idée est de détourner votre attention vers le monde extérieur plutôt que sur vous-même.

Au lieu de vous regarder agir, de vous écouter parler : intéressez-vous au sujet de la conversation.

Au lieu de vous enfermer dans vos sentiments et d’analyser sans cesse vos pensées, une astuce : apprenez à lire dans les pensées des autres. Observez-les. Chercher à comprendre leurs sentiments et leurs sujets d’intérêt.

Ne vous repliez pas sur vous-même au moindre heurt, n’imaginez pas des ennemis partout. En clair, ne soyez pas parano.

Vaincre la timidité n’est pas aisée, mais reste cependant possible. Sachez que chaque effort vous rapproche de l’aisance. Oui, le timide est seul face à lui-même, il souffre de son état, c’est la raison de sa détresse.Vaincre la timidité demande des efforts de sociabilité. En appliquant ces principes avec courage et persévérance, je suis sure que des résultats se feront rapidement sentir. Je sais de quoi je parle, je suis passée par là. C’est ma passion à mener à bien mes projets qui m’a aidée à vaincre la timidité. Oubliez-vous et foncez ! Bien sur vos réactions sont toujours les bienvenues.

Apprivoiser sa timidité pour enfin oser s’affirmer

Apprivoiser sa timidité

Apprivoiser sa timidité est possible, la première des conditions est d’accepter cette timidité pour  la faire sienne et la transformer en force. L’acceptation de ce que nous sommes est l’étape incontournable pour accéder à l’affirmation de soi. Une première piste : à personne affirmée, personne respectée ! En cet instant, intervient la loi du miroir. Pas de panique, je vais vous expliquer tout cela. En un éventail de recettes ici dévoilées, voici quelques une base incontournables aux ingrédients épicés de saveurs personnelles.

Apprivoiser sa timidité, pourquoi ?

Mieux vaut accepter sa timidité et en tirer sa force, sinon…

Que fait le timide en société quand il est amené à prendre la parole ? Il se surveille et ne s’affirme pas!

Quelle tendance à le timide en société quand il se trouve trop exposé ? Il se cache et ne s’affirme pas!

Quelle attitude adopte le timide pour échouer dans ces approches de contacts ? Il se juge et ne s’affirme pas !

Le timide passe son temps à se comparer, il est centré sur lui-même tant il souffre de ne pouvoir s’ouvrir aux autres avec sérénité. C’est un véritable calvaire.

Comment faire pour apprivoiser sa timidité et revivre en osant s’affirmer?

Savez-vous qu’être timide est une force par rapport à ceux qui ne sont pas timide et qui semblent tellement sur d’eux-mêmes ? Apprivoiser sa timidité en l’accueillant comme telle est déjà une première étape. Timidité : puits à richesses, vous êtes une richesse inestimable et vous l’ignorez !

Voilà de quoi vous réconcilier avec vos richesses personnelles.

Donc première étape : acceptez-vous comme vous êtes ! Facile à dire ? Je suis passée par là et je comprends tout à fait votre questionnement face à cette affirmation. S’accepter tel que l’on est, c’est croire en soi, donc en ses valeurs. Chaque fois ou j’ai douté de moi, j’ai échoué. Chaque fois où j’ai cru en moi, j’ai réussi.

Apprivoiser sa timidité c’est aussi mettre au panier son égocentrisme

Ou… son nombrilisme

 Apprivoiser sa timidité : pas de souci pour moi pour l'instantQuoi moi, centré sur moi ? Je vous sens quelque peu agacé mais je dis la une vérité que j’ai aussi vécue. Tellement centrée sur ma timidité, à me surveiller, à me comparer, à me juger que j’en oubliais de me projeter vers l’autre. Avec toutes ces pensées de timide, quand j’y pense, pas étonnant que je me sois ramassée quelques gamelles.

Deuxième étape : apprendre à s’oublier pour s’ouvrir à l’autre. Imaginez-vous devant un timide, quelle attitude auriez-vous envers lui ? Pour apprivoiser sa timidité, ça commence par s’intéresser à l’autre. S’ouvrir au monde pour se rendre compte que chacun de nous est un être infini très petit, vraiment très petit dans ce vaste, très vaste monde.

Cette vision de la timide que j’avais de moi à vraiment changée l’optique que j’avais de ce monde que je croyais fixée sur moi, comme si des caméras étaient fixées sur ma vie me stigmatisant dans ce que j’étais en tant que timide. STOP : ceci n’est qu’une image bien sûr. Le timide se fait beaucoup d’idées fausses par manque de confiance en lui.

Donc s’oublier soi permet de donner vie à ses infinies richesses pour enfin apprivoiser sa timidité

Suis pas timide, juste réservé ! Pour l'instant bien sur.Accepter ce que vous êtes, apprendre à vous oublier pour apprivoiser sa timidité sont les deux premiers principes à appliquer. Vont suivre d’autres principes tel que le développement de son courage mental pour faire face à ses difficultés, la maitrise des émotions et de comment les transformer à son avantage… Apprivoiser sa timidité n’est pas chose facile, j’en conviens. Mais n’est pas chose impossible, bien au contraire ! Voici la fin de ce billet, j’en profite pour vous demander si vous préférez des billets courts avec des suites comme celui-ci ou des billets plus longs traitant un sujet plus en profondeur. J’attends vos réactions avec bonheur ! Suis toujours ravie de vous lire.

Ah j’allais oublier : quel style dois-je poursuivre ? Selon mes lecteurs, certains apprécient un sujet traité un peu plus en profondeur et d’autres trouvent qu’il faut s’accrocher… A vous de me dire et surtout merci à tous !

La parole, puissant connecteur pour réussir sa vie/2

La parole, puissant connecteur

La parole, puissant connecteur à notre service. Avez-vous listé vos différents connecteurs positifs et négatifs demandés dans le précédent article : La parole, puissant connecteur ? Une pile a besoin d’être connectée à un pôle négatif et à un pôle positif pour fonctionner efficacement. Et bien pour une prise de parole équilibrée et réussie, c’est la même chose.

Les expériences accumulées dans le parcours de nos vies, sont comme les ingrédients d’un plat, ils rehaussent nos expressions orales et toutes les saveurs issues de nos expériences de vie prennent alors leur place, magnifiant notre personnalité. En fait toutes expériences apportent de l’eau au moulin de notre personnalité.

La parole, puissant connecteur pour affirmer sa personnalité

Pour en revenir aux connecteurs, sans doute avez-vous remarqué que vous avez autant de pôles négatifs que positifs. C’est ce qui fait votre personnalité. Alors pourquoi, pour certaines personnes, parler avec aisance semble insurmontable ? Il y a une raison à cela : savoir accepter son essence de vie et la laisser transparaître dans nos prises de parole n’est pas si difficile à la condition d’’accepter sa personnalité.

Acceptez-vous votre personnalité comme unique ? Je suis sûr que non. Je peux même affirmer sans trop me tromper que vous ne cessez de vous comparer à autrui et d’essayer de lui ressembler. Voilà, le morceau est lâché ! La comparaison est mortelle !

La parole, puissant connecteur, plat délicieux, si cuisiné avec art

La parole: connecteur éclairé pour une vie réussie

Alors, nous avons les ingrédients suivants : la comparaison, les connecteurs positifs, les connecteurs négatifs, les expériences de vie arrosées d’essence personnelle. Voilà de quoi concocter un plat délicieux digne de figurer dans les meilleurs guides gastronomiques. L’art de cette recette est de savoir transformer certains ingrédients un peu rudes en ingrédients indispensables de par leur saveur unique. C’est le cas ici, de la comparaison.

Voyons maintenant les proportions de cette recette : « La parole, puissant connecteur… »

  • 100 g de connecteurs positifs
  • 100 de connecteurs négatifs
  • 300 g d’expériences de vie
  • 300 g d’essence personnelle
  • 3 g de comparaison

Comment travailler le tout et obtenir un plat délicieux tout en couleurs et saveurs ?

Suivez le guide, la leçon de cuisine commence…pour la recette « La parole, puissant connecteur pour réussir sa vie »

Vous pouvez constater les proportions égales des connecteurs négatifs et positifs. Ces proportions ont leurs raisons d’être. Vérifiez votre liste, vous allez vous apercevoir que c’est à peu près 50/50. (Pas maso au point d’en être à 80%, voire 100% côté négatif j’espère ? Pa mégalo au point d’en être à 80% voir 100% côté positif ?) Puis analysez ces différents connecteurs. Les pôles négatifs et positifs se complètent, ce qui fait un excellent fond à notre recette. Pourquoi ?

  • N’avoir que des connecteurs positifs va transformer cette recette en bouillie infâme à la « Moi, je suis le meilleur qui se la pète », transformé en prétentieux et peu crédible. Plat indigeste peu recommandé pour l’auteur qui risque de perdre sa crédibilité en empoisonnant son auditoire en l’asphyxiant de son prétendu charisme.
  •  N’avoir que des connecteurs négatifs donne une recette qui n’est pas plus digeste que la précédente. « Moi, je ne suis pas capable de parler en public », balbutiements, panique, retrait de toute vie sociale avec la peur au ventre à la moindre sollicitation de prise de parole, panique et fuite.

Quel équilibre pour cette recette : La parole, puissant connecteur ?

La parole : connecteur puissant de vie pour réussirAvoir 50/50 pour chacun des connecteurs permet de trouver le juste milieu pour s’affirmer dans les prises de paroles avec un juste équilibre de nos forces et faiblesses. Ce juste équilibre a le pouvoir de faire émerger notre personnalité à notre avantage.

Nous en arrivons à l’ingrédient levure « expériences de vie », son rôle est de monter la pâte à son apogée ! L’expérience de vie servant de lien entre les connecteurs va rendre la pâte onctueuse à souhait. L’expérience de vie ainsi sublimer, aura l’irrésistible envie d’inviter les essences de la vie propre à chacun.

Nous en arrivons aux 3 g de comparaison, voici le sel donnant le ton à cette recette hors du commun. Le petit gramme de doute, aussi appelé tract, aussi appelé manque de confiance en soi. Le petit gramme indispensable pour nous rappeler ce que nous sommes : des êtres fragiles, sans doute… mais aussi des êtres forts capables de montrer notre meilleur tout en acceptant nos faiblesses qui en font le fondement de notre personnalité… unique.

La parole, puissant connecteur pour une recette de vie inoubliable

Pour conclure : réussir ses prises de parole demande l’acceptation sans condition de sa personnalité. Pourquoi toujours chercher à se comparer ? Chaque être existant sur cette planète à sa personnalité propre. S’accepter tel que l’on est une condition première de réussir ses prises de parole. Accepter sa personnalité est sans aucune mesure la première étape pour parler en public avec aisance. La parole : puissant connecteur liant connecteurs négatifs et positifs entre eux, puissance d’une recette inédite. Et vous, une idée sur le bien-fondé de cette recette inédite ?

La parole : puissant connecteur de vie positif ou négatif/1

La parole : puissant connecteur de vie positif ou négatif/1

La parole est un puissant connecteur pour se relier à l’autre. Dès la naissance, le nouveau-né se connecte au monde dès son premier cri. Le nouveau-né n’est pas encore capable de parler mais sait utiliser ses cordes vocales en criant, pour s’exprimer. Cette fonction est innée comme celle de respirer ou de téter.

Nous pouvons dire dans ce cas que l’expression des cris du nouveau-né incarne de puissants connecteurs positifs qui le relient aux siens, très positif…Tout cela !

Mais alors pourquoi, qu’arriver à l’âge adulte, la parole en public fait-elle peur ? Pourquoi certaines personnes souffrent-elle de phobie sociale ? Pourquoi certaines personnes ratent-elles toujours leurs examens oraux ? Pourquoi la prise de parole en groupe provoque anxiété et autres symptômes tout aussi handicapant? Pourquoi… Pourquoi… Les questions sont à l’infini.

Pendant les toutes premières années, l’enfant, en confiance, aura la parole spontanée, fluide. L’enfant très jeune, n’aura pas peur de s’exprimer. Alors que s’est-il passé durant toutes ces années d’apprentissage de la vie pour que la parole devienne bridée?

La parole : puissant connecteur de vie

La parole : au fil de son éducation, l’enfant a emmagasiné des injonctions, des étiquettes, des phrases malheureuses qui l’on marqué. Nous dirons dans ce cas, que l’enfant a fait connaissance avec de puissants connecteurs négatifs… Triste, ne pensez-vous pas ? Ces marques sont-elles indélébiles ?

La parole : connecteur positif

Le cerveau a enregistré les ordres reçus par « les éducateurs » pendant l’enfance. Voici juste une petite phrase que j’ai entendue maintes fois dans mon enfance : « Tu n’es rien », cette phrase enregistrée et bien ancrée dans les méandres de la mémoire ne peut pas donner vie à une parole assurée. La parole sera alors conforme à ce que le cerveau a enregistré.

Le cerveau est comme un ordinateur, programmé pendant l’enfance, il rejettera ses ordres tels qu’il les a reçus. La parole destructive dans cette petite phrase : « Tu n’es rien » en la laissant gravée telle qu’elle est, cette petite phrase va se déverser sournoisement dans toute prise de parole, puisque programmée dans la mémoire de celui qui l’a reçue.

La parole dans cette petite phrase : « Tu n’es rien », a fait son œuvre.

Pourquoi ai-je passé ma vie à avoir cette peur viscérale dès qu’il s’agissait de prendre la parole en public ? Que cela soit en réunion, lors d’examens oraux ou en groupe tout simplement.

Quand je parle de cette fameuse petite phrase : « Je ne suis rien », il semble évident que je fais référence à d’autres petites phrases toutes aussi meurtrières, destructives. La parole est tout aussi constructive que destructive.

Quand vous avez en tête que vous ne valez rien, bah oui, vous l’avez entendu toute votre sainte enfance ! Ce doit être vrai… Quand vous êtes tout neuf face à la vie, prêt à récolter les bienfaits de ceux qui vous enseignent, quand vous êtes prêt à gober toutes les sornettes de la terre, vous êtes mûr pour endosser le vêtement du nul que l’on vous a collé sur le dos, pas de votre faute, on vous a fait croire à des sornettes ! Si un jour, j’avais pu m’imaginer vous mettre en garde !

La parole, arrivée à ce stade, va vous en dire un peu plus sur la personne que je suis

C’est plus confortable de vous faire croire ces inepties que vous ne valez rien. C’est plus confortable de vous laisser dans le brouillard. Plus confortable … ! Allez, enfin une bonne nouvelle : le vêtement que vous avez endossé est devenu râpé, troué avec le temps. Il est temps d’en changer contre un tout neuf !

Le réveil : c’est par ici ! Vous n’êtes pas dans un cauchemar, je confirme ! Vous êtes seulement en train de vivre avec les injonctions de votre passé que vous prenez pour argent comptant.

La parole terrorrisante

J’étais une phobique de la parole en public, je l’ai déjà expliqué dans de précédents écrits. Le désir d’avancer dans la vie a été un moteur formidable pour dépasser mes peurs. La compréhension des rouages complexes du cerveau, de comment il fonctionne m’a permis de me dépasser. Bien sûr, je me suis entraînée encore et encore.

Qu’est-ce qui est le plus important ? De comprendre la complexité de notre cerveau ou de s’entrainer en se préparant mentalement, en ayant ses notes, un plan… En utilisant toutes les astuces possibles et inimaginables pour réussir ses prises de paroles ?

Ces deux aspects sont aussi important l’un que l’autre, je vais vous expliquer pourquoi : J’ai fait l’expérience de m’entrainer à la prise de parole. Mais force de constater, même s’il y avait des progrès, que j’avais encore des difficultés. Et que même, dans certaines situations, je régressait ! C’était infernal ! Une bonne nouvelle : ce n’est plus le cas, la parole s’est libérée. Comment j’ai fait ?

Voici un aspect fondamental à prendre en considération pour une prise de parole de qualité : la compréhension de soi, qu’est-ce qui fait ce que nous sommes ici et maintenant ? Par quoi avons été pétris durant toute notre enfance ?

Qu’en-avons-nous retenu ?

Êtes-vous arrivé à vous défaire de vos connecteurs négatifs ? Comment déjouer ces vicieux rouages ?

Autant vous dire qu’une introspection sur soi-même est nécessaire. Ça s’appelle faire un travail sur soi. La parole nous renvoie à ce que nous sommes. La façon dont vous vous exprimez est le reflet de ce que vous êtes. Si vous avez confiance en vous, la parole sera assurée, les mots utilisés sont aussi de puissants indicateurs de votre baromètre intérieur. Si vous manquez de confiance en vous, la parole sera hésitante.

Voici le temps de dépoussiérer la parole de tout connecteur négatif…

Avant de vous dévoiler la suite dans le prochain article, j’aimerai que vous commenciez un petit exercice :

Dites-moi si la parole est difficile pour vous. Ça vous dit de faire la liste par écrit de vos connecteurs positifs (tout ce que vous avez entendu de positif sur vous, pendant votre enfance) et de vos connecteurs négatifs (tout ce que vous avez entendu de négatif sur vous, pendant votre enfance) ? Ce début d’introspection est important pour comprendre comment vous fonctionnez. Ce premier bilan va vous permettre d’amorcer un sacré ménage pour vous acheminer vers la parole spontanée et assurée.

Parole Percutante fait son ramdam avec Phobie Sociale

Parole Percutante

Parole Percutante revient sur la scène pour taper du poing sur la table. Parole Percutante n’est pas du tout d’accord sur certaines méthodes d’éducations pratiquées par les adultes envers les enfants. Éducation rigide, report sur l’enfant de ses propres difficultés non résolues… C’est dans ce contexte un peu particulier que Phobie Sociale a pu s’imposer peu à peu, dans l’univers de certains enfants. Devenus de jeunes adultes, ces enfants ont gardé une confiance en soi bien fragile en s’alimentant de Phobie Sociale. Cette Phobie Sociale, bien trop contente de trouver un terrain favorable, se pourlèche les babines d’aise, s’installant confortablement dans la vie de Confiance en soi.

Parole Percutante est bien décidée à faire son ramdam

Parole percutante ne supportait plus que Confiance en soi se fasse ainsi malmener par Phobie Sociale :

Pouvez-vous imaginer le résultat d’une éducation « hors normes » sur la vie de Confiance en Soi ?

Parole Percutante met les pieds dans le plat en vous racontant cette histoire. Histoire vraie bien sûr, sans aucun artifice et riche d’enseignements. 

Confiance en soi, désireuse de se perfectionner et sachant très bien que rien n’est jamais acquit, décida de suivre une formation de prise de parole en public. Jusque-là, tout va très bien. Sa première intervention retient l’attention du formateur. Il complimenta Confiance en Soi sur sa façon d’amener le sujet et le tout avec une voix assurée. Jusque-là, tout va très bien.

Parole Percutante continue son histoire : la journée s’écoulait sans difficulté majeure dans l’expression orale et constructive avec les connaissances techniques. Confiance en Soi sentait sa confiance se consolider. A un tel point que lui vint l’idée, gonflée à bloc, de préparer une lecture pour le lendemain d’un de ses articles  et de le lire devant ce public.

La journée s’écoule apportant outils, conseils… et mise en situation… pour une parole plus assurée et bien à propos en toute circonstance. Confiance en Soi a même joué le rôle de Mr Le maire, lors d’une simulation avec ses administrés dans la gestion d’une crise sanitaire !

Parole Percutante continua :

Vint le moment pour Confiance en Soi de prendre la parole pour sa lecture promise. C’était la fin de la journée et aussi la fin de la formation. Belle clôture se dit Confiance en soi. Le formateur l’invite donc à s’exprimer :

Parole Percutante se lanceConfiance en soi se lève, être debout pour parler donne plus de poids à la parole et libère le souffle. Confiance en Soi commence sa lecture, sure d’elle… en apparence… Au fur et à mesure de la lecture, Dame émotion accompagnée de Phobie sociale, se faufile avec délice pour s’installer durablement chez Confiance en Soi. Se servant d’elle comme d’une guitare, en grattant les cordes vocales et de jouer de sa musique. Dame Émotion n’a pas du tout l’oreille musicale, mais alors, pas du tout ! Le son vibre à pleine puissance, impossible de chasser Dame Émotion. Confiance en Soi résiste contre Dame Émotion et Phobie Sociale, va au bout de sa lecture avec courage. Ouf, c’est terminé.

Des applaudissements ont accueilli la fin de la lecture. « C’est une belle histoire, nous avons vécu l’émotion… ». « La voix tremblait »… Confiance en Soi aurait voulu se mettre dans un trou de souris, mais cette expérience a provoqué une prise de conscience qu’elle alla partager avec Parole Percutante.

Parole Percutante savait très bien, pour l’avoir déjà vu à l’œuvre, que Confiance en Soi pouvait lire en public avec assurance. Parole Percutante avait sa petite idée sur ce qui c’était passé et espérait que Confiance en Soi allait en prendre conscience.

Voici l’analyse de Confiance en Soi confiée à Parole Percutante :

État des lieux/problème

J’ai foncée tête baissée sans réfléchir quand j’ai pris la décision, la veille, de faire cette lecture. Sans penser à ma peur profonde et à ma phobie que je pensais faisant partie du passé. (je ne regrette rien, tellement j’ai appris)

  • C’est la première fois que je lisais en public un de mes textes.
  • Ce texte était tiré d’une expérience empreinte d’émotions, sculptée par une éducation stricte, du vécu, quoi…
  • Je n’avais pas préparée cette lecture, tellement sur de moi, puisque c’était ma production, donc pas de problème à l’horizon… n’est-ce pas ?
  • J’ai commis toutes les erreurs qu’il était possible de faire, sauf une :
  • J’ai osé ! Et je ne le regrette pas ! J’en retire des richesses que je ne pourrais connaitre si j’avais freiné cette envie de m’exprimer. Après tout, n’étais-je pas en formation ? Lieu idéal pour s’exercer et apprendre… et oser !
  • Parole Percutante était satisfaite de cette analyse et attendait la suite avec impatience

État des lieux/solutions

  • Pour toute prise de parole, la préparation est inévitable. Sauf pour la prise de parole à l’improviste. C’est une autre technique qui a ses propres règles.
  • Oser, c’est mieux que de rester en retrait. Le ridicule ne tue point. Toute expérience est bonne à prendre pour évoluer.
  • L’expérience montre que lire en public un texte ou l‘on est soi-même impliqué demande la maitrise de ses émotions. En prendre conscience, les accepter et faire avec plutôt que de les refouler à tout prix.
  • Lire en public un texte ou l’on n’est pas directement impliqué est plus facile mais demande aussi préparation. Prendre connaissance du texte avant la lecture est le minimum requis.
  • On peut s’exprimer en public sans difficulté dans certaines circonstances, où les émotions profondes n’entrent pas dans le champ de l’action. Mais quand celles-ci sont rattachées aux mots faisant appel à un vécu chargé… d’émotions… Il en va tout autrement.

Mais d’où cela vient-il ?

Entre en scène, Madame Éducation …. Accompagnée de Monsieur Nettoyage Émotionnel :

  • Parole Percutante approuva Confiance en Soi sur ce décorticage d’expérience et l’invita à continuer en compagnie de Madame Éducation et de Monsieur Nettoyage Émotionnel :
  • Confiance en Soi remercia Parole Percutante et continua. Le texte lu faisait référence à mon expérience, à mon vécu. L’éducation reçue ne m’a pas permise de développer une confiance en soi absolue, solide en toute circonstance. Certains pans de ma personnalité restent avec des doutes sans que j’aie l’impression que je puisse m’en débarrasser.
  • Les étiquettes collées et recollées mille fois, avec des propos plutôt malveillants, ont finis par s’imprégner dans les plis de ma conscience.
  • J’envoie au panier ces peurs en les surmontant, les bafouant… J’ose écrire sur le sujet avec ce que je suis. Et pardessus le marché, j’ose m’exposer sans réfléchir aux conséquences. Après tout, c’est peut-être la méthode pour affronter ses démons.
  • Merci madame Éducation pour vos belles paroles structurantes reçue pendant mon enfance. Me voici empêtrée dans des émotions dont je n’ai que faire. Au fil des décennies, celles-ci vont et viennent en fonctions des évènements. J’en conclue qu’un nettoyage émotionnel est nécessaire.

Bien, bien… acquiesce Parole Percutante et comment tu vas t’y prendre ?

Confiance en Soi s’empressa d’apporter sa pierre en réponse à ce questionnement.

Pour cela, une anecdote : la semaine dernière, à un évènement annuel réunissant des info-preneurs, j’ai rencontré un ami, blogueur comme moi. Cet ami, de par ses recherches, ses expériences a mis au point une méthode. Cet ami, moi et d’autres personnes, tout en bavardant, faisions la queue pour accéder à notre subsistance de midi. Durant notre bavardage ou je relatais mon expérience, cet ami m’a parlé de sa méthode de nettoyage émotionnel. Son explication n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. L’idée a fait son chemin et convaincue… voici :

Et c’est quoi cette méthode de nettoyage émotionnel ? Je ne peux que vous renvoyer sur son site ou vous pourrez visionner les vidéos ou il explique tout en détail.

Je dois vous faire une confidence : je vais m’inscrire pour suivre cette formation de nettoyage émotionnel. Soyez assuré que je vous tiendrai au courant de mes avancées.

Soyez sur que si une méthode peu m’aider enfin à me débarrasser de phobies générées par une éducation destructive… Waouh… Je fonce !Mariage de aprole Percutante et NERTI

Conclusion de Confiance en Soi approuvée par Parole Percutante : ah oui, au fait, qui est ce « sauveur » ? Et comment s’appelle cette méthode ?

Confiance en Soi délivre le secret à Parole Percutante : notre ami s’appelle Luc du blog www.mister-no-stress.fr. Sa méthode « La révolution NERTI » m’a séduite. Je suis impatiente de l’appliquer. Je vous tiens au courant de la suite.

Sachez que je n’ai aucun lien d’affiliation avec Luc et je m’y refuse, si des fois, il lui venait de me le proposer (bon, oui, je viens de découvrir qu’en fait je pouvais être affiliée, et puis après ? L’essentiel pour moi est de vous apporter des solutions qui ont fait leurs preuves). Pourquoi ? Parce que je sais combien nous sommes à souffrir de nos prisons issues de notre éducation, générant ainsi des phobies et hyper réactivités en tout genre. Vous rendez-vous compte, ou mène le courage (ou une certaine inconscience ?) de prendre la parole en public ? Je reste curieuse de vos réactions à la lecture de cet article et de vos recettes personnelles pour être un orateur hors pair. Mais oui, je le sais, certains d’entre vous sont excellents ! Comment faites-vous ? Faites plaisir à Parole Percutante !

Parole aisée ou parole foirée : confiance en soi ou panique ?

Parole aisée ou parole foirée :

Parole aisée revient pour la suite de son aventure avec Confiance en soi et Dame Panique. Qui a gagné ? Du sang a coulé, des larmes ont inondé la route du succès et la sueur a embué les yeux de Parole Aisée au risque d’ une chute mémorable.

La chute n’a pas eu lieu, Parole aisée s’appuyant sur confiance en soi s’en est tirée haut la main en mettant en fuite Parole Foirée.

En route pour de nouvelles aventures…

Parole Aisée : Deuxième épisode du précèdent article

Parole Aisée a grandement souffert tant Dame panique lui a fait la misère. Toujours à l’affut pour la faire tomber par des coups bas, tel lui couper les solides racines de confiance en soi sous les pieds. Oui, du sang a coulé. Devant le public, en l’occurrence un jury, le sang est monté au joues de Parole Aisée. Et comme si celui-ci voulait s’échapper du corps qui l’habitait, la suée à perlé au front.  Cette suée sortait comme d’une lance incendie, pour éteindre un feu et s’écoulait sur les verres de lunettes, vous imaginez le tableau ? Parole Foirée était aux anges ! Tout comme Dame Panique d’ailleurs ! Confiance en soi s’étouffait et a vraiment failli en perdre la vie.

Parole Aisée plus forte que tout a repris le dessus en balayant d’un coup telle une tornade, Parole Foiré et Dame panique en les envoyant dans le trou noir de l’univers. Vous savez, l’endroit d’où l’on ne revient jamais, même pas d’entre les morts. Ah oui, comment Parole Aisée s’y est prise ? Vous voulez vraiment avoir une réponse ? Vous voulez vraiment connaitre ce secret que Parole Aisée a utilisé ? Puisque vous y tenez… Voilà, j’arrive avec mon sac de secrets à partager.

Confiance en soi et parole Aisée, ce duo d’enfer vous livre 12 secrets avec humour au rendez-vous :

  1. Ne jamais se comparer, parole aisée vous le conseille,  car vous êtes unique
  2. D’après Parole Aisée, votre vécu représente une richesse unique
  3. Votre vécu représente une richesse unique, votre richesse est tirée de votre expérience et elle est unique (bon-là, je me répète, j’enfonce le clou)
  4. Vous n’avez rien à perdre que vos regrets, (vous confirme Parole Unique), qui eux sont uniques (et tout le monde s’en fou, de vos regrets bien sur)
  5. Osez être vous-même envers et contre tout car vous êtes unique. C’est confirmé par Parole Unique, ah elle colle… Pas vrai ?
  6. Le monde a besoin d’un être unique comme vous pour forger l’Idée unique (vous savez, la lumière, unique bien sur et hors du commun !)
  7. Votre parcours est comme un fil rouge (comme le mien, d’ailleurs), sacré parcours unique
  8. Chassez le doute, cet ennemi qui vous veut du mal. Dans son genre celui-là est unique, bien sur, Parole Aisée est d’accord !
  9. Surtout, laisser au vestiaire vos appréhensions entortillées dans des toiles d’araignées inutiles
  10. Fier-vous à votre intuition profonde sans vous laisser impressionner par l’autre (unique comme vous, vous ne l’avez pas vu venir, celle-là !)
  11. Vous ne pouvez plaire à tout le monde. Le fait de l’accepter est une idée originale et unique, une fois de plus confirmée par Parole Aisée !
  12. Accepter sa différence et affirmer ses idées impose une personnalité unique. Et bien sur confirmée par Parole Aisée… Stop, laissons Parole Aisée se reposer.

Parole Aisée vient de s’exprimer en l’instant pour votre plaisir… et le mien.

Parole aisée grâce à de bons outils adaptésSes 12 outils a votre disposition, servez-vous-en selon vos besoins… uniques… Bien sur. Un dernier petit mot pour la route de la part de Parole Aisée : surtout, en toute circonstance dans l’art de réussir dans votre parole aisée en public ou en privé, je vous en supplie, restez naturel en ne prenant aucune substance, croire que celle-ci pourrait vous aider, est une erreur fatale et inutile. Votre seule force est votre croyance en vous, car n’oubliez pas, vous êtes UNIQUE ! Oui, vraiment UNIQUE, waouh, je me répète… Mais c’est que votre réussite de vie me tient vraiment à cœur. Bon je me tais, ma parole n’est pas unique dans ce cas de figure, et préfère vous laisser à votre parole, unique pour moi… C’est à vous cher (e) lecteur ou lectrice…

Parole aisée en public et confiance en soi : duo d’enfer…

Parole aisée en public

Parole aisée en public va-t-il de pair avec confiance en soi ? Et puis la confiance en soi, c’est quoi ? Une parole aisée, c’est quoi ? Et en public de surcroit ! Réponse plus bas (je tiens à vous faire gagner du temps si vous êtes pressées). Pourquoi la prise de parole en public peut en paralyser plus d’un ? Après tout la voix n’est qu’un outil pour s’exprimer tout comme les oreilles… Qui sont elles aussi des outils pour entendre et comprendre ce que l’on nous dit, non ? D’accord ou pas d’accord ?

Bon, j’admets être un peu provocatrice. Je sais très bien que la prise de parole en public, cette parole habillée d’assises solides de confiance n’est pas si aisée qu’il en parait. Mais il y a des solutions pour s’approprier cette parole aisée tant convoitée… Vous en êtes convaincus, je le sens. Sinon vous ne seriez pas là à me lire. Une petite histoire… histoire de se mettre l’eau à la bouche ? C’est parti… Promis, ce n’est pas long.

Parole aisée vexée par Dame panique, quelle suite ?

Il était une fois dans la jungle des concours du milieu hospitalier des participants ayant réussi l’épreuve de sélection dans un domaine donné, une personne répondant au nom de Dame Panique. Dame Panique avait très peur de se planter car Parole Aisée n’était pas de bon poil ce jour-là. Mais bizarrement Dame Panique laissant sa peur de côté, s’en est sortie haut la main. Parole aisée avait retrouvé toute sa verve. Tiens mais que s’est-il donc passé ?

Bien sûr, vous l’auriez deviné, Dame Panique s’était plantée en beauté sur d’autres concours. Parole aisée l’avait abandonnée, préférant rester au placard, faute d’avoir reçue sa dose de reconnaissance de Dame Panique. Dame Panique en a rendu son tablier en se disant que tout était foutue à cause de Parole Aisée qui l’avait trahie, la belle affaire ! Faut comprendre Parole Aisée, le manque de considération à son égard l’avait vraiment découragée. Mais alors que s’est-il donc passé lors du concours réussi ?

Voici la suite puisque vous y tenez… Parole Aisée : réconciliation ou pas avec Dame Panique ?

La réconciliation entre les deux parties a été quelque peu difficile … Parole Aisée et Dame Panique ont eu besoin de faire connaissance. Voilà, pour se faire dans de bonnes conditions, heu… Prenons un raccourci, un médiateur a été nécessaire pour résoudre le problème de communication entre eux : Confiance en soi est donc appelée à la rescousse, va-t-elle réussir ? Mais qui est donc cette dame avec cette assurance hors du commun ? Port altier, fière, solide comme un roc, sur d’elle et fidèle quelques soit les tempêtes. L’amie et la partenaire parfaite !

Place à madame Confiance en soi, bienvenue chère dame, la parole est à vous…Confiance en soi prend son temps pour examiner ce dossier délicat concernant Parole Aisée et Dame Panique. Parole aisée à l’impression de se trouver devant un tribunal. Dame Panique se sent prise au piège… Quelle issue ?

Parole Aisée, Dame Panique et Confiance en soi vous donne rendez-vous au prochain épisode pour la suite de cette histoire incroyable pleine de rebondissements…. En attendant, veuillez déposer vos interrogations ou autres suggestions, elles sont toutes les bienvenues. Ah, j’oubliais…. Merci !