Vaincre la timidité par le courage et la maitrise des émotions

Accueil - Parole - Vaincre la timidité par le courage et la maitrise des émotions

Vaincre la timidité par le courage et la maitrise des émotions

Vaincre la timidité : Rappelons les deux précédents principes abordés lors du dernier billet pour vaincre la timidité : Accepter ce que vous-êtes, c’est accepter votre personnalité qui est unique en ce monde. Cette attitude éloigne le spectre de la comparaison avec l’autre et vous donne la force toute naturelle d’aller vers autrui, sans vous soucier du qu’en dira-t-on.

” Il faut commencer par le commencement. Et le commencement de tout est le courage.”

Vladimir Jankelevitch

Vaincre la timidité par le courage moral et la maitrise des émotions

Le courage moral et la maitrise des émotions qu’est-ce ? D’après le dictionnaire : Fermeté du cœur, force d’âme qui fait braver les dangers, les revers et la souffrance avec constance.

Le courage c’est aussi savoir prendre son courage à deux mains : se décider malgré la difficulté, la peur, la timidité. Avoir le courage de ses opinions, les assumer, les manifester. Le courage moral aide à vaincre la timidité. « D’ailleurs se sont parfois les circonstances ou le simple réflexe de survie qui transforment les timides en héros. » Oui, vaincre la timidité demande du courage moral.

  • Développer son courage moral est primordial pour vaincre la timidité. Du courage, vous en possédez tous.
  • Surtout ne pas avoir honte de flancher devant autrui. C’est la preuve que vous êtes humain.
  • Oser est une question de courage et d’habitude. C’est l’habitude d’oser qui vous donnera la force de continuer pour vaincre la timidité.
  • Recherchez toujours la compagnie et les occasions de parler. Imaginez que vous êtes entouré de personnes comme vous cherchant à vaincre la timidité et c’est rassurant.
  • Prenez toujours l’habitude d’exposer vos idées (quand vous êtes sur de vous) toutes les fois que l’occasion se présentera. C’est un excellent exercice pour vaincre la timidité.
  • Avec courtoisie, agissez comme vous croyiez devoir le faire en tenant compte des circonstances et d’autrui. Suivez ce que vous dicte votre guide intérieur.
  • Ne vous en laisser pas imposer, sachez exactement ce que vous allez dire avec une attitude adaptée. Vous n’en serez que plus respecté.
  • Sachez graduer vos efforts, (Paris ne s’est pas construit en une nuit) vous les accomplirez sans trop de peine. Vos propres forces vont étonneront et vous donneront confiance en vous. L’essentiel est de persévérer, ne jamais lâcher.
  • Vaincre la timidité demande un plan d’action suivi avec courage et persévérance et jusqu’à dire qu’une certaine dose de culot aide à se surpasser.

Vaincre la timidité en apprenant à maitriser ses émotions

Se laisser envahir par un tsunami émotionnel n’a jamais aidé à vaincre la timidité, bien au contraire. Ce puit émotionnel a besoin d’être asséché par une attitude corporelle telle que : une démarche assurée, regarder droit dans les yeux, la parole ferme avec un débit posé.

Voici un truc pour vous aider à vaincre la timidité

Ce sera le dernier conseil du jour. L’idée est de détourner votre attention vers le monde extérieur plutôt que sur vous-même.

Au lieu de vous regarder agir, de vous écouter parler : intéressez-vous au sujet de la conversation.

Au lieu de vous enfermer dans vos sentiments, d’analyser sans cesse vos pensées : lisez plus attentivement dans les pensées des autres. Observez-les. Chercher à comprendre leurs sentiments et leurs sujets d’intérêt.

Ne vous repliez pas sur vous-même au moindre heurt, n’imaginez pas des ennemis partout. En clair, ne soyez pas parano.

Vaincre la timidité n’est pas aisée mais possible. Chaque effort rapproche de l’aisance. Oui, le timide est seul face à lui-même, il souffre de son état, c’est la raison de sa détresse.Vaincre la timidité demande des efforts de sociabilité. En appliquant ces principes avec courage et persévérance, je suis sure que des résultats se feront rapidement sentir. Je sais de quoi je parle, je suis passée par là. C’est ma passion à mener à bien mes projets qui m’a aidée à vaincre la timidité. Oubliez-vous et foncez ! Bien sur vos réactions sont toujours les bienvenues.

8 Commentaires

  1. Bonjour Hélène,
    Je ne suis pas timide mais j’ai parfois du mal à contrôler mes émotions. Toutefois hier j’ai réussi à le faire. Devant une trentaine de personnes j’ai raconter ce que j’avais à dire et j’ai rendu mon tablier sans haussement de ton, dans le calme et lorsque je suis partie, c’était le silence…
    Je suis assez contente de moi pour hier mais j’ai encore beaucoup de travail à faire.
    Merci pour tes conseils.
    Belle et douce journée.
    Danièle

    • Helene Hug 05/09/2015 at 23:45 - Reply

      Bonsoir Danièle,

      Heureuse d’avoir la suite des news concernant tes décisions. Savoir s’imposer est un art renvoyant au respect de soi et des autres.
      Donc tu as bien fait, non, là j’émets un jugement.
      Bon, je dirais plutôt que tu as suivi ce que ton intuition te soufflait. M’exprimer ainsi, je préfère.
      Bravo pour cette étape.Belle avancée !

  2. hannah@techniqueTipi 06/09/2015 at 11:28 - Reply

    Bonjour Hélène
    En général je n’ai pas de souci avec la timidité
    sauf si je dois me vendre 🙁 et si, de plus la
    personne à qui je dois vanter mes mérites est une
    femme.
    Ma mémoire cellulaire a tendance à me paralyser et
    pour moi, ce n’est pas une question de courage car c’est
    mon cerveau reptilien qui est aux commandes!
    J’utilise plutôt une technique d nettoyage émotionnel
    comme TIPI sinon le stress reste ancré dans mon corps!
    mais tu as fait Nerti n’est ce pas, c’est à peu près
    la même chose!

    • Helene Hug 07/09/2015 at 19:14 - Reply

      Bonjour Hannah,

      Plus forte devant les charmes des messieurs ? Je plaisante. Ceci dit, je pense que c’est normal. Je crois que je suis pareille. Le femme me renvoie à ma mère, enfin beaucoup moins maintenant, surtout depuis que j’en ai pris conscience et que j’ai travaillé ce point.
      Nettoyer… nettoyer… voici une méthode à laquelle je n’adhérait pas faute de compréhension. Tes lectures m’ont aidées à éclaircir ce point.
      Nerti, Nerti ? Plouf, bonne résolution partie se noyer dans le gouffre du “surbookage”.

  3. Taty Chantal 07/09/2015 at 13:35 - Reply

    BOnjour Hélène. Voilà de quoi encourager les timides de la terre ! Je pense que tes conseils s’appliquent parfaitement aussi à ceux qui manque de confiance en soi, ce qui n’est pas tout à fait la même chose même si le manque de l’un peut entrainer le manque de l’autre…
    Oser Oser Oser pourrait être le credo de chacun de nous pour réaliser nos rêves !
    A bientôt,

    • Helene Hug 07/09/2015 at 19:23 - Reply

      Bonjour Chantal,

      D’accord pour faire la différence entre timidité et confiance en soi.
      Le manque de confiance en soi est un grand pourvoyeur de timidité et de projets de vie avortés.
      Comme tu le dis si bien, le maitre mot à l’honneur pour braver sa timidité : OSER ! J’admets que les personnes au caractère bien trempé peuvent arriver à OSER plus facilement. Que ceux qui me lisent ici ne cache pas derrière cette excuse, hein ?

  4. sylviane 13/09/2015 at 09:22 - Reply

    Bonjour Héène

    Quand j’étais jeune ma timidité était un fardeau car très blanche de peau je devenais rouge comme une pivoine dès qu’un garçon me regardait, j’ai même changé de wagon de métro parfois tant je me trouvais “cruche” et désemparée. Mais je ne ne suis pas d’accord avec la plume qui m’a précédée, la timidité est toujours causée par un manque de confiance ou d’estime de soi et tant que nous n’avons pas de bases solides des 2 ingrédients il est difficile d’oser.

    Un ami à moi voyant mon désarroi devant cette timidité e,comblante et génante m’avait conseillé certains trucs (très efficaces) que la bien séance m’interdit de citer ici sauf le premier qui était d’imaginer les hommes nus en chapeau melon, slip et chaussettes , c’est vrai que l’imagination dans ces cas-là m’a beaucoup aidée mais le meilleur a été quand j’ai travaillé ma confiance en moi. Timide maintenant ?non plus jamais

    • Helene Hug 13/09/2015 at 23:39 - Reply

      Ah Sylviane, pas d’accord avec la plume précédente ?

      J’espère t’avoir comprise, ma réaction en te lisant à été de penser que justement, du moins en ce qui me concerne, de pouvoir oser sauvait en partie de la timidité, du moins ce comportement ouvrait des portes.

      Si je m’approprie ce terme : OSER, c’est que je me compare à un volcan. Vois-tu, imagine toi prise dans une toile, celle de la timidité, empêtrée comme pas… et mue par une force, le volcan fini par exploser. C’est celà que j’appelle OSER. La force naturelle de l’univers à l’oeuvre. Simplement magnifique !

      Voir en imagination les gens “à poils” est un conseil que je connaissais. Une précieuse aide pour dédramatiser.

      Vois-tu, j’ai aussi une peau très blanche et réactive, tout, absolument tout se voit sur ma frimousse. Si l’on reste sincère et authentique, après tout que risque t-on ? Pas grand chose, c’est même un gage ou plutot une marque d’engagement.

      Vrai ?

Laissez un commentaire