Une cure d’enthousiasme pour apprivoiser le bonheur

Une cure d’enthousiasme

Une cure d’enthousiasme pour apprivoiser le bonheur s’impose pour appréhender en toute sérénité vos journées. Une cure d’enthousiasme aux couleurs du printemps et de chaleur humaine est comme une potion aux milles vertus anti-déprime. Adieu morosité, déprime et mines tristounettes. Bonjour enthousiasme, bonheur, sourires et chaleur humaine. Une cure d’enthousiasme vous attend joyeusement, distribuant ses mille plaisirs de vie aux couleurs chatoyantes et effluves odorantes.

Une cure d’enthousiasme, à quoi ça sert ?

La vie m’a appris qu’il ne servait à rien de passer son temps à voir le mauvais côté des choses, dans quelques situations que ce soit. Je suis fatiguée d’entendre les personnes se lamenter pour tout et pour rien. Ce n’est pas de la naïveté de ma part d’afficher cette attitude, positive et pleine d’espoir. J’ai suffisamment donné dans le négativisme, croyez moi.

Il y a quelques décennies, j’ai découvert un livre de Marcelle Auclair : « Le livre du bonheur », oui je sais je me répète, j’en ai déjà parlé dans cet article. Mais si j’insiste sur ce fait, c’est que cette découverte a été l’élément déclencheur sur le changement de mes lunettes. Eh oui, de lunettes noires, je passais aux lunettes roses. Je schématise, ces nouvelles lunettes m’ont permise de voir la vie différemment. Me donnant accès à une prise de conscience.

C’est partie pour une cure d’enthousiasme ! A l’époque, j’étais jeune et j’avais encore beaucoup à apprendre sur moi-même. Le voyage vers la connaissance de soi dure toute la vie, nous ne sommes jamais arrivés. Pour revenir sur la nécessité d’entreprendre une cure d’enthousiasme, celle-ci n’apportera que des bienfaits, au cours et long terme.

 Comment entreprendre Une cure d’enthousiasme ?

Une cure d’enthousiasme, même toute petite ? Mais avec plaisir ! Connaissez-vous le plaisir des sens ? Quelle question allez-vous me répondre. Mais je ne parle pas de sexe voyons ! Mais du plaisir des sens oubliés pour beaucoup, dans tous les instants, même tout petit de nos vies. Commençons la découverte… une cure d’enthousiasme ?

Une cure d’enthousiasme avec le plaisir de la vue

Ce matin, mon regard a été attiré par les couleurs chatoyantes des coquelicots des parterres de fleurs du milieu de la route.Plaisir de la vue pour nous servir

Le soleil brillait dans un ciel tout habillé de la luminosité rouge des coquelicots.

Comme invité au spectacle, les arbres avaient sorti leurs plus beaux atours habillés de multiples palettes teintées de verts. Le paradis ! La vie est belle.

Merci, le plaisir de voir, le bonheur est à son comble et la déprime a disparue !

 Une cure d’enthousiasme avec le plaisir de l’ouïe

Entendre Avez-vous déjà écouté une conférence de moineaux dans un cerisier ? Mon voisin avait un magnifique cerisier, je dis avait, car toutes les branches ont été coupées à ce jour. Pas besoin de mettre quelque musique que ce soit, j’ouvrais la fenêtre et j’étais servi. Mazette, jusqu’à l’an dernier, quel concert ! Maintenant je me rattrape en tendant l’oreille ou que je sois. Pas déçue, il y a toujours un endroit où je peux saisir le chant d’un oiseau. Et si ce n’est pas le chant d’un oiseau, c’est l’intensité, l’émotion que je peux saisir lors de l’écoute de musique classique.

Dans un autre registre, ce sont également les mots qui ont la capacité et le pouvoir de vous hisser vers des vibrations de bonheur. La vie est belle. Merci, le plaisir de l’ouïe contribuant au bonheur et au revoir la déprime !

 Une cure d’enthousiasme avec le plaisir du gout

De temps à autre, j’ai le privilège de recevoir d’un ami des petits gâteaux venant d’un grand restaurant parisien. Je ne vous dis pas comme je les savoure ! Et sur plusieurs jours, pour faire durer le plaisir ! Mes papilles voyagent au gré de mes fantaisies imaginaires dans des pays connus que de moi-même. Désolée, ce sont mes jardins secrets.

Et que dire de la boite de chocolat du meilleur chocolatier de France, reçue en certaines occasions ou comme ça, sans raison, ça c’est le pompon  d’ailleurs ! Le plaisir du gout se mêle à un autre plaisir apparenté à celui de l’amour de l’autre. Je chéri ce plaisir du gout me rapprochant de l’être me l’offrant. La vie est belle. Merci, le plaisir du gout contribuant au bonheur et adieu la déprime !

 Une cure d’enthousiasme avec le plaisir du toucher

Une cure d’enthousiasme pour apprivoiser le bonheur

Un plaisir que j’aime particulièrement : toucher un livre, tourner les pages. Prendre un stylo et écrire, toucher le papier. Toucher une matière, dernièrement j’ai retrouvé un patchwork venant de ma grand-mère, reconnexion avec des émotions oubliées mais au combien bienfaitrices. Caresser sa peau tous les matins dans les soins d’hygiène et de confort, massage avec la crème nourrissant la peau, contact avec soi. Toucher un fruit, un légume, mettre le doigt dans une sauce pour gouter, soit, mais n’est-ce pas aussi la recherche de sensation, de contact ? J’avoue, j’aime sentir la douceur de la mayonnaise sur mon doigt. La vie est belle. Merci, le plaisir du toucher contribuant au bonheur et disparue, la déprime !

 Une cure d’enthousiasme avec le plaisir de l’odorat

Génial !De suite me vient à l’esprit le verre de bon vin que toujours j’hume avec délice avant de me délecter et me fondre dans la première gorgée. J’ai presque plus de plaisir à humer, sentir les provocants arômes me retranchant dans mes plus secrets désirs de l’existence. Le plaisir de l’odorat passe aussi par chaque plante, aromate rencontrée sur mon chemin passant par mégarde dans mes mains. Lavande, thym, laurier… Misère, j’arrête ici car la liste risque d’être longue. Savez-vous que… je le dis ou je ne le dis pas ? Ce n’est plus d’actualité mais j’ai eu l’occasion d’apprécier l’odeur d’un bon cigare pour l’avoir fumé lors de bons repas pris en famille. Là, pareil que pour le vin. Le plaisir d’humer les odeurs aux senteurs de voyages. Merci, le plaisir de l’odorat contribuant au bonheur et mettant KO la déprime !

Une cure d’enthousiasme avec le plaisir de nos émotions

Émotion ? C'est quoi ? Ah oui, émotion du ventre... émotion garantie

Émotions quand tu nous tiens… Je parle bien sur des émotions qui nous font du bien ! Dernièrement j’ai eu le plaisir de profiter de moments privilégiés avec mon fils. Femme et enfant au bout du monde pour quelques jours… Je ne suis pas « une mère juive » mais je profite de la situation. Et le fils aussi, on dirait ! Bref, retour à une complicité ou chacun se raconte dans un échange et dans une écoute réciproque et constructive. Merveilleux instants ou le temps semble s’arrêter un instant. Pause nécessaire ou chacun se reconnecte à ses racines. Merci, le plaisir des émotions constructives contribuant au bonheur et au panier, la déprime !

Pour conclure : Une cure d’enthousiasme avec le plaisir de la vue, le plaisir de l’ouïe, le plaisir du gout, le plaisir du toucher, le plaisir de l’odorat et le plaisir des émotions… Une cure d’enthousiasme est un véritable festival de bonheur anti déprime. Vous voici parés pour apprivoiser le bonheur et avoir la bonne attitude pour ranger au placard la déprime. Chaque plaisir ici invité mériterait d’être davantage déployé. J’en conviens. Une cure d’enthousiasme : petite mise en bouche présentant un aperçu de votre menu de choix à venir. Alors, ça vous tente ? Retenez votre place sans tarder. Une seule action pour l’instant : laisser un petit commentaire. Merci.