Au volant de ta vie, fonce vers ta vraie destinée

Au volant de ta vie, fonce vers ta vraie destinée

Au volant de ta vie, fonce  vers ta vraie destinée : choisir le chemin du bonheur est préférable à celui du chemin fort caillouteux du désespoir. Prêt pour te mettre au volant de ta vie ? Combien de fois ai-je pu prononcer ces mots : si tu ne t’occupes pas de ton bonheur, qui s’en occupera ? Qui est à la meilleure place pour se soucier de toi, que toi-même ? Personne ne pourra jamais te remplacer pour prendre soin de ta personne.

Voici quelques lignes pour partager mon carnet de bord datant de quelques 20 années. Waouh… Bah oui, je suis conservatrice ! Et c’est parfait, car il m’est venu l’idée de partager avec toi quelques passages qui pourraient surement t’aider si tu es en plein questionnement. Partager mon chemin peux te faire gagner en confiance en découvrant que d’autres sont passé par là. Tu vas même avoir le privilège de découvrir mon écriture. Au volant de ta vie, fonce… !

Au volant de ta vie, fonce vers ta vraie destinée… et réalise toi !

Carnet de notesBon ne crois pas que le chemin a été facile. Non !!! Pleine d’interrogations avec l’envie d’avancer et d’en finir avec mes complexes d’infériorités, je me suis mise à l’ouvrage. J’ai lu, demandé conseil, écrit, réfléchi avec remise en question sur ce que je croyais savoir sur ma personne… Bref un long parcours avec des incertitudes, mais parcours oh combien instructif que j’ai envie de te dire que tu peux en faire autant. Prend le volant de ta vie et avance !

  • Prévois tout de même une tablette de chocolat pour te réconforter quand tu douteras.
  • Des stylos à la bille toute douce quand l’envie frénétique de prendras te t’épancher sur le papier.
  • En passant, pense au papier ou carnet. Une épaule compatissante peut s’avérer utile, mais n’abuse à moins de t’épancher auprès d’un professionnel.
  • Si tu veux, je peux t’apporter mon aide.

 

Au volant de ta vie, fonce vers ta vraie destinée et découvre ton vrai moi

J’ai retrouvé quelque réflexions tirées du livre : « La pyramide assassinée » de Christian Jack et qui ont vraiment nourrie mon cheminement, les voici :

« Un homme au cœur violent ne peut-être qu’un fauteur de troubles, de même qu’un bavard ; si tu veux être fort, deviens l’artisan  de tes paroles, façonnent-les, car le langage est l’arme la plus puissante pour qui sait la manier. »

 

« Mon maître m’a appris qu’un seul jour de négligence était une catastrophe. Seul le cœur peut apprendre, à condition que l’oreille soit ouverte et la raison docile ; pour y parvenir, quoi de plus efficace que de bonnes habitudes ? Sinon, le singe qui sommeille en nous se met à danser et la chapelle est privée de son Dieu. »

 

Nous créons de nous-même par notre façon de penser, le sentiment de sécurité ou d’insécurité. A ce jour, en me relisant, je peux constater que tout ce travail d’introspection a eu sa raison d’être. En totale insécurité physique et psychologique, me voici maintenant en sécurité, car j’ai compris que tout dépendait de moi et de moi seule. Crois moi, il en est de même pour toi.

C’est ton tour ! Au volant de ta vie, fonce vers ta vraie destinée et écrit ton histoire

CahierÉcris maintenant la nouvelle page de ton histoire et non celle écrite par ton entourage. Souviens-toi, tu as pris le volant de ta vie et toi seul en est le conducteur, alors avance en confiance !

Surveille tes paroles, élimine toutes paroles non porteuses d’espoir, de joie, de pardon, d’amour…

Surveille tes actes, élimine toutes actions nuisibles à ton équilibre et à celles de tes proches. Ne soit qu’amour et bienveillance en actes et en pensées.

Que te dire en conclusion concernant ces petites confidences divulguées rien que pour toi ? Et bien je t’invite en toute simplicité à écrire tes questionnements, soit dans l’espace commentaire ci-dessous, soit en message privé sur la page contact. Réponse assurée en express ! A très bientôt !

9 commandements pour une vie agréable sans effort

9 commandements pour une vie agréable sans effort

9 commandements à respecter pour une vie agréable sans effort, est-ce possible ? Avez-vous déjà vécu ce sentiment de découragement, de frustration  ? Face à vos efforts perdus pour conduire un projet à terme ? Un sentiment de découragement vous assaille et l’envie de baisser les bras vous semble la seule alternative possible. Oui, mais tout abandonner ce que vous avez si bien commencé vous laisse un gout amer en bouche et votre confiance en vous s’étiole jusqu’à l’écœurement.

Passez-vous votre temps à envier autrui, à pester contre tout et n’importe quoi ? À vous lamenter sur votre sort et à vous dire que vous n’avez jamais de chance ? À remettre toujours au lendemain toutes ces tâches que vous trouvez rébarbatives ? Et pour ne rien gâcher, sans doute que vous faites davantage attention au verre à moitié vide, plutôt qu’au verre à moitié plein.

9 commandements à respecter pour être plus heureux

9 commandements à respecterJ’admets que votre moral ne peut se parer de ses plus beaux atours dans ces conditions-ci. Vous êtes dans un état de déliquescence et complètement blasé, découragé, vous vous dites que c’est la vie qui est comme cela.

Mais non d’une pipe en bois (comme dirait mon grand-père), bougez-vous le derrière (je reste polie) ! Pardonnez-moi d’être directe, mais j’en ai assez d’entendre les sempiternelles jérémiades de ceux qui ne sont jamais contents de leur sort.

Il n’y a que des avantages à se prendre en mains et à croire en ses possibilités

Tout devient possible à celui qui s’arme de volonté, de persévérance, de courage et de confiance en la vie. Vous allez me rétorquer que la vie est pas facile et que les difficultés rencontrées sur le chemin ont de quoi abattre le cheval le plus solide. Avez-vous imaginé un seul instant que ces difficultés sont des opportunités pour vous aider sur votre chemin ?

9 commandements à respecter à la lettre pour éviter de chuter dans le marasme des déboires, ça vous intéresse ? Voici un remède de cheval aux saveurs de miel, de quoi requinquer un régiment en débâcle pour repartir du bon pied.

Mais avant, un tout petit pan de mon histoire, pour illustrer gentiment ces 9 commandements

Un changement de cap est toujours un peu compliqué et le tenir encore plus compliqué ! Sortir de sa routine demande beaucoup de courage. Quand un projet vous tient vraiment à cœur (pour les courageux), vous ne pensez pas aux conséquences en termes de difficultés. La seule chose à laquelle vous pensez, c’est de réussir vos projets sans trop réfléchir aux difficultés pouvant se pointer sur la route et c’est tant mieux. Cela a été mon cas.

Les muscles intellectuels entrainés par la persévérance et la volonté se sont transformés en machine super puissante de création pour vous donner le meilleur. Le meilleurs de quoi ? Le meilleur de moi, pardi ! C’est-y pas que j’ai les chevilles qui enflent ?

9 mois de chaise longue pour 9 commandements

9 commandements à respecterVoici maintenant 9 mois que j’ai cessé mes activités de salariée pour me consacrer à mes activités de retraitée. J’ai de la gratitude pour chaque jour qu’il m’est donné de vivre en toute plénitude de mes moyens physiques et intellectuels.

Pourtant mes états d’âme dus à ce changement de cap, en ont vu de toutes les couleurs. Du bleu nuit, du gris souris (moral en dent de scie), du rouge sang (exaspération), du jaune soleil (eurêka, je me la pète)…

Maintenant je suis plutôt dans le bleu azur et le vert espérance avec des notes de jaune soleil au zénith. Je suis sortie de ma routine de salariée pour endosser l’habit d’une retraitée fringante et pleine de projets.

Bon que dire de la routine ? Je me demande si toutes les actions que nous mettons en place pour nos projets ne s’apparentent pas déjà à de la routine après quelque temps. Eh oui, quand vous bosser dur depuis déjà quelques mois, voire des années, des habitudes, à votre insu, ont pris place dans votre quotidien sans même que vous vous en rendiez compte ! Moi à la retraite ? Vous plaisantez ! Moi, avoir des habitudes ? Euh… des habitudes de tenir parole envers moi-même : ça oui, mille fois oui !

Mais qu’ai-je donc fabriqué ?

9 commandements à respecterBien : je viens de passer un temps fou pour relooker ce blog. Même si je me suis fait aidé moyennant finance, il n’empêche que j’ai donné de mon énergie. L’investissement personnel compte tout autant que l’investissement financier, voire plus.

Je me suis entraînée sur les sentiers caillouteux de l’art de l’écriture : mon dieu, que vous en avez eu de la patience pour lire mes phrases longues de plusieurs kilomètres, avec des mots qui se chamaillaient entre eux comme pour avoir la meilleure place.

Puisque je vous parle d’écriture, j’ai passé à la moulinette presque la totalité de mes articles pour les restructurer, les dépoussiérer de leurs coquilles d’œufs (fautes). Avec patience, j’ai redoré chaque début de post avec une image pour l’habiller de façon chique comme pour vous inviter à déguster ce festin de mots. Personne ne peut imaginer toute l’énergie et le temps que cela m’a demandé.

Je ne m’attarde pas davantage sur tout ce qui m’a animé ces derniers mois

Le respect de ces 9 commandements m’ont et continueront à me guider sur la voie de l’accomplissement de mes rêves.

1- Croire en vous et en l’autre

9 commandements à respecterSi vous avez confiance en vous, vous aurez confiance en l’autre. C’est comme la loi du miroir, reflétant votre propre image. Croire en vous balaie toute incertitude, tout doute sur les non-valeurs que votre saboteur aime à vous faire avaler comme vérité. Je ne vous conseille pas de vous mirer comme la reine dans l’histoire de Blanche-Neige, non. Mais par contre, acceptez vos valeurs en tant que telles, car vous êtes un être absolument unique.

« La confiance en soi c’est obtenir déjà plus de la moitié de sa prochaine réussite. »

Jean Gastaldi

« Si vous avez confiance en vous-même, vous inspirerez confiance aux autres. »

Johann Wolfgang Von Goethe

2- Accepter votre différence et celle de l’autre

9 commandements à respecterJ’aime beaucoup les moutons pour la laine qu’ils nous donnent. Une belle merveille de la nature.

Là où je les aime moins, c’est quand ils sont Panurge.

« Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique. »

“L’artiste est un mouton qui se sépare du troupeau.”

Witold Gombrowicz

“Il vaut mieux avoir vécu vingt-cinq jours comme un tigre qu’un millénaire comme un mouton.”

Proverbe tibétain

Un exemple avec une histoire

« Soudain, je ne sais comment, le cas fut subit, je n’eus loisir de le considérer, Panurge, sans autre chose à dire, jette en pleine mer son mouton criant et bêlant. Tous les autres moutons, criant et bêlant en pareille intonation, commencèrent à se jeter et à sauter en mer après, à la file. La foule était à qui le premier y sauterait après leur compagnon. Il n’était pas possible de les en empêcher, comme vous savez du mouton le naturel, toujours suivre le premier, quelque part où qu’il aille ».

Rabelais, Pantagruel : Le Quart Livre, chapitre VIII.

Osez donc sortir de la masse en donnant le meilleur de vous-même. Plus haut, j’ai dit que vous étiez un être unique, alors pourquoi vouloir ressembler à tout à chacun ? Toutes les merveilles du monde ont été construites par des êtres uniques qui ont été au bout de leurs passions. De beaux exemples pour s’inspirer.

3- Avoir l’estime de soi et des autres

9 commandements à respecterAimer son prochain comme soi-même. Voilà une bien jolie pensée à méditer. Je sais que c’est compliqué de s’aimer soit, car ce n’est pas une habitude que l’on nous a inculquée durant l’enfance.

Je dois vous dire qu’il m’a fallu beaucoup de temps pour intégrer cette notion et la faire mienne.

Donc je vous comprends complètement. 

 « L’estime de soi est une fleur à arroser chaque jour par un regard positif et bienveillant. »

« L’estime de soi c’est la réputation que l’on a de soi-même. »

Nathaniel Branden

Avoir l’estime de soi-même : peu importe ce que l’on dit de vous, ce que l’on vous fait. Votre valeur réelle ne changera jamais. Chacun à sa destinée, chacun à sa raison d’être dans l’univers. Alors, acceptez-vous et aimez-vous, vous n’êtes pas égoïste du tout. L’amour que vous portez rejaillira inévitablement sur vos proches.

4- Faire preuve d’un courage illimité

9 commandements à respecterLes épreuves de la vie forgent le caractère et nous enseignent le courage. Il n’est pas d’épreuves insurmontables.

C’est le sel même de notre existence, c’est ce sel  puiser au plus profond de soi qui nous maintient en vie et nous la fait aimer.

« La confiance en soi est la base du courage, de l’initiative, de l’enthousiasme. ».

O.S. Marden

« Qui n’a pas vu la route, à l’aube entre deux rangées d’arbres, toute fraîche, toute vivante, ne sait pas ce que c’est que l’espérance. L’espérance est une détermination héroïque de l’âme, et sa plus haute forme est le désespoir surmonté. »

Georges Bernanos

« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »

Nelson Mandela

Vaincre les difficultés est comme de gravir une montagne. Un pas après l’autre, avancer sans peur, ou tout du moins en acceptant cette peur avec confiance et persévérance. La récompense est au sommet, là où nous attendent la confiance et l’estime de soi. C’est ça le vrai courage.

5- Être dotée d’une persévérance à toute épreuve

9 commandements à respecterConnaissez-vous Dame Persévérance ? Dame Patience est sa grande copine. Toutes les deux, elles battent le pavé pour déjouer les pièges de la procrastination et des difficultés pour avancer sur les routes sinueuses de la vie.

Abandonner à la première embûche rencontrée n’est pas au programme. Laissons cela aux fainéants dénués de bon sens.

« On ne réussit qu’à force de patience et de persévérance. »

Bernard Fontenelle

« Le mérite de la persévérance est dans la continuation, et non dans le premier acte. »

Francis Bacon

« Il n’y a rien dont la patience ne vienne à bout quand elle est secondée de la persévérance. »

Tite-Live

Oui, persévérer sans relâche mène à la victoire. Victoire sur soi-même en premier lieu et c’est bon pour l’estime de soi. En second lieu, le respect et la reconnaissance de l’autre vous sont acquis.

6- S’habiller d’une volonté de fer

9 commandements à respecterLe roseau pli, mais ne casse pas. La volonté s’apparente à la souplesse sans perdre de sa solidité.

Parfois il est nécessaire de courber l’échine pour laisser passer l’orage.

Mais cela n’entame pas la volonté quand celle-ci reste intacte au plus profond de l’être.

« Ayez la volonté et la persévérance, et vous ferez des merveilles. »

Benjamin Franklin

« L’homme sans volonté est un homme sans passion. »

Edward Young

“La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne.”

Proverbe chinois

Avoir de la volonté n’est pas être buté. La volonté est une puissance qui nous porte pour accomplir ce pour quoi nous sommes destinés, pour accomplir nos passions.

7-  S’armer d’une confiance de titan (patience)

Que ferions-nous si l’on savait à l’avance ce qui allait nous arriver ?9 commandements à respecter

Combien d’initiatives ou de décisions prenons-nous tous les jours sans savoir où cela va nous mener ?

Combien de questions nous posons-nous sans avoir la réponse ?

Autant d’inconnus peuvent faire peur et pourtant, cela ne nous empêche pas d’avancer.

La confiance est en nous, la confiance est vitale à notre vie. Sans confiance, nous ne sommes rien.

  • La confiance en soi, la confiance en l’autre,
  • la confiance face à nos décisions prises,
  • la confiance face aux difficultés à résoudre, vous savez, ces grains de sable qui se logent dans les rouages au risque de vous faire péter un câble.
  • La confiance dans tout ce nous mettons en place pour nous réaliser…

Bref, vous voyez bien que la confiance est partout et qu’on ne peut l’évincer de son chemin. Parfois quand la vie nous éprouve, nous perdons confiance. Combien de fois j’ai failli baisser les bras. Avec courage, j’ai rendossé la confiance, eh oui, avec ses clins d’yeux malicieux, impossible de ne pas être sous le charme.

“Celui qui a confiance en lui mènera les autres.”

Horace

“Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre.”

Johann Wolfgang Von Goethe

8- Disposition à la curiosité du monde et des gens

9 commandements à respecterQuelle aventure délicieuse que de s’aventurer sur des chemins encore inconnus de soi.

La curiosité nous pousse à satisfaire nos besoins les plus basiques, ceux de la connaissance, nécessaire à notre évolution.

La curiosité est instinctive, comme le nouveau-né curieux du sein qui va le nourrir.

Tant que la curiosité nous habite, nous apprenons de soi et des autres et restons vivants.

« L’important est de ne pas cesser de poser des questions. La curiosité a sa propre raison d’exister. »

Einstein

« La lecture n’est pas un acte facile. Elle exige un engagement, de la solitude, de l’attention, de la curiosité, une disposition d’esprit. »

Michel Déon

« La curiosité intellectuelle est l’un des principaux moteurs de la vie. »

Douglas Kennedy

Mais qu’est-ce qui m’a poussé jusqu’à vous, là, à l’instant ou je suis en train de vous écrire, à ne pas vous lâcher la grappe ? La curiosité !

Tous les chemins menant à Rome, celui que j’ai pris prend des allures d’école buissonnière.

Tout ce que je partage ici est de la curiosité servant à vous titiller sur ce qui vous motive pour mener votre vie vers le succès. Eh oui, la curiosité est source de réussite !

9- Inviter la générosité en son cœur

9 commandements à respecterPlus vous donnerez et plus vous recevrez. Vous ne savez jamais d’avance comment votre générosité vous sera rendue.

Cependant, je suis sûr que vous donnez sans attendre de retour, car votre acte est un acte généreux donné avec amour. Si retour il y a, ce n’est jamais sous la forme attendue.

La générosité aime surprendre au détour des chemins de chacun en sautillant par surprise au moment où vous vous y attendez le moins.

“La vraie générosité consiste à faire plaisir sans espérance de revanche.”

Chevalier de Méré

“Une des plus estimables vertus est la générosité – une qualité caractéristique d’une personne pensant plus de bien des autres que d’elle-même.”

D. Malcolm Maxwell

« La générosité est à la fois consciente de sa propre liberté et résolution d’en bien user. Conscience et confiance, donc : conscience d’être libre, confiance en l’usage qu’on en fera. C’est pourquoi la générosité produit l’estime de soi. »

André Comte-Sponville

Est-il judicieux d’être avare ?

« L’avare qui craint un écueil, se jette contre un autre : il ne donne rien, de peur de s’appauvrir ou d’être payé d’ingratitude, et il ne faut pas s’en étonner : comment pourrait être bon pour les autres celui qui ne l’est pas pour lui-même ? S’il lui arrive quelquefois d’être forcé par les circonstances à être libéral, que de regrets ne lui coûte pas sa fausse générosité ! Combien de fois ne se la reproche-t-il pas en secret ! Souvent même son avarice ne peut se déguiser, elle se décèle par quelques traits de mesquinerie qui lui échappent, et qui lui ôtent tout le mérite de sa libéralité. Sa réputation même dépose contre lui ! »

Jean Baptiste Blanchard

Concentré de ces 9 commandements à respecter pour une vie agréable sans effort

  1. 9 commandements à respecterCroire en vous : vous avez une valeur unique et inestimable
  2. Accepter votre différence : c’est ce qui fait votre richesse hors du commun
  3. Avoir l’estime de soi : s’aimer soit pour aimer l’autre
  4. Faire preuve de courage : apprivoiser la peur en toutes circonstances
  5. Avoir une solide persévérance : ne jamais douter, l’effort est payant
  6. S’habiller d’une volonté de fer : être comme un roc envers vent et marée
  7. S’armer d’une confiance de titan : la providence veille, l’univers vous aide
  8. Disposition à la curiosité : s’ouvrir au monde pour accueillir le savoir
  9. Générosité du cœur : donnez sans compter et vous vous enrichirez

Ces 9 commandements sont des outils précieux pour chasser lamentations, frustrations, envies, découragement, moral en berne et appréhender l’existence avec un esprit de battant. Vous pouvez aussi bien sûr décider de vous faire aider dans cette démarche. En ce qui me concerne, j’aurais fort apprécié, à une certaine époque de ma vie, une main tendue. Vous avez surement d’autres commandements à rajouter à la liste que je vous propose, je serai ravie d’en prendre connaissance. Le fin mot de l’histoire : se prendre en main et avancer !

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité

La peur de parler en public

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité n’est pas un exercice facile pour celui ou celle qui souffre de la phobie de parler en public. Parler en public s’apparente aussi à parler avec ses proches en toute intimité. Facile à première vue. Oui, mais parfois selon le contexte, cette parole reste difficile comme enfermée dans un carcan. Carcan de l’éducation reçue durant l’enfance !

Combien de fois ai-je entendu : « tais-toi », « tu n’as rien d’intéressant à dire », « tu n’es rien », et j’en passe et des meilleures… phrases assassines creusant leurs chemins comme le vers pourrissant la pomme… Ce genre d’éducation est destructrice et n’est surement pas porteuse d’estime de soi et de confiance en soi solide. Comment se sortir de ces chemins destructeurs et oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité ?

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité

Le chaudron… Pour moi le chaudron ou bouillonnait la parole était synonyme d’enfer. A force d’entendre que je devais me taire, j’ai fini par intégrer cette notion du silence. Enfin presque. Mon caractère quelque peu rebelle est venu à mon secours. Je dois vous avouer que la bataille était rude. D’un côté, je devais me taire puisque j’en avait reçu l’ordre. De l’autre côté, ma personnalité m’intimait de m’exprimer. Cette prise en otage entre deux feux, c’était l’enfer. Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité, ça devient vraiment compliqué ! En ce qui me concerne, comment m’en suis-je sortie ?

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité est devenu mon combat

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalitéMa survie en dépendait. Rester carpette, conforme aux instructions reçues pendant l’enfance, ou bien laisser émerger mes possibilités sans limite pour m’exprimer ? Le combat a été rude, très rude. Ce qui m’a sauvé, c’est mon côté rebelle qui refusait de croire que je n’avais rien à dire, à exprimer ce que j’avais en moi… à crier que j’existais et que j’avais des rêves à réaliser.

Waouh, ça a bien failli me couter la vie tout cela ! Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité quand on vous a couper le sifflet, si j’ose m’exprimer ainsi… C’est une victoire envers celui qui à oser vous ôter la vie par sa demande insistante de silence. Voilà une première victoire envers l’ennemi. Assurément, mais à quel prix ? Au prix d’efforts pour dépasser ces limites imposées par l’éducation et laisser sa vraie personnalité émerger. Pas toujours facile. Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité demande du toupet pour oser accomplir ce pour quoi vous êtes destiné.

Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité : message aux timides de la vie

Osez, Osez et encore Osez ! Ayez du toupet ! Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité ! Peu importe si vous vous plantez. L’essentiel est d’avoir essayé. Soyez comme l’enfant qui apprend à marcher. Recommencez sans cesse. Si vous êtes accro à un projet à réaliser, la prise de parole ne sera plus un obstacle. Oser prendre la parole pour affirmer votre personnalité en toutes circonstances deviendra un jeu d’enfant. La suite dans le prochain article ou je vais vous livrer mon expérience de terrain. Pour lire la suite et ne rien manquer, inscrivez-vous dans le formulaire au bas de cet article et vous recevrez, bien sur, le cadeau annoncé. A de suite !

Dame Volonté, Dame Ambition et Sir Courage reviennent…

Dame Volonté, Dame Ambition et Sir Courage

Dame Volonté revient d’une cure d’enthousiasme et s’apprête à vous dévoiler la suite de l’histoire commencée au début de l’été. Dame Ambition revient de vacances, toute bronzée et pleine d’énergie pour se remettre à la tâche. Sir courage revient d’un séjour passé sur une île déserte pour se remette d’une année d’instances efforts. Bref, la rentrée est belle et bien arrivée pour tout le monde. Yes, les aventures vont pourvoir continuer !

Dame Ambition, toute frétillante de plaisir, reprend du service en compagnie de Sir Courage, oreilles grandes ouvertes, langues prêtes à se délier, l’ouïe bien affinée : fin prêt pour continuer à savourer ce que Dame Volonté a envie de leur conter de son parcours insolite et enrichissant.

Dame Volonté en robe vaporeuse, avait conscience de son effet

Dame Volonté, sans plus tarder, prenant son micro d’une main volontaire et d’un ton aussi assurée, commença sa conférence… Dame Volonté est lancée…

Quelle différence entre Action et Inaction, Volonté et Inconstance, Persévérance et Renoncement ? La différence est que l’Inaction, l’Inconstance et le Renoncement sont de bien tristes personnages. ils entraînent vers des chemins lugubres. J’ai préféré les écarter de ma route, préférant leur opposé.

Action, Volonté et Persévérance : ces opposés, eux, m’ont toujours été fidèles, toujours présents lorsque j’avais besoin de soutien. En retour, je les ai choyés avec ferveur. Le moment est arrivé de vous présenter comment Action, Volonté et Persévérance sont entrées dans ma vie. Mais avant… Je dois vous dire que…

Dame Ambition et Sir courage buvaient les paroles de Dame Volonté. Leurs crayons pour la prise de notes restaient en l’air comme suspendus par un fil invisible…

Dame Volonté, tellement passionnée par ce qu’elle voulait transmettre, n’avait pas conscience de l’effet qu’elle produisait. Entre nous, c’était bien le cadet de ses soucis. Sa passion dévorante pour transmettre ses connaissances pour aider autrui lui importait bien plus !

Dame Volonté poursuivait imperturbable…

 La vie est comme l’immensité de la mer : il est nécessaire de savoir nager avant de se lancer vers le grand large , sinon vous risquez de vous noyer. En vous racontant ceci, je me rends compte que personne ne m’a appris à nager, ni dans la vie, ni dans l’océan, j’ai appris à nager seule, lorsque j’avais 12 ans, lors de sorties hebdomadaires à la piscine quand je vivais en pensionnat.

Apprendre seule, c’est long, fastidieux même si cela caresse la fierté, ce n’est guère efficace. Vous imaginez si vous aviez dû apprendre la lecture seul (e) dans votre coin sans l’aide d’un adulte par exemple? Impensable, dit dame Volonté !

J’ai commencé ma vie de blogueuse sans aucune connaissance en ce domaine. Je me suis laissée tentée par tous les beaux discours remplis de rêves que je lisais sur le net. Moi, Dame Volonté, Je pensais que je saurais nager. Et bien non, le temps du surplace et de la patauge ont mis en évidence ce manque.

Il a bien fallu que je l’accepte. Allais-je laisser tomber ? C’était bien mal me connaître. Qu’auriez-vous fait Dame Ambition, et vous Sir Courage ?

Dame Ambition et Sir Courage se regardèrent un court instant, éberlué de cette interruption inattendue.

Dame Volonté les avaient surpris (sans le vouloir) en leur donnant la parole

D’une seule voix en cœur, Dame Ambition et Sir Courage implorèrent Dame Volonté de continuer en proposant de s’exprimer à la fin de la conférence.

Dame Volonté ne se fera point prier, percevant non pas l’embarras de ses deux amis, mais leurs intentions de ne pas perdre une miette de ce partage d’expérience de vie. Ainsi, Dame Volonté poursuivit…

…S’il y a un début à cette histoire, je ne peux encore vous dire s’il y aura une fin à l’instant où je vous parle. La vie se charge sans cesse de vous rappeler à l’ordre, en vous lançant toujours de nouveaux défis, parfois en changeant l’ordre des choses que vous aviez prévu. N’avez-vous jamais remarqué que cela se passait toujours de cette façon, Dame Ambition et sir Courage ?

La vie est un parcours ou chaque chemin emprunté apporte ses bonnes ou moins bonnes surprises… La vie nous enseigne à l’infini en nous modelant tel le sculpteur avec son œuvre…Dame Volonté continuait d’exposer son angle de vue… La conférence battait son plein, pas une mouche n’osait voler, pas un seul moustique n’osait s’aventurer… seule la voix de Dame Volonté s’imposait avec assurance dans les airs… La suite dans le prochain épisode de cette série consacrée à Dame Volonté, Dame Ambition et Sir Courage.

Apprivoiser sa timidité pour enfin oser s’affirmer

Apprivoiser sa timidité

Apprivoiser sa timidité est possible, la première des conditions est d’accepter cette timidité pour  la faire sienne et la transformer en force. L’acceptation de ce que nous sommes est l’étape incontournable pour accéder à l’affirmation de soi. Une première piste : à personne affirmée, personne respectée ! En cet instant, intervient la loi du miroir. Pas de panique, je vais vous expliquer tout cela. En un éventail de recettes ici dévoilées, voici quelques une base incontournables aux ingrédients épicés de saveurs personnelles.

Apprivoiser sa timidité, pourquoi ?

Mieux vaut accepter sa timidité et en tirer sa force, sinon…

Que fait le timide en société quand il est amené à prendre la parole ? Il se surveille et ne s’affirme pas!

Quelle tendance à le timide en société quand il se trouve trop exposé ? Il se cache et ne s’affirme pas!

Quelle attitude adopte le timide pour échouer dans ces approches de contacts ? Il se juge et ne s’affirme pas !

Le timide passe son temps à se comparer, il est centré sur lui-même tant il souffre de ne pouvoir s’ouvrir aux autres avec sérénité. C’est un véritable calvaire.

Comment faire pour apprivoiser sa timidité et revivre en osant s’affirmer?

Savez-vous qu’être timide est une force par rapport à ceux qui ne sont pas timide et qui semblent tellement sur d’eux-mêmes ? Apprivoiser sa timidité en l’accueillant comme telle est déjà une première étape. Timidité : puits à richesses, vous êtes une richesse inestimable et vous l’ignorez !

Voilà de quoi vous réconcilier avec vos richesses personnelles.

Donc première étape : acceptez-vous comme vous êtes ! Facile à dire ? Je suis passée par là et je comprends tout à fait votre questionnement face à cette affirmation. S’accepter tel que l’on est, c’est croire en soi, donc en ses valeurs. Chaque fois ou j’ai douté de moi, j’ai échoué. Chaque fois où j’ai cru en moi, j’ai réussi.

Apprivoiser sa timidité c’est aussi mettre au panier son égocentrisme

Ou… son nombrilisme

 Apprivoiser sa timidité : pas de souci pour moi pour l'instantQuoi moi, centré sur moi ? Je vous sens quelque peu agacé mais je dis la une vérité que j’ai aussi vécue. Tellement centrée sur ma timidité, à me surveiller, à me comparer, à me juger que j’en oubliais de me projeter vers l’autre. Avec toutes ces pensées de timide, quand j’y pense, pas étonnant que je me sois ramassée quelques gamelles.

Deuxième étape : apprendre à s’oublier pour s’ouvrir à l’autre. Imaginez-vous devant un timide, quelle attitude auriez-vous envers lui ? Pour apprivoiser sa timidité, ça commence par s’intéresser à l’autre. S’ouvrir au monde pour se rendre compte que chacun de nous est un être infini très petit, vraiment très petit dans ce vaste, très vaste monde.

Cette vision de la timide que j’avais de moi à vraiment changée l’optique que j’avais de ce monde que je croyais fixée sur moi, comme si des caméras étaient fixées sur ma vie me stigmatisant dans ce que j’étais en tant que timide. STOP : ceci n’est qu’une image bien sûr. Le timide se fait beaucoup d’idées fausses par manque de confiance en lui.

Donc s’oublier soi permet de donner vie à ses infinies richesses pour enfin apprivoiser sa timidité

Suis pas timide, juste réservé ! Pour l'instant bien sur.Accepter ce que vous êtes, apprendre à vous oublier pour apprivoiser sa timidité sont les deux premiers principes à appliquer. Vont suivre d’autres principes tel que le développement de son courage mental pour faire face à ses difficultés, la maitrise des émotions et de comment les transformer à son avantage… Apprivoiser sa timidité n’est pas chose facile, j’en conviens. Mais n’est pas chose impossible, bien au contraire ! Voici la fin de ce billet, j’en profite pour vous demander si vous préférez des billets courts avec des suites comme celui-ci ou des billets plus longs traitant un sujet plus en profondeur. J’attends vos réactions avec bonheur ! Suis toujours ravie de vous lire.

Ah j’allais oublier : quel style dois-je poursuivre ? Selon mes lecteurs, certains apprécient un sujet traité un peu plus en profondeur et d’autres trouvent qu’il faut s’accrocher… A vous de me dire et surtout merci à tous !

Dame Ambition et Sir Courage accueille Dame Volonté

Dame Ambition et Sir Courage

Dame Ambition et Sir Courage sont conviés à un congrès pour partager leurs savoirs avec un public passionné de recettes conduisant au succès.

Personne ne savait qu’un invité mystère allait intervenir pour pimenter les échanges.

Dame Ambition et Sir Courage s’apprêtent donc à intervenir quand…

Une magnifique Dame enveloppée d’une superbe robe aux couleurs soleil fit son apparition pour prendre la parole :

Dame Ambition, Sir Courage, je vous salue et vous remercie de votre participation à ce congrès, permettez-moi de me présenter, je suis Dame Volonté, mandatée par le juge suprême de ce congrès, pour vous apporter un éclairage complémentaire aux riches enseignements que vous aviez prévus de nous transmettre.

Dame Ambition et Sir Courage accueillent Dame Volonté en applaudissements

Cet accueil chaleureux chauffait la salle ou les participants, surpris et ravis par cette annonce, applaudissaient avec encore plus de ferveur.

Dame Ambition et Sir Courage, conscient de la chance qui se présentait pour transformer ce congrès en véritable opportunité de richesses à partager avec un public près à cueillir les fruits de l’arbre de la connaissance, accueillaient à bras ouverts Dame Volonté en l’invitant à ouvrir le congrès.

C’est ainsi que la parole fut donnée à Dame Volonté pour l’ouverture du congrès

Partant du principe que tout à sa raison d’être, l’histoire qui suis pourrait ressembler à n’importe quelle autre histoire, cette autre histoire, c’est peut-être la vôtre ! Par métaphores, images, ce que j’ai vécu représente, j’en suis sure, vos propres expériences en de multiples domaines qu’ils soient possible d’imaginer et d’interposer.

Avez-vous des rêves non réalisés ? Passez-vous votre vie à penser que vous n’avez pas eu de chance, que ce n’est pas de votre faute si vous stagnez, que vous n’arrivez pas à vivre la vie que vous auriez souhaité ?

Ces pensées, étalées au grand jour, je les ai eues. Inutile de vous dire que je comprends vos états d’âme. J’ai bien failli vivre le reste de ma vie avec des regrets de ne pas avoir accompli ce à quoi j’avais toujours rêvé.

Puis, un jour, j’en ai eu marre, plouf, j’ai sauté dans la piscine de mes rêves sans savoir si je savais nager. L’heure de la confrontation avait sonnée : des idées, des rêves, à la pelle m’assaillaient, et si je donnais vie à toutes ces idées bouillonnantes que mon moi profond m’inspirais ?

 

Dame Ambition et Sir Courage dessinent leur avenir avec passion

J’avais franchie le premier pas, sans savoir ou allait me conduire cette nouvelle route aux odeurs d’ivresses inconnues, aux odeurs d’insécurités, aux odeurs de découvertes de soi et des autres, aux odeurs infinies dégagées par la conquête d’un autre monde.

Je suis sure qu’il n’y a pas de différence entre votre vécu et le mien

Vous et moi sommes faits du même “ADN” du genre humain avec ses ramifications de sentiments, émotions de tout poil à vous faire hérisser le poil (encore lui !) en tous sens laissant vos neurones complètement HS et désorientées.

Pourquoi vous faire part de cette expérience de blogueuse ? Et quels liens avec la Volonté, l’Action et la Persévérance ? Tout ce qui suit est d’une logique imparable d’un parcours passé, présent et futur. Tout à sa raison d’être dans cet immense puzzle de l’univers ou chaque vie, la vôtre, la mienne, s’imbriquent les unes aux autres en donnant un sens cohérent dans nos parcours de vie.

Si je n’avais jamais eu le toupet de me lancer dans l’aventure de la réalisation d’un blog pour partager ce qui m’est le plus cher, ces aventures d’une complète déjantée que je suis n’aurait pas sa raison d’être. Je vous parlais de logique : imaginez le jour où j’ai pris la décision de m’inviter sur la toile… Très timide dans un 1er temps, je suis vite devenue une intrépide… et une accro.

Très jeune j’ai eu le goût de dévorer le monde mais les aléas de la vie ont façonnée ma personnalité à l’image de l’éducation reçue. Rester dans les clous, moi ? Pas vraiment mon truc ! Les décennies passant comme pour anéantir ma passion de la vie, n’ont pas eu raison de ma ténacité.

Ollé… J’ai l’impression d’être entrée dans l’arène de la vie…

Devant vous, je m’incline et raconte sans pudeur ce parcours aux multiples difficultés, comme des invitations pour tester mon endurance et mes ambitions ». A suivre…

Dame Ambition et Sir Courage restèrent bouche bée face à ce discours et tout empressés de connaitre la suite. Dame Ambition et Sir Courage avaient à cœur que vienne le moment de l’échange, tant il y avait à dire, à confronter… Peser, soupeser… Dame Volonté avait tant à partager, à communiquer, une aubaine d’échange pour Dame Ambition et Sir Courage, à suivre… Dans le prochain épisode… Vous apprendrez comment ne pas vous noyer ou si vous préférez, comment apprendre à nager dans une piscine ou l’eau est inexistante… Ben oui, ça existe ! Et surtout ne vous laissez pas impressionner par la robe vaporeuse de Dame Volonté, celle-ci pourrait vous détourner de vos projets initiaux… A suivre… !

Sommes-nous responsables de nos souffrances ?

Dame Ambition et Sir Courage en action

Sommes-nous responsables de nos souffrances ? Il est facile d’accuser l’éducation reçue, le contexte environnemental…etc. Tous les alibis du monde se sont taillé une place de choix pour accueillir les souffrances en les laissant s’installer durablement en notre personne. Pourquoi sommes-nous ou pas responsables de nos souffrances ? Chacun est responsable de sa vie, donc de ses souffrances, c’est déjà un premier point incontournable. Notre responsabilité étant engagée, comment faire pour ne plus souffrir ? Comment faire pour apprendre à être heureux, au moins avec le minimum syndical ? Alors quelle recette appliquer ? Il est temps de changer vos lunettes mentales.

Il y a quelques jours, j’ai écouté une conférence ayant comme sujet : Les 7 clés pour se libérer du passé » avec Luc et Noémie. Je suis restée scotchée jusqu’au bout, tant le parcours de Noémie est porteur d’espoir. Un exemple à suivre. Je tenais particulièrement à partager cette conférence avec vous.

Vous allez très certainement vous retrouver dans le parcours de Noémie comme ça a été le cas pour moi. D’ailleurs je remercie Noémie et Luc de m’avoir inspiré cet article.

Bonne écoute et prenez des notes pour en tirer profit :

La suite de l’article…

Sommes-nous responsables de nos souffrances ?

Recette pour éradiquer la souffrance en la transformant en terreau fertile

Sommes-nous responsables de nos souffrances ? Oui ! Si j’avais entendu cette réponse il y a quelques décennies, j’aurais été outrée et encore plus malheureuse. Comment ça, responsable ? Mais je n’ai pas demandé à naitre dans un foyer mal aimant ! Certes ce début de vie n’a pas été facile. J’ai accusé la terre entière et lui en ai longtemps voulu. Mon tempérament dynamique m’a sauvé du misérabilisme. Mais ce dynamisme ne m’a pas empêché que je traine mes souffrances sans savoir comment les alléger, les transformer en énergie positive.

Il m’a fallu bien des années de recherche sur moi, en lecture(en autre) m’apportant ainsi un éclairage sur l’origine de mes souffrances. Bien des remises en question, bien du travail sur soi avec tout un questionnement sur le pourquoi de ce début de vie difficile. L’éclairage d’un professionnel a été également d’une grande aide. Vint le moment ou naturellement, la souffrance est devenue un terreau fertile.

Nos souffrances : terreau s’enrichissant par l’expérience de la vie

Combien sommes-nous à trimballer nos souffrances sans savoir comment faire pour les transformer ? Je dis transformées car il n’est pas possible de s’en débarrasser. Pourquoi ? Ce que vous avez vécu vous a forgé, pétri. C’est votre force, votre personnalité, votre moi à part entière. Je disais plus haut que nous sommes responsables de notre vie. Nous ne sommes pas responsables du lieu, du contexte de notre naissance. Quoi que…

Sommes-nous responsable de nos souffrances ?

Nous subissons enfant, l’environnement dans lequel nous évoluons. Les blessures subies sont là et nous n’y pouvons rien. Notre sensibilité d’enfant a été mise à mal. Par contre, nous pouvons changer notre regard sur ces souffrances, une fois que nous sommes devenue adulte et conscient de que nous sommes. La personne devenue adulte peut changer ce vécu malheureux en terreau fertile.

Savez-vous, même si vous avez eu une enfance heureuse, vous pouvez avoir gardé des souffrances, enfouies au plus profond de vous. C’est normal. L’adulte, quel qu’il soit, éduquant un enfant n’est jamais « parfait » dans le sens où il n’est pas dans la peau de l’enfant. L’enfant se frotte à l’adulte, ce qui lui donne de quoi se construire (terreau vital), en fait, rien ne peut être parfait, c’est la loi de la vie tout bêtement. Ou je souhaite en venir : quel que soit son passé, heureux ou moins heureux, se poser est nécessaire pour se comprendre et s’améliorer.

Quelques réflexions concernant nos souffrances et leurs résolutions :

Que de chemin parcouru pour arriver à changer mes lunettes mentales. J’avais une vision erronée de ma personne. Mes souffrances me collaient à la peau et je ne savais pas comment faire pour m’en débarrasser. Je pensais alors à l’époque où j’étais bien plus jeune, que c’était possible. Changer ses lunettes mentales ne se fait pas du jour au lendemain.

Prise de conscience de soi, reconnaissance de ce qui est, de ce qui peut changer et de ce qui ne peut pas changer. Prise de conscience que les souffrances peuvent se transformer en terreau fertile.

L'écriture comme outils de développement personnel

L’écriture est un outil pour coucher tous vos ressentis, émotions, vider sur papier vos pensées de tout ordre. J’ai rempli des cahiers et j’en relie encore quelques-uns parfois quand j’ai besoin d’éclaircir un point ou pour simplement retrouvé une information. L’écrit accueille également les objectifs de vie. L’écrit possède une multitude de possibilités aidante dans nos vies.

La patience est une qualité requise pour laisser le temps faire son œuvre à la construction de la renaissance de soi. Nos schémas de souffrances ne vont pas s’envoler par magie. De la réflexion, du courage à vouloir changer, de la persévérance pour accepter les embuches, car oui, avoir une autre vision de soi demande des efforts.

« C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire ».

Mohandas Karamchand Gandhi

« C’est sur soi-même qu’il faut œuvrer, c’est en soi-même qu’il faut chercher ».

Paracelse.

« Soi-même est un formidable jardin à cultiver, à condition d’avoir les bons outils et les bonnes lunettes mentales »

Hélène Hug

Sommes-nous responsables de nos souffrances ? Nous sommes responsables de transformer ces souffrances en terreau fertile. Nous avons tout en nous, nous sommes des êtres formidables dotés d’une puissance infinie. Nos souffrances, nos difficultés enrichissent notre terreau de vie. La vie ne nous donne-t-elle pas ce que nous avons besoin pour grandir et être heureux ?

Estime de soi ou confiance en soi, quelle différence ?

Estime de soi ou confiance en soi,

Estime de soi ou confiance en soi, magie du regard sur soi pour retrouver sa confiance en soi et son estime de soi.

La vie n’a de cesse de nous offrir des cadeaux, même dans les pires affres traversées. Savoir tirer parti de son vécu, parfois abominable, douloureux, triste pour le transformer en pépite d’or,  voilà une compétence accessible à tout le monde.

Mais encore faut-il le désirer très fort. S’accrocher à cette énergie offerte par la vie, est un potentiel que nous avons tous en nous. Ce potentiel, sachons le chatouiller pour la plus grande satisfaction de notre estime de soi !

Estime de soi et Confiance en soi se présentent

Estime de soi, définition : jugement que l’on a de soi et que l’on porte sur soi

Je m’estime : j’ai de la valeur donc je me reconnais ! Je ne m’estime pas : je ne vaux rien donc je ne me reconnais pas ! Ne pas se reconnaitre c’est se renier. Dure, n’est-ce pas de reconnaitre cette évidence !

L’estime de soi se construit et prend ces racines dès la petite enfance. Comment s’établissent les liens entre l’adulte et l’enfant ? Ah, et l’estime de soi ? Bon, avant il y a la confiance en soi, qu’est-ce au fait la confiance en soi ? Voyons…

Confiance en soi

Définition : c’est croire en son potentiel et en ses capacités, c’est avoir une connaissance de soi.

J’ai confiance : je suis capable donc je reconnais mes capacités ! Je n’ai pas confiance : je ne suis pas capable donc je ne reconnais pas mes capacités ! En quelle sorte, je suis nul (le) de chez nul ! Eh bien, quelle image ai-je donc de moi ?

Isabelle Filliozat, psychothérapeute, définie quatre étapes indispensables au développement de la confiance en soi :

  1. acquisition d’une sécurité intérieure,
  2. affirmation de ses besoins,
  3. acquisition de compétences,
  4. reconnaissance par les autres

La connaissance de soi passe par un travail minutieux d’introspection. Croire en soi, en ses capacités donne confiance en soi. Le doute, la remise en question négative permanente pousse au manque de confiance en soi.

La confiance en soi se développe et n’a de cesse d’évoluer au cours de la vie d’un individu. Elle est particulièrement importante au cours des premières années de l’enfant, mais aussi pendant la période de l’adolescence. La famille et les parents, ou l’adulte qui fait office d’éducateur, jouent alors un rôle déterminant.

La confiance en soi peut aller et venir dans nos vies selon nos expériences heureuses ou malheureuses. La confiance en soi à un impact sur lestime de soi. L’estime de soi ne peut exister sans une solide confiance en soi.

Estime de soi et Confiance en soi vous raconte une histoire

Estime de soi au rendez-vousJe me revoie enfant, selon l’endroit où je vivais, bon oui, j’ai été pas mal ballottée, la confiance en soi a cherché à s’assoir sans jamais vraiment trouver d’assise solide. Que de turbulences ! Et pour cause, placement en famille d’accueil, pension… milieu familial déstabilisant, tout ces changements n’ont pas vraiment contribué à la construction d’une solide confiance en soi. Chaque fois que je me croyais en sécurité dans un nouvel univers avec un entourage « bienveillant » (c’était mon ressenti de l’époque) qui ne me connaissait pas, patatras, cela ne durait pas. L’un de mes parents savait faire preuve de persuasion pour me faire passer pour une méchante auprès de mes nouveaux éducateurs. Ce qui sabotait d’avance ma réputation.

Estime de soi renvoie confiance en soi au placard…

Saboter ma réputation ? Comment cela peut-il se faire ? Placer très jeune en famille d’accueil pour cause de « caractère indiscipliné », j’ai été bien sûrEstime de soi et confiance en soi : pas évident cataloguée comme enfant difficile. Les accueillants ne m’ont pas fait de cadeaux.

Pourquoi avoir été placée ? Mal aimée au sein de la cellule familiale, je dirais même que j’étais rejetée au point que je me sentais en trop avec un sentiment de terreur trop souvent présent. Le placement en famille d’accueil était une façon de se débarrasser de ma petite personne. Mais moi, j’y voyais là une opportunité de vivre normalement en étant moi-même, avec confiance.

Et bien raté ! J’avais été cataloguée d’avance ! Comment voulez-vous que je développe une estime de moi solide dans un contexte pareil ? Ma confiance en moi a été quelque peu ébranlée, aux yeux des adultes, quelle était vraiment ma valeur ? Dure d’accepter ces questionnements pour un enfant !

Les quatre étapes vues plus haut :

  1. acquisition d’une sécurité intérieure,
  2. affirmation de ses besoins,
  3. acquisition de compétences,
  4. reconnaissance par les autres

Ces quatre étapes n’étaient pas vraiment réunies. Comment m’en suis-je sortie ?

Je n’étais au bout de mes découvertes quant à la nature humaine. Quelques trois, quatre années plus tard, j’ai atterrie tel un paquet en pension. Le même phénomène s’est produit. Accueillie comme une reine le premier jour… ensuite, j’ai vite déchanté.

Me sentant en confiance et honorée, le premier jour étant invité à la table de la directrice de l’établissement pour le petit déjeuner, la confiance en soi comme habit, l’estime de soi revenait en force en mon intérieur. Court instant de bonheur ou j’ai entrevue une nouvelle vie possible se dessinant devant moi…

Coup de tonnerre me rappelant à la dure réalité ! Ma main se dirigeant vers une biscotte, j’entends une voix : « tu ne vas pas commencer à faire ce que tu veux ! » Et pour elle, de me rappeler que les biscottes n’étaient pas pour moi. Habituée à être rabaissée, j’ai accepté sans broncher, me rabattant sur le pain. A cet instant, cependant, un déclic s’est fait en moi. Une fois de plus, le sort se refermait sur ma personne.

Adieu estime de soi, la confiance en soi n’avait pu prendre racine

Rébellion, indignation m’ont fait faire quelques petites bêtises insignifiantes de gosses. Comme piquer un franc (à l’époque) dans la caisse de cette directrice, pour m’offrir des caramels ou me moquer de la religion en m’amusant avec les copines en imitant la messe. Oui, c’était une pension initialement tenue par des religieuses mais bien laïque dans son enseignement.

D’ailleurs, le souvenir me revient que j’étais souvent puni à faire des lignes par centaines. L’astuce que j’avais trouvée : coincer quatre stylos dans mes doigts me permettant d’écrire quatre lignes en même temps. Efficace ! Résultat de l’estime de soi, pourquoi perdre son temps ?

Dans ce marasme d’éducation ratée, comment ai-je pu développer une confiance en soi et une estime de soi digne de ce nom ? A ce jour, je me le demande encore ! Mais puisque je suis là pour vous en parler, il y a forcément un secret à connaitre. Envie de savoir ? C’est par ici… Rien que pour vous. Comment ai-je changé le regard sur moi ?

L’estime de soi s’est invitée au pays de la confiance en soi

Estime et amour de soi invitée de confiance en soiAprès ces épisodes de mon enfance, ne m’ayant pas vraiment permis d’affirmer la confiance en soi nécessaire à l’estime de soi, d’autres épisodes heureux ou moins heureux se sont enchainés. Au fil de mon parcours, j’ai rencontré des personnes me faisant cadeau de paroles porteuses d’espoir et d’avenir. J’ai aussi eu la chance d’entendre des compliments, des phrases me confortant dans mes valeurs et dans ce que j’étais capable d’accomplir. C’est ce qui m’a le plus aidé à devenir ce que je suis maintenant. Au fond de moi a toujours existé cette lueur me guidant vers des possibles réalisables.

Message aux désespérés de la vie : estime de soi cohabite avec confiance en soi

Quel que soit votre parcours, l’espoir d’une vie meilleure est possible. Quel que soit votre histoire, il y a toujours matière à rebondir. Rien jamais, n’est perdu. Tout a sa raison d’être. Facile à dire ? Sans doute, sauf que je vous parle avec mes tripes, avec mon vécu. A vous de cueillir ses fleurs que je vous offre.

Je vous parlais plus haut d’introspection de soi : au lieu de me laisser porter par les évènements de la vie et d’oublier mes passions, mon tempérament d’indiscipliné m’a permis de prendre les commandes de mon existence. Pas facile tous les jours, mais braver les tempêtes forge le caractère !

“Aie le courage de suivre ton cœur et ton intuition. Ils savent ce que tu veux réellement devenir. Le reste est secondaire.”

Steve Jobs

Un petit exercice ? Tout petit alors… Pour accueillir Estime de soi et Confiance en soi

Je vous demande de bien vous imprégner de ces phrases et de les méditer : « J’ai confiance en moi, je crois en mon potentiel et en mes capacités, je reconnais ce potentiel et ces capacités que la vie m’a offert ». « Je suis un être unique, j’ai de l’estime pour moi, j’ai une grande valeur, donc je me reconnais en tant que telle ! » Estime de soi et Confiance en soi vous remercie de votre accueil chaleureux.

Parole aisée ou parole foirée : confiance en soi ou panique ?

Parole aisée ou parole foirée :

Parole aisée revient pour la suite de son aventure avec Confiance en soi et Dame Panique. Qui a gagné ? Du sang a coulé, des larmes ont inondé la route du succès et la sueur a embué les yeux de Parole Aisée au risque d’ une chute mémorable.

La chute n’a pas eu lieu, Parole aisée s’appuyant sur confiance en soi s’en est tirée haut la main en mettant en fuite Parole Foirée.

En route pour de nouvelles aventures…

Parole Aisée : Deuxième épisode du précèdent article

Parole Aisée a grandement souffert tant Dame panique lui a fait la misère. Toujours à l’affut pour la faire tomber par des coups bas, tel lui couper les solides racines de confiance en soi sous les pieds. Oui, du sang a coulé. Devant le public, en l’occurrence un jury, le sang est monté au joues de Parole Aisée. Et comme si celui-ci voulait s’échapper du corps qui l’habitait, la suée à perlé au front.  Cette suée sortait comme d’une lance incendie, pour éteindre un feu et s’écoulait sur les verres de lunettes, vous imaginez le tableau ? Parole Foirée était aux anges ! Tout comme Dame Panique d’ailleurs ! Confiance en soi s’étouffait et a vraiment failli en perdre la vie.

Parole Aisée plus forte que tout a repris le dessus en balayant d’un coup telle une tornade, Parole Foiré et Dame panique en les envoyant dans le trou noir de l’univers. Vous savez, l’endroit d’où l’on ne revient jamais, même pas d’entre les morts. Ah oui, comment Parole Aisée s’y est prise ? Vous voulez vraiment avoir une réponse ? Vous voulez vraiment connaitre ce secret que Parole Aisée a utilisé ? Puisque vous y tenez… Voilà, j’arrive avec mon sac de secrets à partager.

Confiance en soi et parole Aisée, ce duo d’enfer vous livre 12 secrets avec humour au rendez-vous :

  1. Ne jamais se comparer, parole aisée vous le conseille,  car vous êtes unique
  2. D’après Parole Aisée, votre vécu représente une richesse unique
  3. Votre vécu représente une richesse unique, votre richesse est tirée de votre expérience et elle est unique (bon-là, je me répète, j’enfonce le clou)
  4. Vous n’avez rien à perdre que vos regrets, (vous confirme Parole Unique), qui eux sont uniques (et tout le monde s’en fou, de vos regrets bien sur)
  5. Osez être vous-même envers et contre tout car vous êtes unique. C’est confirmé par Parole Unique, ah elle colle… Pas vrai ?
  6. Le monde a besoin d’un être unique comme vous pour forger l’Idée unique (vous savez, la lumière, unique bien sur et hors du commun !)
  7. Votre parcours est comme un fil rouge (comme le mien, d’ailleurs), sacré parcours unique
  8. Chassez le doute, cet ennemi qui vous veut du mal. Dans son genre celui-là est unique, bien sur, Parole Aisée est d’accord !
  9. Surtout, laisser au vestiaire vos appréhensions entortillées dans des toiles d’araignées inutiles
  10. Fier-vous à votre intuition profonde sans vous laisser impressionner par l’autre (unique comme vous, vous ne l’avez pas vu venir, celle-là !)
  11. Vous ne pouvez plaire à tout le monde. Le fait de l’accepter est une idée originale et unique, une fois de plus confirmée par Parole Aisée !
  12. Accepter sa différence et affirmer ses idées impose une personnalité unique. Et bien sur confirmée par Parole Aisée… Stop, laissons Parole Aisée se reposer.

Parole Aisée vient de s’exprimer en l’instant pour votre plaisir… et le mien.

Parole aisée grâce à de bons outils adaptésSes 12 outils a votre disposition, servez-vous-en selon vos besoins… uniques… Bien sur. Un dernier petit mot pour la route de la part de Parole Aisée : surtout, en toute circonstance dans l’art de réussir dans votre parole aisée en public ou en privé, je vous en supplie, restez naturel en ne prenant aucune substance, croire que celle-ci pourrait vous aider, est une erreur fatale et inutile. Votre seule force est votre croyance en vous, car n’oubliez pas, vous êtes UNIQUE ! Oui, vraiment UNIQUE, waouh, je me répète… Mais c’est que votre réussite de vie me tient vraiment à cœur. Bon je me tais, ma parole n’est pas unique dans ce cas de figure, et préfère vous laisser à votre parole, unique pour moi… C’est à vous cher (e) lecteur ou lectrice…

Parole aisée en public et confiance en soi : duo d’enfer…

Parole aisée en public

Parole aisée en public va-t-il de pair avec confiance en soi ? Et puis la confiance en soi, c’est quoi ? Une parole aisée, c’est quoi ? Et en public de surcroit ! Réponse plus bas (je tiens à vous faire gagner du temps si vous êtes pressées). Pourquoi la prise de parole en public peut en paralyser plus d’un ? Après tout la voix n’est qu’un outil pour s’exprimer tout comme les oreilles… Qui sont elles aussi des outils pour entendre et comprendre ce que l’on nous dit, non ? D’accord ou pas d’accord ?

Bon, j’admets être un peu provocatrice. Je sais très bien que la prise de parole en public, cette parole habillée d’assises solides de confiance n’est pas si aisée qu’il en parait. Mais il y a des solutions pour s’approprier cette parole aisée tant convoitée… Vous en êtes convaincus, je le sens. Sinon vous ne seriez pas là à me lire. Une petite histoire… histoire de se mettre l’eau à la bouche ? C’est parti… Promis, ce n’est pas long.

Parole aisée vexée par Dame panique, quelle suite ?

Il était une fois dans la jungle des concours du milieu hospitalier des participants ayant réussi l’épreuve de sélection dans un domaine donné, une personne répondant au nom de Dame Panique. Dame Panique avait très peur de se planter car Parole Aisée n’était pas de bon poil ce jour-là. Mais bizarrement Dame Panique laissant sa peur de côté, s’en est sortie haut la main. Parole aisée avait retrouvé toute sa verve. Tiens mais que s’est-il donc passé ?

Bien sûr, vous l’auriez deviné, Dame Panique s’était plantée en beauté sur d’autres concours. Parole aisée l’avait abandonnée, préférant rester au placard, faute d’avoir reçue sa dose de reconnaissance de Dame Panique. Dame Panique en a rendu son tablier en se disant que tout était foutue à cause de Parole Aisée qui l’avait trahie, la belle affaire ! Faut comprendre Parole Aisée, le manque de considération à son égard l’avait vraiment découragée. Mais alors que s’est-il donc passé lors du concours réussi ?

Voici la suite puisque vous y tenez… Parole Aisée : réconciliation ou pas avec Dame Panique ?

La réconciliation entre les deux parties a été quelque peu difficile … Parole Aisée et Dame Panique ont eu besoin de faire connaissance. Voilà, pour se faire dans de bonnes conditions, heu… Prenons un raccourci, un médiateur a été nécessaire pour résoudre le problème de communication entre eux : Confiance en soi est donc appelée à la rescousse, va-t-elle réussir ? Mais qui est donc cette dame avec cette assurance hors du commun ? Port altier, fière, solide comme un roc, sur d’elle et fidèle quelques soit les tempêtes. L’amie et la partenaire parfaite !

Place à madame Confiance en soi, bienvenue chère dame, la parole est à vous…Confiance en soi prend son temps pour examiner ce dossier délicat concernant Parole Aisée et Dame Panique. Parole aisée à l’impression de se trouver devant un tribunal. Dame Panique se sent prise au piège… Quelle issue ?

Parole Aisée, Dame Panique et Confiance en soi vous donne rendez-vous au prochain épisode pour la suite de cette histoire incroyable pleine de rebondissements…. En attendant, veuillez déposer vos interrogations ou autres suggestions, elles sont toutes les bienvenues. Ah, j’oubliais…. Merci !