Le suicide : qui n’y a jamais pensé ?

Le suicide : qui n'y a jamais pensé ?

Le suicide : qui n’y a jamais pensé ? Voici un sujet jamais traité sur Dimension Phoenix. La missive ne sera pas longue et traitée avec un peu de légèreté. Non que je veuille me défiler, mais j’avais juste envie de pointer un sujet de société encore bien trop tabou à mon gout. Durant mes études de cadre de santé, j’ai eu l’opportunité d’étudier le thème du suicide des jeunes. C’est effrayant la détresse que l’on ne peut soulager faute de compréhension. Malgré les soins d’éminents spécialistes en ce domaine, la souffrance humaine comporte bien des portes difficiles à ouvrir pour y déposer quelques ouvertures positives.

Le suicide : qui n’y a jamais pensé ?

Dernièrement, aux informations, je suis tombée sur la parcours de Mick Brant dans un reportage. Je n’avais pas gardé en tête qu’il avait mis fin à ces jours en 1975. Triste, il n’avait que 28 ans. Un grand désarroi l’habitait le conduisant à ce geste définitif de désespoir. Voir son histoire en cliquant sur ce lien

Souvenir des années 70

À l’époque, sans me soucier de l’histoire de ce chanteur, mon plaisir était d’écouter au jukebox ses chansons, accompagné d’un croissant et d’un café avant de me rendre sur mon lieu de travail. Le soir, certains jours, je remettais ça avec un croque-monsieur et un thé pour me féliciter de ma journée. J’étais maroquinière en ce temps-là et ce n’était pas toujours facile. Période où le thème du suicide ne m’effleurait pas.

Le suicide : option valable ou pas ?

C’est con et très triste d’avoir l’envie de se suicider. Mais je comprends cette attitude pour avoir traversé  des épisodes sombres de mon existence. La meilleure façon de mettre fin à ma détresse aurait  été de me supprimer, c’est ce que je croyais à l’époque. Heureusement je ne l’ai pas fait. Mes liens envers certains proches me reliaient à la vie. Car non, je ne pouvais pas renoncer, malgré mon envie d’en finir, je ne voulais pas faire souffrir ceux que j’aimais le plus. Alors je me suis accrochée à ce fil bien fragile de l’existence, malgré la grande souffrance que j’endurais. Bien m’en a pris, car…

Le suicide : piqûre létale anti bonheur

La vie vaut le coup d’être vécue malgré les pires épreuves qui peuvent jalonner votre route. Avec le recul, quelques décennies plus loin, je remercie le ciel ne pas être passée à l’action. Des joies, des peines, des galères… c’est ce qui fait que la vie coule dans nos veines. Que de bonheur j’ai vécu depuis ces sombres pensées. Merci la vie. Ces passages vous rendent plus forts pour traverser les rudesses de l’existence. Pas toujours évident de le comprendre.

Oui à la vie malgré les emmerdes

Ces idées d’en finir peuvent atteindre n’importe qui, du plus pauvre au plus riche, quelle que soit sa condition dans l’échelle sociale. C’est plus qu’humain. Qui n’a jamais succombé un jour ou l’autre à ces tristes pensées ? Un certain degré de courage est nécessaire pour affronter les tempêtes. Chaque être, oui je dis bien chaque être, possède cette formidable énergie de survie. L’existence peut être cruelle comme celle de Mick Brant, j’en conviens. La mienne de vie n’a pas été facile, la vôtre non plus surement. Une seule supplique : tentez de vivre votre vie comme elle se présente en faisant confiance en vos possibilités.

Le suicide n’est pas une option raisonnable

Votre arrivée sur cette terre n’est certes pas un hasard. Et me voilà encore à blablater sur votre existence. Rien que cette idée me révulse et je vais vous expliquer pourquoi. Ben… Je préfère de loin vous dire pourquoi vous avez intérêt  na pas vous suicider. Imaginez un instant : votre vie s’arrête. Le pied pour vous. La suite : dans votre poche de veste s’est planqué votre dernier ticket de loto que vous avez oublié, trop préoccupé à vos pensées destructives. Le lendemain tombe le résultat… Mince, la Une du journal annonce que le bénéficiaire du numéro gagnant est mort !

Et là, je me réveille… Ouf ! Ce n’était qu’un mauvais rêve consécutif à l’émission sur Mike Brant. Sauvé 😊!  Que vous évoque ce billet d’humeur ?

Juste une idée en passant : étant une spécialiste dans l’art de rebondir, je vous ai concocté un document où j’ai mis tout mon cœur et dont l’objectif est de vous aider à prendre la vie du bon côté.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir de quoi il retourne et on se retrouve de l’autre côté.

Renaitre à soi

>
sit lectus libero. tristique justo pulvinar eleifend accumsan