Comment rester zen et productif dans un contexte particulier

Comment rester zen et productif en toutes circonstances

Comment rester zen et productif dans un contexte particulier. La productivité, sera vu, ici, sous l’angle de prendre la vie comme elle vient pour en tirer le meilleur bénéfice. Comment s’adapter à un nouvel environnement en lâchant de vieilles habitudes ? Se mettre la pression est contre-productif et très stressant. Mes aventures de ses derniers mois m’ont donné une belle leçon en termes de productivité positive et de zénitude. Animaux, nature, ciel et cuisine : pistes pour rester zen et productif, c’est parti 😊.

Comment rester zen et productif dans un contexte particulier

Hourra, le projet de mettre les voiles se rapproche ! Déménagement prévu au printemps dans l’Ariège pour booster ma vie de retraitée heureuse. Tombe le confinement dû à la crise sanitaire…. Je ne déménage plus, La France est à l’arrêt. Pose de la mise en carton. Soudain, quelques semaines plus tard, coup de tonnerre dans un ciel chargé d’interrogations : feu vert de l’agence de location, la maison que j’ai tant convoitée se libère. Rien ne va plus de mon côté, nous sommes encore en confinement.

Négociation tout en zénitude et productivité

Négociation avec l’agence pour ne pas perdre le fruit de tant de patience de ma part pour enfin trouver la maison de mes rêves. C’est Gagné, accord trouvé. Remise en route des cartons. Le jour J du déménagement arrive. Me voici enfin, 2 mois plus tard que prévu et 800 km plus loin, dans le sud de la France. Waouh… Un membre de ma famille devait m’aider et m’accompagner pour la route, bien sûr au vu du contexte actuel, je me suis retrouvée seule aux commandes et suis fière d’avoir mené cette mission à bon port.

Manque de huilage dans le temps d’adaptation

J’ai déménagé et avec moi, j’ai emporté mes vieilles habitudes. Je fonce tête baissée dans mon travail d’écriture. Pas touche à ma sacrosainte liberté. Sauf que … les visites de proches s’enchaînent. Je n’ai pas encore mes repères, rien n’est à sa place. La crise sanitaire n’arrange rien. Tous les événements culturels ont été annulés, je suis déçue. En fait, je suis en plein dans une période d’adaptation. Je m’aperçois que je dois changer mon regard et ma façon d’être dans ce nouvel environnement si je ne veux pas y laisser des plumes.

J’ai enfin réalisé mon rêve d’une maison spacieuse avec jardin et vue sur les montagnes. Mais pour ne rien vous cacher, pas loin de 4 mois se sont écoulés pour que j’abandonne mes vieux schémas d’organisation.

J’ai fini par lâcher prise. Je suis devenue productive dans l’art de prendre les événements comme ils viennent. De profiter de chaque instant et de tout ce qui m’entoure. J’y ai gagné en zénitude. Du pur bonheur, de savourer ce qui se trouve à notre portée, sans chercher à se prendre la tête.

Animaux, nature, ciel et cuisine : vous y êtes…

Voici quatre points de ma recette personnelle de productivité qui n’engage que moi 😉 ! Cela pourrait vous sembler simpliste au premier abord. Mais bien des richesses vont surgirent sur la route.

Aspect animaux

J’ai redonné la liberté à un lézard : dans une pièce peu fréquentée, je vois au sol un lézard. Jour de soleil, j’ouvre la fenêtre en mettant une chaise devant cette ladite fenêtre. Quelques heures plus tard, le lézard est sur le montant de la chaise, il a dû humer le grand air 😉 ! C’est gagné, doucement, je prends la chaise en la dirigeant droit vers le jardin dans l’ouverture de la fenêtre et hop, monsieur lézard est dehors.  

Sauvetage d’une rainette : j’entends un soir, un croassement  lors d’une conversation téléphonique avec un de mes proches. Je crois à une hallucination auditive… Telle n’est pas ma surprise, le lendemain matin, de croiser au beau milieu de ma cuisine Dame Rainette ! Je la prends délicatement, à l’aide d’une feuille de papier, dans mes mains pour la remettre en liberté dans un coin vert de mon jardin. Je constate malheureusement que la rainette y a laissé un petit morceau de ses petites pattes. J’espère qu’elle s’en est sortie.

Sérial killer : j’ai aussi tué ou remis en liberté des punaises, sans compter les araignées. Combien ai-je exterminé d’araignées ou de punaises ? Et combien en ai-je reconduit dehors ? Les araignées semblent aimer mon intérieur… et mon extérieur… Je suis admirative de la vitesse à laquelle elles tissent leur toile. Sur mon portail d’entrée : quelques instants à peine suffisent pour voir apparaître leurs œuvres. Idem pour l’espace entre la table de jardin et le sèche-linge quand le temps se prête au séchage sur la terrasse.

Aspect nature

J’ai vu arriver un énorme pot de cactus coussin de belle-mère. (je raffole des plantes grasses) Une grosse brassée de lavande trône maintenant dans un panier en osier au-dessus de mon réfrigérateur. Des noix, des noisettes… en veux-tu, en voilà…. La chaîne des Pyrénées qui s’offre à mes yeux, dans le rétroviseur ou droit devant moi selon la direction prise… J’observe aux jumelles les oiseaux, les vaches là-haut sur la colline.

Aspect ciel

Quand le ciel est dégagé, c’est une merveille. Les étoiles font rêver à des univers merveilleux. Sauf que mes heures d’endormissement et de réveil ne correspondent pas  vraiment au rythme nocturne. Avec l’heure d’hiver, cela devrait changer la donne 😉 A voir… Une belle surprise : les arbres se déshabillent pour laisser les montagnes se découvrir depuis ma terrasse. Magnifique avec la neige.

Aspect cuisine

Confiture de tomates vertes, cèpes livrés par des connaissances  auxquels je n’ai rien demandé, merci mille fois l’Ariège pour son hospitalité 😉 ! J’adore. Des pommes ramassées dans un jardin, gentiment offertes, compotes délicieuses en vue… 😉 ! Cuisiner dans une grande cuisine est un régal des yeux, des papilles. La créativité bat son plein.

Pour résumer :

Comment rester zen et productif dans un contexte particulier ? Il est beaucoup plus aisé de profiter de l’instant présent que de stresser quand rien ne va comme vous le voudriez. Le fait de prendre la vie dans le sens du courant vous libère de toute pression. Ce qui a pour effet de vous rendre plus créatif, donc plus productif. L’humain a une grande capacité d’adaptation face aux situations, qu’elles soient agréables ou désagréables.

Dans mon cas

Mon ancienne organisation n’était plus adaptée à mon nouveau cadre de vie. Je me mettais la pression toute seule, ce qui eut pour effet de bloquer ma productivité et d’augmenter mon stress. En prendre conscience m’a libérée d’un grand poids. S’autoriser à profiter de toutes les merveilles de l’existence ne nuit en aucun cas à votre capacité à rester productif, bien au contraire. Alors, profitez pleinement de  votre vie. En ce qui me concerne, je retourne à l’écriture. 

Comment rester zen et productif dans votre cas ? 

Comment faites-vous ? Venez partager vos astuces que je suis curieuse de connaître. La différence de chacun est un formidable puits de richesses où chacun peut puiser selon sa soif de connaissances pour améliorer son quotidien.

Pour vous mettre en appétit, je vous ai concocté un petit ouvrage qui pourrait bien vous être utile si vous avez toujours rêvé mettre en lumière vos écrits. 

>
Aenean luctus sem, tempus ante. Curabitur felis Donec adipiscing justo ut ut